background preloader

Histoire du Moyen-Orient et du Proche-Orient

Facebook Twitter

HISTOIRE DU MOYEN ORIENT - Cité scolaire d'Arsonval. Pan du contenu de cette fiche 2/ L’Histoire : Les collections. Le Proche-Orient de Sumer à Daech. N°69, décembre 2015 3/ Documentation photographique n° 8102 : GEOPOLITIQUE DU MOYEN-ORIENT par Fabrice BALANCHE (prof à l'université de Lyon), fin 2014 Cours réalisé par F. Le Hech Introduction (utiliser des cartes pour se repérer) Termes utilisés et limites : -Proche Orient (ou Levant) : terme utilisé par la diplomatie française dès fin XIXe s ; régions côtières de la Méditerranée orientale (de Turquie à Egypte) ; terme géographique -Moyen Orient (ou Middle East) : terme imposé par les Anglo-saxons début XXe s ; zone centrée sur Golfe persique (donc médiane entre Proche et Extrême Orient) ; limites: au Nord le Caucase, à l’est, Iran-Pakistan-Afghanistan, à l’Ouest, l’Egypte (incluse) ; terme géopolitique Problématique Comment et pourquoi les motifs et les formes de conflictualité au Proche et au Moyen Orient ont-ils une résonance exceptionnelle au niveau mondial ?

1/ Un carrefour géostratégique. Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale - Réviser le cours - Histoire - Terminale ES - Assistance scolaire personnalisée et gratuite - ASP. Le Moyen-Orient est une des régions du monde où les tensions et les conflits sont les plus nombreux. C'est le paradoxe d'une région qui compte un héritage culturel d'une extrême diversité et d'une grande richesse, et qui dispose de ressources stratégiques clés comme le pétrole. Ces atouts potentiels se sont pourtant transformés en sources de conflits car la situation géopolitique de la région depuis la fin de la Première Guerre mondiale est devenue extrêmement complexe.Quels sont les conflits qui ont marqué le Moyen-Orient ?

Quels en sont les causes et les enjeux ? 1. Une région bouleversée par les puissances européennes (1918-1948) Une mosaïque de peuples et de cultures • Une multitude de peuplesLe Moyen-Orient abrite une grande diversité de peuples. . • Une mosaïque religieuseLa région est majoritairement marquée par la religion musulmane. . • Des enjeux stratégiquesDès le xixe siècle, les ressources en pétrole du Moyen-Orient sont un enjeu. Un partage sur les ruines de l'Empire ottoman 2.

Histoire des peuples du proche et moyen-orient - classification thématique - Encyclopædia Universalis‎ Écrit par : André PAUL Confédération de tribus nomades dans le désert du Sinaï. On connaît les Amalécites par la Bible comme ennemis permanents d' Israël . Les deux groupes entrèrent en conflit lors du séjour des Hébreux dans le nord du Sinaï, probablement pour le contrôle de l'oasis de Cadès (Exode, xvii).

On possède des récits ou de simples ... Lire la suite AMMONITES, Orient ancien Tribu araméenne qui, au ~ xiie siècle, s'installa en Transjordanie pour occuper un territoire mal défini au nord de Moab , près du cours supérieur du Yabboq. ARABE (MONDE) - Le peuple arabe Écrit par : E.U., Maxime RODINSON Dans le chapitre Les vagues d'arabisation Les vagues d'arabisation ... Écrit par : R.D. On groupe, sous le nom d'Araméens, une confédération de tribus qui parlaient un langage nord-sémitique et qui, entre le xie et le viiie siècle avant J. Écrit par : Valentin NIKIPROWETZKY BAKHTYĀRĪ ou BAKHTIYARIS Écrit par : Jean-Charles BLANC Écrit par : Roger MEUNIER BÉLOUTCHES ou BALOUTCHES.

Moyen-Orient et Proche-Orient. Les expressions « Moyen-Orient » et « Proche-Orient » représentent deux entités relevant d’une logique géopolitique, et non pas géographique, assez floues, couramment utilisées aujourd’hui dans les médias et que l’on a tendance à confondre. L’Orient a marqué pendant des siècles les limites de l’influence européenne : il est proche, moyen ou extrême en fonction de la distance qui le sépare du Vieux continent. Quelles sont les origines et les évolutions de ces deux termes ? Origines des notions de Moyen-Orient et Proche-Orient L’expression de Moyen-Orient vient de la traduction de l’anglais Middle East. Elle remonte au début du XXème siècle et est utilisée pour la première fois en 1902 par l’historien et stratège naval américain Alfred T.

Mahan (1840-1914). Après la Première Guerre mondiale, les Français utilisent l’expression de Proche-Orient comme un synonyme du terme « Levant » qui date du XVIème siècle. L’élargissement du terme de Moyen-Orient après la Seconde Guerre mondiale. Cartes et Histoire du Proche-Orient (Moyen-Orient) : Israël, Pays arabes, Liban, Irak, Palestine, Egypte… Le Proche-Orient au début du XXème siècle L’Orient arabe entre domination ottomane et ingérences des puissances européennes. L’Egypte depuis l’expédition de Bonaparte A la suite de l‘expédition d’Egypte, modernisation et émancipation sont les maître-mots des dirigeants égyptiens, mais la dépendance financière qu’elles impliquent font finalement glisser le pays sous la domination britannique.

Empire ottoman : expansion et reflux Les grandes étapes de l’évolution territoriale de l’Empire ottoman avant son démembrement en 1918-1920. Le Proche-Orient dans la 1ère Guerre mondiale La Première Guerre mondiale conduit à la disparition de l’Empire ottoman. Les accords Sykes-Picot Les négociations menées par la France et la Grande-Bretagne pour délimiter leur zones d’influence au Proche-Orient.

Le Proche-Orient 1920-1945 Angleterre et France organisent les Mandats que leur a confiés la Société des Nations au Proche-Orient. La Palestine mandataire La création de l’Arabie saoudite Formation du Grand Liban. L’histoire du Proche-Orient, 10 000 ans de civilisation, une coédition Le Monde - La Vie. L’édito de Jean-Pierre Denis, La Vie, Vincent Giret, Le Monde « Le succès de notre Histoire de l’Occident, déjà rééditée, invite à poursuivre l’aventure éditoriale engagée depuis une dizaine d’année par La Vie et Le Monde à travers des numéros exceptionnels.

Au fil du temps, la collaboration entre les journalistes de nos deux rédactions et les meilleurs universitaires français s’est enrichie de l’apport de penseurs ou d’écrivains du monde entier. Si nos lecteurs demeurent fidèlement attachés à cette collection, c’est sans nul doute parce qu’elle aborde dans leur globalité les principaux défis culturels et géopolitiques de notre temps. Étudiants, enseignants, voyageurs, passionnés de culture ou de géopolitique, de nouveaux lecteurs nous rejoignent certainement, cette fois en raison de l’importance du thème abordé : le Proche-Orient. Qu’ils soient les bienvenus. Six grands dossiers pour retracer l’histoire du Proche-Orient : - De quel Orient parle-t-on ? - Un berceau de civilisations. Radio-Canada.ca | Proche-Orient : la spirale de la haine. Journaliste: Sophie-Hélène Lebeuf « Je finirai peut-être en martyr, mais, c'est sûr, l'un ou l'autre de nos garçons ou de nos filles brandira le drapeau de la Palestine sur les murs de Jérusalem, sur les minarets de Jérusalem et sur les églises de Jérusalem. […] Nous marchons par Jérusalem, des martyrs par millions. » - propos rapportés dans Courrier international, en avril 2002 Militant, dirigeant militaire, « combattant de la liberté » pour les uns et terroriste pour les autres, homme politique, symbole, l'homme au keffieh a porté bien des chapeaux.

Plus que quiconque, il a éveillé le monde à la cause palestinienne, qu'il porte à bout de bras depuis près de 40 ans. Celui qui a officiellement laissé tomber les armes pour la négociation, il y a plusieurs années, n'est plus aujourd'hui un interlocuteur valable aux yeux des Israéliens. Un credo maintenant partagé par Washington, qui fait de son départ une condition préalable à la création d'un État palestinien indépendant. . « Regardez-les. Genocide Museum | The Armenian Genocide Museum-institute. Le génocide des Arméniens : résumé historique. La majorité des Arméniens se trouvaient dans l’Empire ottoman, essentiellement dans les sept provinces orientales de l’empire (Van, Bitlis, Erzeroum, Diyarbékir, Kharpout, Sivas, Trébizonde) et en Cilicie (Petite Arménie).

En dehors des régions historiquement arméniennes, existaient aussi d’importantes communautés dispersées sur tout le territoire, en particulier à Constantinople, où le patriarche était le représentant de la nation devant les autorités. Avant le début du processus d’extermination (1894), il y avait sur le territoire de la Turquie actuelle trois millions d’Arméniens et autant de Turcs ; l’autre moitié était composée d’une véritable mosaïque de peuples (Kurdes, Grecs, Assyro-Chaldéens, Lazes, Tcherkesses, etc.). En 1914, les Arméniens n’étaient plus que 2 250 000 (suite aux massacres, conversions forcées à l’islam et à l’exil). Dans l’Empire ottoman, les Arméniens subissaient une discrimination officielle. Les représailles reprirent de plus belle.

La résistance s’organise. Le génocide des Arméniens de l'empire ottoman. Les clés du Moyen-Orient. Afghanistan 2001-2011 – ARTE. - Culture.fr.