background preloader

Livres numérique

Facebook Twitter

Révélations fracassantes sur la lecture électronique. Si l'e-book et ses compagnons ont révolutionné les comportements ces dernières années, l'utilisation de ces outils informatiques demeure toutefois assez controversée et ambivalente !

Révélations fracassantes sur la lecture électronique

« Lecteurs numériques » américains et françaisParmi les supports-chouchous des consommateurs occidentaux, figurent en tête la liseuse, la tablette numérique, l'ordinateur portable, l'ordinateur fixe et le smartphone. La liseuse, Kindle, s'impose comme un appareil mobile permettant de télécharger et de lire des livres numériques. La tablette, à l'instar de l'iPad, permet quant à elle l'accès à de multiples contenus multimédias. Chez nos voisins américains, la société CouponsCodes4u révèle des résultats fracassants sur le comportement des utilisateurs du numérique ! Sur 3 000 propriétaires d'appareils, 17 % l'utilisent seulement une fois par semaine et pas plus d'un tiers s'en servent quotidiennement.

Aux Etats-Unis, 35 % des possesseurs de liseuses déclarent avoir utilisé leur appareil qu'une seule fois. Prêt d'ebooks : Dilicom amorce le Projet Numérique en Bibliothèque. Le Projet Numérique en Bibliothèque, impulsé par Dilicom, et évoqué durant les Asisses du livre numérique, n'a pas manqué d'attirer l'attention.

Prêt d'ebooks : Dilicom amorce le Projet Numérique en Bibliothèque

Alors que les établissements sont demandeurs d'une solution complètement unifiée, les moyens manquent et l'offre disposant d'un catalogue global est encore à construire. Or, Vincent Marty, directeur général de Dilicom, au cours des Assises, avait justement esquissé le PNB, parlant d'un « prototype de hub mis en place pour l'accès au livre numérique en bibliothèque, avec un investissement de départ assuré par Dilicom, puis assumé par le même système que pour le livre papier ».

(voir notre actualitté) Aucune autre information n'avait filtré depuis, sinon que l'on ne découvrirait le projet qu'à compter du mois de mars, durant le Salon du livre de Paris. Projet numérique en Bibliothèque : nom de Code Rhino Les Robots rêvent-ils de prêts d'ebooks ? ActuaLitté (CC BY-NC-SA 2.0) L'offre numérique en bibliothèque, un nouveau terrain pour la librairie. Tandis que les conditions de prêt déchirent un peu moins en France qu'outre-Atlantique, le livre numérique peine à faire son entrée en bibliothèque.

L'offre numérique en bibliothèque, un nouveau terrain pour la librairie

Il pourrait pourtant faire profiter les établissements d'un regain d'attractivité, tout en permettant aux librairies de capter une nouvelle source de revenus via les marchés publics. Encore faudrait-il que tout le monde soit d'accord... Nicolas Georges, directeur du cabinet Livre et Lecture au ministère de la Culture, s'est lui-même chargé de l'introduction au débat sur l'offre numérique en bibliothèque : 16.000 établissements pour 200 millions de prêts effectués chaque année en France, et beaucoup de choses à dire. D'abord, « Quel est le droit réel des bibliothèques sur le contenu qu'elles acquièrent ?

» : numérique, s'entend, par rapport à la souplesse de l'objet livre (transferts entre bibliothèques, reventes... « Les lecteurs de BD sont très éclectiques : avoir une offre commune semblait légitime ». Pour approfondir. Prêt de liseuses et tablettes en bibliothèque. Ebooks/BD. SoBookOnline. Livre électronique : les retards français persistent. Voici déjà plus de quatre ans, je m'étonnais, au Salon du Livre de Paris et sur mon blog, de l'absence de regard porté sur l'évolution du support littéraire, le papier devait être relayé par l'électronique et il me semblait que des marges de croissance énormes existaient dans ce domaine du livre électronique, alors même que l'édition française (hors BD) traversait une crise profonde.

Livre électronique : les retards français persistent

Cette crise n'a jamais fini, elle connaît parfois des rémissions, mais elle est permanente. Pourtant, les efforts des éditeurs pour explorer la piste électronique demeurent faibles. Au contraire, le vote de la loi sur le prix unique du livre électronique, en mai dernier, semble avoir été fait pour protéger les acteurs actuels du marché littéraire, au détriment à la fois de l'innovation et surtout de l'émergence de nouvelles pratiques de diffusion, plus favorables aux auteurs comme aux lecteurs.

Avec cela sans doute, on craint moins le développement d'une jungle "amazonienne" dans les lettres françaises.

Ebook gratuits

Tablettes. Liseuses. Fournisseurs. Livre de poche. Technologies.