background preloader

Mythologie égyptienne

Facebook Twitter

Mythologie égyptienne - classification thématique - Encyclopædia Universalis‎ Accueil - Contact - Mentions légales Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis © 2017, Encyclopædia Universalis France.

mythologie égyptienne - classification thématique - Encyclopædia Universalis‎

Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés. Les symboles de l'Egypte antique. Ces deux sceptres sont à la fois les attributs d'Osiris (souverain de l'au-delà) et du pharaon (souverain terrestre) dans les cérémonies officielles.

Les symboles de l'Egypte antique

Le sceptre de gauche, en forme de fouet (triple lanière), est appelé flagellum (le fouet), il pourrait symboliser le chasse-mouche. Visites guidées - expositions virtuelles - mythologie égyptienne - présentation. Année de mise en ligne : 2000 Comparativement à d'autres civilisations, l'Egypte antique se distingue par une relative permanence.

visites guidées - expositions virtuelles - mythologie égyptienne - présentation

Toutefois, au cours des trois millénaires qui séparent l'avènement de la Ière dynastie (3100 av JC) de la fin de la période hellénistique (mort de Cléopâtre VII en 30 av JC), cette civilisation connaît des évolutions. Dans une société où chaque composante, du Pharaon aux plus basses classes sociales (porchers...), est très fortement imprégnée de religiosité ("comparés aux autres peuples, les Egyptiens sont religieux à l'excès" constate Hérodote), ces évolutions impactent nécessairement l'univers des dieux. La révolution amarnienne, au cours de laquelle Aménophis IV (1352-1336 av JC) s'affranchit du puissant clergé d'Amon et impose le culte étatique d'Aton, en est l'exemple le plus connu. Mythologie et religion égyptiennes. Nulle part, sauf peut-être en Inde.

Mythologie et religion égyptiennes.

Légendes de l'Egypte antique. 1° Le périple de Râ – Suite à la création du monde, Râ s’était installé sur terre.

Légendes de l'Egypte antique

Chaque matin, il s’installait dans sa barque magique, et se lançait dans un long voyage autour du monde afin d’apporter la lumière sur terre. Représentation du monde imaginée par les Egyptiens de l'Antiquité, gravure issue de l'ouvrage Histoire de l'Egypte, par Gaston MASPERO, France, XIX° siècle. 2° La prise de pouvoir d’Isis – A cette époque très reculée, Isis n’avait pas encore acquis son statut de grande déesse, vivant toujours sous la coupe de Râ. Isis élabora alors un plan afin de prendre le pouvoir. L’objectif était de s’emparer du nom caché de Râ et ainsi obtenir sa toute puissance. Pour ce faire, elle façonna un serpent avec de la boue et lui donna la vie. Isis sachant que la seule chance de guérir Râ était que ce dernier lui révèle son nom caché, se rendit au chevet du malade.

Mythologie égyptienne. « Mythologie égyptienne » défini et expliqué aux enfants par les enfants.

Mythologie égyptienne

La mythologie Egyptienne. La mythologie égyptienne. La mythologie prend une place importante dans la civilisation égyptienne antique.

La mythologie égyptienne

C’est probablement l’une des mythologies comprenant le plus de dieux. Pendant plus 3000 ans, les égyptiens s’évertuèrent à les honorer, érigeant des temples et faisant des offrandes aux pieds des statues. Ces derniers font partie de leur quotidien et peuvent interférer sur les évènements naturels. Mythologie égyptienne : concepts métaphysiques. Les Egyptiens pensaient que tout individu se composait de sept éléments: le corps, le nom, l’ombre le cœur, l’akh, le ba et le ka; certains de ces termes sont malaisés à appréhender car ces notions n'existent pas dans notre concept corps, âme et esprit.

Mythologie égyptienne : concepts métaphysiques

Les termes de Akh, Ba et Ka désignent les composantes de la partie spirituelle des hommes Ba représenté sous la forme d'un oiseau Tombe N° 359 à Deir El Medina Représenté comme un oiseau à tête humaine, le ba est l'énergie de communication, de transformation et de déplacement de chaque personne. Comme avec des humains, les divinités pourraient également avoir le Ba voire plusieurs. Quand un dieu intervenait dans des affaires humaines, on disait que ses baou (pluriel de ba) du dieu étaient au travail. Mythologie égyptienne. Pour les Anciens, l'Egypte sera essentiellement taoui - «le double pays » -, et cette dualité de nature (entre la Haute-Egypte, vallée encaissée entre deux déserts, et la Basse-Egypte, plaine alluviale coïncidant avec le delta du Nil) comme cette double attirance (vers l'Afrique d'une part, vers l'Asie et la future Europe d'autre part) marqueront tous les éléments et les faits de la vie politique, économique, humaine de ce pays pré-destiné.

Mythologie égyptienne

Un contraste de couleurs renforce, d'est en ouest, une autre dualité, entre Kemet « la noire » (la vallée fertile au limon sombre) et Deshret « la rouge » (la région stérile des déserts aux sables rutilants sous le soleil). La civilisation égyptienne prend ses racines dans la nuit des temps, il y a plus de six mille ans (chronologie). Mythologie Egyptienne.

Il est généralement admis que les égyptiens de l’Antiquité étaient polythéistes.

Mythologie Egyptienne

Les dieux égyptiens étaient la personnification des éléments naturels, des événements de la vie et des sentiments. Le panthéon égyptien fut l’un des plus imposants du monde. Pour eux, les dieux habitaient sur terre (dans les temples), et il fallait les honorer pour qu’ils continuent à y résider. Pour cela ils priaient, dansaient, chantaient et leur apportaient des offrandes de nourriture et d’objets précieux. Mythologie Egyptienne.