background preloader

Carthage

Facebook Twitter

Punic wars fr.svg. Port carthage. Carthagerom2. CarteAH Carthage. 264 à 146 avant Jésus-Christ - Les guerres puniques - Herodote.net. Pendant près d'un siècle, entre 264 et 146 avant Jésus-Christ, deux cités de la Méditerranée, l'une et l'autre promises à un grand destin, Rome et Carthage, vont s'affronter impitoyablement. – Carthage, trois fois défaite, ne survit pas à ces guerres dites puniques, autre nom donné aux habitants de la cité. – Rome, de son côté, en sort transformée.

264 à 146 avant Jésus-Christ - Les guerres puniques - Herodote.net

De simple cité italienne, elle devient un empire à vocation universelle. La première guerre punique (264 à 241 av. J. L'irruption de mercenaires campaniens en Sicile est à l'origine de la première guerre punique. Les Romains, qui ont une bonne expérience de la guerre terrestre, sont victorieux en Sicile, à Mules et Ecnome. Chronologie des guerres puniques 264 à 241 av. Mais la flotte romaine est détruite près de la Sicile, tandis qu'en Afrique, Atilius Regulus est battu et fait prisonnier par les mercenaires carthaginois sous le commandement du Spartiate Xanthippe. Les guerres puniques. On appelle Guerres puniques les guerres qui opposèrent Rome à Carthage entre le IIIe et le IIe siècle avant notre ère.

Les guerres puniques.

Il y en eut trois. La première, qui dura de 268 à 241 av. J. ainsi que les mers qui l'entourent et; valut aux Romains la conquête de cette grande île. . , par ses victoires de la Trébie, de Trasimène et de Cannes et par la défaite que Scipion l'Africain infligea aux Carthaginois à Zama, sur leur propre territoire, en 202. Rome contre Carthage. KLEIN D' OEIL - Rome et Carthage : les guerres puniques "Delenda est Carthago " Les Carthaginois (Carthagienses ou Poeni ) représentaient l’ennemi par excellence au moment où Rome cherchait à s’imposer en Méditerranée.Le sénateur Caton répétait : "Delenda est Carthago !

KLEIN D' OEIL - Rome et Carthage : les guerres puniques "Delenda est Carthago "

", appelant ainsi à la destruction de Carthage , ce qui déclenchera la 3ème et dernière guerre punique. Comment en est-on arrivé là ? Un peu de mythologie et surtout d’’histoire...La cité de Carthage est fondée en -814 par la reine Elissa (Didon pour les Romains ) La reine Elissa , mosaique du musée national de Carthage (photo C.Bocquillon ) Du côté du mythe, vous connaissez certainement l’histoire d’amour entre Didon (Elissa) et Enée....Trahie par son amant, Didon, avant de se donner la mort, réclame vengeance en ces termes : "Nullus amor populis nec foedera sunto " (Qu’aucun amour n’existe jamais entre nos peuples, ni aucune alliance ) (Virgile, L’Eneide, IV )Dans la réalité, Carthage était surtout une cité très convoitée...

La bataille de Cannes, 216 av. J.C. La fin de la grande guerre de Sicile ^ Au tournant du troisième siècle avant notre ère, le destin du monde occidental n’est pas encore figé.

La bataille de Cannes, 216 av. J.C.

Deux villes, aux caractères très différents se font face pour le contrôle du bassin méditerranéen. La puissance montante, Rome, et l’empire séculaire de Carthage la punique. Ces noms raisonnent comme le son des trompettes appelant au tumulte des armes. Ils nous rappellent la clameur des batailles mythiques, là où se jouent la vie et la mort des civilisations.

Après le premier choc terrible (264-241 av JC) de la grande guerre de Sicile, Carthage avait dû s’incliner face à l’impétuosité des légions. D’une guerre à l’autre ^ Un jeune homme carthaginois fut élevé dans cette haine. Le jour de ses six ans, son père l’amena au temple de Tanit sur les hauteurs de Carthage. Quinze ans plus tard, Hannibal et le clan barcide entraînèrent leur ville natale dans une conquête systématique de la péninsule ibérique. Le casus belli ^ Rome et Carthage, du premier traité ... - Clio Prépas. Présentation du programme d’histoire ancienne (spécialité histoire) - Classe de Première Supérieure (concours ENS LSH Lyon) : La rivalité entre Rome et Carthage, les deux grandes puissances de la Méditerranée occidentale aux IIIe et IIe s. av.

Rome et Carthage, du premier traité ... - Clio Prépas

J. -C., est symbolisée par trois conflits d’envergure (264-241 ; 218-201 ; 149-146) qui ont abouti à la victoire de Rome et à la destruction de la Carthage punique. L’importance de ces événements, à la fois sur le plan historique mais aussi en raison de la trace qu’ils ont laissé dans la mémoire des générations postérieures jusqu’à aujourd’hui, place évidemment la question des guerres puniques au coeur du programme.

La chronologie de ces guerres, l’explication de leurs causes et de leurs conséquences, leur déroulement et leurs enjeux ainsi que leur historiographie (antique et moderne) devront par conséquent être bien maîtrisés par les candidats. Indications extraites de la notice de présentation du programme sur le site de l’ENS Lyon. Hédi Dridi :