background preloader

Textes forts - Témoignages

Facebook Twitter

Leah McLaren: Justin Trudeau, 43, is Prime Minister. Um, what have I done with my life? Currently topping my lengthy list of “middle-class problems” – right up there with “depilate more assiduously” and “pay car insurance” – is the issue of how best to deal with the fact that Justin Trudeau, a man only 31/2 years my senior, is about to become Prime Minister of Canada.

Leah McLaren: Justin Trudeau, 43, is Prime Minister. Um, what have I done with my life?

I’m not sad about it. I’m delighted – for my country, for him, for the beautiful, beaming Sophie with her yoga-sculpted curves and wavy hair in a fashionable shade of “bronde” (half brown, half blonde). I’m happy for their three kids – the girl, the boy and the cherubic, bright-eyed baby. I imagine them all in their sunny kitchen on a Saturday morning, making oat-bran pancakes and chatting in a perfect blend of French and English about all the things they are going to do that will astonish people. Things like: laughing and smiling with conviction, having an open dialogue with the media, letting cabinet ministers say what they want and just generally being nice.

La naïveté est-elle un défaut ? « C’est frais !

La naïveté est-elle un défaut ?

» L’expression est à la mode et vaut compliment pour un morceau de musique, un film, un vêtement, une façon de dire ou de penser… La fraîcheur d’âme, autrement dit la naïveté ou la candeur, contre la sophistication, le cynisme ou le second degré, cela peut surprendre. Surtout dans notre culture qui, depuis les Lumières, associe la naïveté à de la faiblesse intellectuelle ou à un manque de discernement psychologique. Se pourrait-il que les turbulences économiques et écologiques nous rendent plus sensibles à des qualités jusque- là méprisées ? Comment agir face à une amie suicidaire. Photo via Flickr Je ne me souviens pas précisément de la première fois où ma meilleure amie m'a parlé de ses tendances suicidaires.

Comment agir face à une amie suicidaire

Je me rappelle juste que nous avons parlé dans sa voiture, garée dans l'allée de sa maison. Elle a passé le plus clair de notre discussion à contempler sa porte de garage blanc pâle à travers le pare-brise. Lettre ouverte d'une fêtarde berlinoise à ses amis cocaïnomanes. Manon Heugel est une blogueuse derrière Génération Berlin pour Radio France Internationale-Mondoblog.

Lettre ouverte d'une fêtarde berlinoise à ses amis cocaïnomanes

À Berlin depuis plusieurs années, cette artiste française dresse le constat d’un lien fort entre la capitale allemande et sa consommation frénétique de cocaïne. Ewan McGregor dans Trainspotting (Crédit Image : Channel Four Films) Les nuits berlinoises sont réputées pour leur liberté et leur clubbing à nul autre pareil. Mais la magie de la fête n’est pas seulement due à la bonne humeur ou à l’abus de shots de Jägermeister. La cocaïne est presque devenue un produit de grande consommation dans la capitale de la nuit européenne. “Pas d’addiction, dit-on” Dans les commentaires d’un de mes articles, un lecteur me taxait d’angélisme, car je ne faisais pas mention de la coke qui circule dans les toilettes du club Berghain.

A quoi est-elle coupée ? “J’ai vu les plus grands esprits de ma génération détruits par la folie” Voilà ce qu’écrivait le poète américain Allen Ginsberg dans Howl en 1955. Je corresponds avec un condamné à mort — Témoignage. J’ai longtemps pensé à entamer une correspondance avec un prisonnier américain, mais cette idée est restée dans un coin de ma tête, comme enfouie.

Je corresponds avec un condamné à mort — Témoignage

J’imagine que j’attendais le bon moment pour franchir le pas, comme un déclic. Le déclic et la réflexion J’ai eu ce déclic il y a un peu plus de quatre ans, en lisant un article dans la presse féminine. L’auteure racontait son histoire d’amitié avec un condamné à mort américain. Tout était détaillé, de la première lettre aux nombreuses années d’amitié, puis la visite en prison, et hélas la triste issue de l’injection létale.

Je ne voulais pas me lancer sans être sûre de moi, j’ai encore pris le temps de réfléchir, je me suis posé beaucoup de questions, me suis demandée ce que je pourrais apporter à quelqu’un dans cette situation, je me suis demandé comment aborder certains points dans mes lettres… Bref, je me suis posée car je voulais être sûre de ne pas faire ça pour des raisons inadéquates, selon moi. Et s’il était innocent ? Des parents savaient que leur bébé ne vivrait que quelques jours... Alors, ils lui ont préparé cela ! Lettre d'amour à mon amie d'enfance décédée. Cette madmoiZelle a perdu C., son amie d’enfance, sa soeur de coeur, il y a quatre mois.

Lettre d'amour à mon amie d'enfance décédée

Et depuis quatre mois, la peine noie tout. — Publié le 22 janvier 2014 Aujourd’hui, ça va faire quatre mois. Quatre mois que je n’arrive pas à expliquer cette pointe d’aigreur dans ma voix. Parce que les gens n’ont pas besoin de savoir. C. n’était pas ma « meilleure » amie. Nous nous retrouvions souvent et nous sommes devenus une famille ; il y avait des enfants qui couraient, des gens qui s’aimaient et des rires au coin des lèvres, partout, tout le temps. C. était mon amie d’enfance, celle avec qui j’ai tout fait, celle que j’étais pressée de retrouver après ma semaine d’école, celle à côté de laquelle j’étais toujours assise pendant les repas au club. C. est devenue ma sœur.

Il y a des choses dont on ne se rend compte que lorsqu’on est plus grand. Elle n’avait pas goût à la vie de grande personne.