background preloader

Histoire et évolution

Facebook Twitter

Les métamorphoses de l'eugénisme. Par André Pichot et Jacques Testart article paru dans Encyclopaedia Universalis On pouvait croire le projet d’ “améliorer la race humaine”, qui définit l’eugénisme, à jamais disqualifié du fait des applications criminelles qu’il a inspirées dans de nombreux pays.

Les métamorphoses de l'eugénisme

Les progrès récents dans la connaissance du génome humain ont pourtant réhabilité cette vieille ambition élitiste, débarrassée de l’idéologie raciste. En promettant à chaque individu la reproduction du meilleur de lui-même, la science rendrait-elle aujourd’hui enfin acceptable le principe d’une sélection génétique des embryons? La question, comme par le passé, n’est pas seulement d’ordre scientifique. Histoire de l'eugénisme. La prétendue annonce de la naissance d'un bébé cloné en décembre 2002 par la secte des raéliens, qui ne l'a pas prouvée, a néanmoins réveillé les vieilles craintes eugénistes.

Histoire de l'eugénisme

Nous rapprocherions-nous du roman de science-fiction Le Meilleur des mondes, où Aldous Huxley imagine une société qui utiliserait la génétique et le clonage pour conditionner les individus, conçus exclusivement dans des éprouvettes et hiérarchisés en cinq groupes, selon leur patrimoine génétique ? Le souci de contrôler les naissances pour faire de "bons" enfants existe depuis l'Antiquité. Alexis Carrel. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alexis Carrel

Pour les articles homonymes, voir Carrel. Alexis Carrel. Alexis Carrel, (né Marie Joseph Auguste Carrel-Billiard) le à Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône-Alpes) et mort le à Paris, est un chirurgien et biologiste français. Pionnier de la chirurgie vasculaire, lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine en 1912[1], il est renommé pour son expérience du cœur de poulet battant in vitro pendant un temps très supérieur à la vie d'un poulet. S'étant fait mondialement connaître par la publication de L'Homme, cet inconnu en 1935, il plaida notamment pour l'eugénisme ainsi que pour une politique nataliste. Sa carrière médicale[modifier | modifier le code] Ancien élève du lycée Saint-Marc, docteur en médecine de la faculté de Lyon, il s'orienta dès l'internat vers la recherche en chirurgie, sur la compatibilité des tissus et les sutures.

En ce qui concerne la durée pendant laquelle ce cœur a effectivement battu, les informations divergent, de 28 à 37 ans. Francis Galton. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Francis Galton

Francis Galton vers 1850. Il est anobli en 1909, et est décoré l'année suivante de la médaille Copley décernée par la Royal Society. Biographie[modifier | modifier le code] Fiche enseignant eugenisme. Eugénisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Eugénisme

L’eugénisme peut être défini comme l’ensemble des méthodes et pratiques visant à transformer le patrimoine génétique de l’espèce humaine, dans le but de le faire tendre vers un idéal déterminé. Il peut être le fruit d’une politique délibérément menée par un État. Il peut aussi être le résultat collectif d’une somme de décisions individuelles convergentes prises par les futurs parents, dans une société où primerait la recherche de l’« enfant parfait », ou du moins indemne de nombreuses affections graves[1].

EUGÉNISME ET GÉNOCIDE. L'eugénisme est apparu à la fin du XIXe siècle avant même le lancement de la science génétique.

EUGÉNISME ET GÉNOCIDE

Son inventeur ? Le cousin de Darwin, le scientifique britannique Francis Galton. Dès 1865, celui-ci avait suggéré que l'État organise des concours destinés à sélectionner les individus possédant les meilleures "qualités héréditaires", puis les encourage à se marier et à avoir le maximum d'enfants. Au premier rang des "qualités héréditaires ", Galton mettait les "capacités intellectuelles" et le "génie créateur". On pouvait, selon lui, remarquer que certaines familles comprenaient de génération en génération, des avocats, médecins, musiciens, militaires ... célèbres. EUGÉNISME, Histoire de la notion. Les idées eugénistes remontent à l'Antiquité, où elles furent parfois appliquées (ainsi en Grèce, et plus spécialement à Sparte, où l'on abandonnait à la mort les nouveau-nés anormaux).

EUGÉNISME, Histoire de la notion

Elles ne disparurent jamais complètement, resurgissant à diverses époques sous différentes formes, mais sans avoir d'applications, sinon très marginales. C'est seulement à la fin du xixe siècle qu'il y eut une véritable théorisation de l'eugénisme. Charles Davenport. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Charles Davenport

Charles Davenport Charles Davenport est l'un des chefs de file du mouvement eugénique américain qui est responsable directement de la stérilisation 60 000 unfit (d'individus ou groupes sans valeurs sélectives) aux États-Unis. Eugénisme et bioéthique. Théologie morale de l'Eglise catholique. Eugénisme et bioéthique L’eugénisme (du grec "eu" : bon et "genos" : naissance, race) est l’ensemble des méthodes qui visent à améliorer le patrimoine génétique en limitant la reproduction des individus porteurs de caractères jugés défavorables ou en promouvant celle des individus porteurs de caractères jugés favorables.

Eugénisme et bioéthique. Théologie morale de l'Eglise catholique

Plus simplement, l’eugénisme a pour but d’améliorer la race humaine. L’eugénique positive vise à créer un homme supérieur. L’eugénique négative cherche à éliminer les tares héréditairement transmissibles ; encore faut-il mettre au point une méthode acceptable sur le plan psychologique et social. C’est le britannique Sir Francis Galton qui employa pour la première fois le mot "eugenics" (eugénisme).

Francis Galton Chronologie historique.