background preloader

Armes et Arts Martiaux

Facebook Twitter

AMHE. Les AMHE consistent en l’étude et la mise en pratique de traditions martiales européennes éteintes.

AMHE

Ils s’appuient sur une démarche de reconstruction, la plus fidèle possible, des techniques et des systèmes d’arts martiaux à partir des sources historiques. Les AMHE s’insèrent dans un cadre de pratique moderne et sécurisé, ils utilisent pour cela des simulateurs et des protections adaptées. Les AMHE couvrent une grande variété de pratiques martiales, sur une période qui s’étale de l’antiquité jusqu’au début du XXe siècle. Ils permettent ainsi d’étudier et de pratiquer de nombreuses armes, mais également des formes diverses de corps à corps, comme la lutte ou le pugilat. Les arts martiaux équestres, avec ou sans armure, y sont également rattachés. Une sélection de vidéos vous permettant de faire un tour d’horizon de ce que sont les AMHE : (D’autres vidéos sur la chaine Youtube de la FFAMHE) La démarche des AMHE A la base des AMHE se trouve la recherche de sources historiques sur le combat. 1. Annuaire et portail des Arts Martiaux Historiques Européens.

L'Art de la Guerre au Moyen Âge. Faire la guerre au Moyen Âge Stratégie militaire Au Moyen Âge, à l'exception de Crécy, Bouvines ou Azincourt, il n'existe pas vraiment de grandes batailles.

L'Art de la Guerre au Moyen Âge

La majorité des opérations militaires consistent à éviter la bataille rangée et l'affrontement en rase campagne. La majorité des conflits ne sont que des escarmouches ou des embuscades (cependant meurtrières), des raids et des opérations relativement courtes mais avec des déplacements relativement longs en raison de la progression lente des armées. Souvent, dans les conflits locaux, il s'agissait de mettre en difficulté son adversaire en l'affaiblissant militairement (perte d'hommes, de matériel...) et économiquement (demande de rançons, destruction des ressources). La bataille de Crécy (1346) (Bibliothèque Nationale de France) Tactique militaire La bataille rangée Refusée la plupart du temps, la bataille rangée était cependant le point le plus culminant de toute campagne.

Sièges et places fortes. Armes Blanches Anciennes / Une source de renseignements concernant les armes blanches anciennes. Bienvenue à 'Armes Blanches Anciennes' - Une source de renseignements concernant les armes blanches anciennes!

Armes Blanches Anciennes / Une source de renseignements concernant les armes blanches anciennes

Il s'agit d'un outil clair pour aider à l'identification des armes blanches anciennes et accéder à un vaste ensembles d'informations sur celles-ci. Nous espérons ainsi encourager l'étude des armes anciennes. Nous avons un large panel d'images concernant des modèles de tous les pays. Le site aide les collectionneurs a identifier leurs propres collections. C'est probablement la plus importante banque de données sur internet dans ce domaine depuis maintenant 10 ans. Nous avons approximativement 55 000 images de plus de 6500 armes blanches. Le site propose des outils très utiles comme…… Les armes blanches, font parties des premières armes utilisées depuis plus d'un millénaire et reste encore d'actualités, à une époques d'armes de destruction massives, l'arme blanche reste un symbole de l'honneur et de la tradition. L'épée, au Musée Cluny à Paris.

Le fer qui bat Elle a fait rois et chevaliers, destitué capitaines et samouraïs.

L'épée, au Musée Cluny à Paris

"L'épée est l'axe du monde", écrivait le Général de Gaulle. Sous les voûtes du Musée du Moyen-Âge de Cluny, à Paris, une longue série de lames prestigieuses retracent l'histoire non achevée d'une arme qui a traversé les siècles. L'épée est presque aussi ancienne que le bronze. Sur une structure en quatre parties qui reste constante - une lame, une garde, une poignée et un pommeau -, il n'y a que la taille et la forme qui aient évolué avec les peuples et les civilisations.

Les rencontres de cultures, comme celle des armées de Rome avec les tribus gauloises, apportent des idées nouvelles aux forgerons. Gestes nets et précis De tous les combats, l'épée concentre les savoirs-faire des forgerons de l'époque car elle demande un équilibre parfait et pèse étonnamment peu lourd (1,2 kg en moyenne). "Abruti ! " Medieval Warfare & Medieval arms. Fédération Française des AMHE.