background preloader

Civinettte

Facebook Twitter

Banksy Art - Street art. Mouvement artistique e « Street art » est l'art, développé sous une multitude de formes, dans des endroits publiques ou dans la rue.

Banksy Art - Street art

Le terme englobe la pratique du graffiti, du graffiti au pochoir, de la projection vidéo, de la création d'affiche, du pastel sur rues et trottoirs. Le terme « street art » est habituellement utilisé pour distinguer une forme d'art d'un acte de vandalisme réalisé par un individu ou un groupe d'individus qui défendent leur territoire, qui expriment par le billet du graffiti leur appartenance à un groupe ou encore qui désirent passer un message qui n'a aucune valeur artistique. La valeur subversive du « street art » est très puissante et les motivations qui poussent les artistes à afficher leur art dans la rue sont des plus variées. Parfois par activisme, parfois pour signifier un mécontentement face à un fait de société ou tout simplement pour passer un message percutant, le « street art » est un peu la tribune libre des artistes contemporains. Panorama de l'art. Cahier numérique en Histoire des Arts.

Séquences pédagogiques. Analyse d'oeuvre : Les expulsés d'Ernest Pignon Ernest. L’intérêt d’aborder l’œuvre « Les expulsés » d’Ernest Pignon Ernest en histoire des arts ne fait aucun doute.

Analyse d'oeuvre : Les expulsés d'Ernest Pignon Ernest

Son impact sur le public en lien avec le contexte du moment à Paris l’inscrivent dans une perspective historique ; un fait marquant de l’actualité. Mais comment un simple dessin marouflé sur la façade d’un immeuble peut-il susciter autant de questions ? Vous trouverez une analyse de l’œuvre partant de recherche : sur l’artiste, son courant d’appartenance, le contexte historique et une description physique. L’ensemble de ses recherches nous amèneront à analyser et interpréter cette proposition artistique d’Ernest Pignon Ernest, un artiste actuel. Il manque parfois une problématique dans la mise en place de l’histoire des arts au collège. Nom de l’œuvre : « Les expulsés » Période historique : XXe siècle Domaines artistiques : Arts du visuel et Arts de l’espace Thématiques possibles : Arts, espace, temps et Art, Etats et pouvoir.

Le street art, une contre-culture féministe ? On reconnait aisément le travail de Banksy et autres Futura 2000.

Le street art, une contre-culture féministe ?

Aujourd’hui, l’art urbain s’est indéniablement imposé sur la scène artistique contemporaine. Cependant une question nous taraude : qu’en est-il des femmes ? Tour d’horizon des femmes street-artistes et des messages qu’elles véhiculent. Ces derniers mois, la Gare de l’Est abritait l’exposition « Art liberté – du mur de Berlin au street art ». Sur le parvis de la gare parisienne, des plaques du mur de Berlin et des Trabant (les fameuses voitures estampillées ex-RDA) avaient été revisitées par une trentaine d’artistes internationaux. Où sont les femmes ? Petit flash-back personnel. Miss.Tic, c’est un peu comme rencontrer la première fille qui confirme notre attirance pour le saphisme. Bref, après cette fascination en demi-teinte pour Miss.Tic, j’en suis venue à me poser la question fatidique : où sont les femmes ?

L’émergence des artistes femmes et féministes En fait, les femmes sont déjà là. Marion. Histoire du Street Art français. Définition et origine : Graffiti, au singulier graffito, vient du mot italien graffiare : griffer ; lui même dérivé du latin graphium : éraflure.

Histoire du Street Art français.

Depuis toujours les murs ont eu la parole. On trouve donc des graffitis dans les grottes préhistoriques ; dans l’empire romain, la Grèce antique, sur les façades des églises et des châteaux, dans les prisons, sur les rochers etc….Les graffitis ont des le début servis à s’exprimer, à louer ou à dénoncer et c’est toujours le cas. A Pompéi on a retrouvé une caricature d homme politique ( voir diaporama) .Au XVIIIe siècle voleurs et mendiants dessinent ou gravent, avec une écriture codée, sur les portes des maisons pour indiquer à celui qui connait le code ce qu' il trouvera dans la maison . Histoire des arts…de rue #3 – Dolk – - La p@sserelle -Histoire Géographie-

As du pochoir, Dolk commence à investir la rue en 2003.

Histoire des arts…de rue #3 – Dolk – - La p@sserelle -Histoire Géographie-

Drôle et subversif, cet artiste vient de Bergen, la deuxième plus grande ville de Norvège et un haut-lieu du street-art scandinave. Son style provocateur présente des similitudes avec le maître du genre, le génial Banksy. D’une situation banale, un bébé pleure face à son père désemparé, il fait surgir l’objet décalé (le mégaphone) qui fait monter à nos oreilles les revendications appuyées des tous petits… Dolk peint des instantanés bourrés d’humour. Ce prisonnier s’exerçant au lancer de poids avec ardeur ne tardera pas à se rappeler sa triste condition… Les icônes en prennent pour leur grade : Dolk peint un Che Guevara goguenard et narcissique. Dolk livre aussi sa vision de notre société et ses messages sont clairs.

En 2008, Dolk débute avec l’un de se compatriotes (Pobel) un projet collaboratif sur les îles Lofoten, célèbres pour ses ports de pêche et les controversées chasses à la baleine.