background preloader

Podcasts et dossiers de vulgarisation sur la conquête du Mexique

Facebook Twitter

Que les têtes… tombent. Une tour aztèque, édifiée en crânes humains, vient d’être exhumée sous le Templo Mayor de Mexico, l’antique Tenochtitlan.

Que les têtes… tombent

Elle s’ajoute au Tzompantli, le fameux râtelier de crânes décrit par les conquistadors et exhumé voici peu. Tous deux témoignent de la place du sacrifice dans cette société. Les Aztèques auraient-ils été plus violents que les autres ? Probablement pas ! Juste plus puissants. Le sacrifice humain ne peut être compris sans les grands principes qui structurent un univers conçu comme la succession cyclique d’éléments antagoniques, mais fondamentalement complémentaires et interdépendants : la mort et la vie, la nuit et le jour, le féminin et le masculin forment des binômes indissociables, en perpétuel renouvellement. « Ainsi, si la mort met un terme à la vie, elle est aussi la condition sine qua non de sa renaissance.

Le sacrifice mésoaméricain n’a jamais été compris des européens. Lelivrescolaire.fr : manuels numériques pour le collège. L'aventure des écritures - Arrêt sur. Le rôle des juristes Les sociétés indigènes et européennes partageaient l'usage des preuves écrites devant les tribunaux.

L'aventure des écritures - Arrêt sur

Attestée pour la première fois en 1545 avec le Codex de Tepeucila récemment redécouvert et étudié, cette pratique a subsisté pendant tout le XVIe siècle et le début du XVIIe. On trouve alors aussi des documents comme le Codex de Tepetlaoztoc ou la Matrícula de Huexotzinco, écrits par les Indiens dans des domaines très différents, pour assurer la défense de leurs droits.

Puis, à la fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe, on assiste au développement d'un groupe de codex nommés Techialoyan, qui ont pour but de défendre les intérêts des Indiens devant les tribunaux de la Nouvelle-Espagne. Aujourd'hui même, à la suite d'une étude de Joaquín Galarza, un codex a été utilisé, avec succès, devant les tribunaux pour défendre les intérêts d'une communauté indienne de la ville de Mexico. Le rôle des religieux. Tenochtitlan-Mexico__mise_au_point_ Mexico-Tenochtitlán : de la découverte à la colonisation. Histoire / 2de Par Arnaud Exbalin, professeur d’histoire-géographie au lycée franco-mexicain de Mexico Un face-à-face équivoque DOC A Codex Durán, deuxième moitié du XVIe siècle.

Mexico-Tenochtitlán : de la découverte à la colonisation

DOC B Bernal Díaz del Castillo, Historia verdadera de la conquista de la Nueva España. Traduction Arnaud Exbalin. Repères DOC C Repères chronologiques. Lacs et mers intérieures (4/4) : Au fond du lac : un passé, des identités. Les vestiges du passé, le lac les conserve pieusement avant de les restituer.

Lacs et mers intérieures (4/4) : Au fond du lac : un passé, des identités

Il les recueille comme une offrande, les soigne à l’abri de l’air et de la lumière avant de nous les livrer, auréolés de ce passé mystérieux. Car pour bien des civilisations le lac s’est imposé comme la première ressource et donc comme la première divinité à laquelle il convient de rendre hommage, d’offrir, de sacrifier. Quelles sont ces cultures des lacs dont nous trouvons trace aujourd’hui ? Et que nous disent-elles de notre identité moderne ? Nous allons nous intéresser au lac Titicaca et à ce qu’il abrite sous ses eaux. Puis nous irons un peu plus vers le Nord, du côté de la ville de Mexico, pour comprendre comment l’arrivée des colons espagnols a transformé le rapport au lac.

Puis nous irons plus au Nord encore, vers le Canada. Du lac Titicaca dans la cordillère des Andes au Lac Baikal en Sibérie, en passant par le lac Naivasha au Kenya : quelle est l’ampleur du désastre ? Eclats de Passé : Les livres peints d’Amérique Centrale. Huey Cocolitzli – le grand désastre. Huey Cocolitzli – le grand désastre.

Huey Cocolitzli – le grand désastre.

Articles Scientifiques : Vågene A, Herbig A, Campana M, et coll. Salmonella enterica genomes from victims of a major sixteenth-century epidemic in Mexico. Nature Ecology & Evolution 2018, 2:520-8. Partir en exploration avec Hernan Cortés. Ce lundi 18 juin, la nouvelle équipe d’Au Fil des Siècles a décidé de partir avec Hernan Cortés découvrir l’actuel Mexique.

Partir en exploration avec Hernan Cortés

De la Malinche, figure indienne emblématique de la conquête, à la traversée de l’Atlantique en passant par la religion aztèque, l’équipe d’Au Fil des Siècles a concocté tout un programme sur l’exploration d’Hernan Cortés. Bernard Grunberg est professeur émérite de l’université de Reims-Champagne Ardennes, directeur du séminaire d’Histoire de l’Amérique coloniale et membre de l’Académie européenne. Ce spécialiste de la conquête du Mexique et d’Hernan Cortés a répondu à nos questions sur notre sujet.

Julie conduit une fois encore la machine à remonter dans le temps pour revivre le 18 juin dans l’Histoire. Petit mémo : Les empereurs aztèques dont nous parlons sont Moctezuma II régna de 1502 à 1520. Alice : Moi Marina la Malinche de Kim Lefevre 1994. Alan : C’est un tableau qui est relativement contemporain puisque peint en 1951. Wikicommon – Diego Rivera. Bibliographie du dossier « Le Mexique, 3000 ans d’histoire » - Pour mémoire - CNDP.