Google m'a tuer

Facebook Twitter

La bataille du Web. Souvenez-vous : à la fin des années 90, la guerre des navigateurs entre Netscape Navigator et Microsoft Internet Explorer se termine par la disparition du premier et la stagnation pendant de trop longues années du second, faute de compétiteur...

La bataille du Web

Jusqu'à ce que Firefox, le navigateur développé par la fondation à but non lucratif Mozilla, pointe le bout de son museau au milieu des années 2000 et relance la compétition, permettant par la même occasion l’émergence d'une nouvelle et saine concurrence (pour le Web et ses utilisateurs) incluant Apple Safari et Google Chrome. Mission accomplie ? Certes. Government Requests – Google Transparency Report. Like other technology and communications companies, Google regularly receives requests from government agencies and courts around the world to remove content from our services or to review such content to determine if it should be removed for inconsistency with a product's community policies.

Government Requests – Google Transparency Report

In this report, we disclose the number of requests we receive from each government in six-month periods with certain limitations. Governments ask companies to remove or review content for many different reasons. For example, some content removals are requested due to allegations of defamation, while others are due to allegations that the content violates local laws prohibiting hate speech or adult content. Laws surrounding these issues vary by country, and the requests reflect the legal context of a given jurisdiction. Google révèle la liste pays lui demandant de supprimer des liens. La Grande-Bretagne et les Etats-Unis comptent parmi les pays faisant le plus de demandes au groupe internet Google pour qu'il supprime des liens ou livre des informations sur ses utilisateurs, selon des tableaux publiés lundi 27 juin portant sur le deuxième semestre 2010.

Google révèle la liste pays lui demandant de supprimer des liens

C'est de Grande-Bretagne que Google a reçu le plus de demandes pour retirer des liens ou vidéos entre juillet et décembre 2010 : 93 518, dont 93 360 effectivement ont été supprimés à la demande des autorités, pour éliminer des publicités mensongères. La Corée du Sud a soumis 32 000 demandes, essentiellement pour éviter la divulgation d'un numéro d'identité national (RNN). LA FRANCE, 5e PAYS À DEMANDER DES INFORMATIONS SUR DES INTERNAUTES. Planet Libre. iPhone : vos applications font joujou avec votre carnet d'adresses. Captures d’écrans d’iPhone (Apple) Au début du mois, Path – une application pour iPhone – était épinglée pour avoir stocké sur ses serveurs les carnets d’adresses de ses utilisateurs sans qu’ils en soient informés.

iPhone : vos applications font joujou avec votre carnet d'adresses

Cette pratique semble être en réalité une pratique courante. De nombreuses applications disponibles sur iPhone et iPad peuvent copier, et parfois stocker, le carnet d’adresses de leurs utilisateurs et son contenu sans que ces derniers soient tenus au courant. Profitant d’une faille dans les pratiques d’Apple. Le 06 de Zuckerberg. Google m'a tuer. Vous vous réveillez un matin et constatez la disparition de la totalité de votre vie numérique !

Google m'a tuer

Plus de mails, plus de contacts, plus de photos, plus de vidéos, plus de documents, plus de calendrier, plus de blog, plus de favoris, plus de flux RSS… tout, absolument tout, s’est évanoui ! De la science-fiction ? Non, un simple compte Google désactivé unilatéralement et sans préavis par la société. En l’occurrence le compte de Dylan M. (@ThomasMonopoly sur Twitter) qui avait décidé peu de temps auparavant de tout faire migrer sur son unique compte Google. Unhosted : libre et salutaire tentative de séparer applications et données sur le Web.

Il est désormais possible de se passer de la suite bureautique Microsoft Office et du système d’exploitation Windows en utilisant de fiables alternatives libres (GNU/Linux et Libreoffice pour ne pas les nommer).

Unhosted : libre et salutaire tentative de séparer applications et données sur le Web

Mais quid du réseau social Facebook et des services Google par exemple ? Est-il possible de proposer des alternatives libres à ces applications dans les nuages du web qui demandent une énorme bande passante et nécessitent des batteries de serveurs, avec tous les coûts faramineux qui vont avec (et que ne pourra jamais se permettre le moindre projet libre qui commence avec cinq gus dans un garage) ? L’enjeu est de taille car c’est de nos données qu’il s’agit et dont on fait commerce. Une piste de solution, qui sur le papier semble tout autant lumineuse que triviale, serait de pouvoir séparer l’application web des données que cette application traite.

L’application serait quelque part sur un serveur et les données ailleurs sur un autre serveur (chez vous par exemple).


  1. chookas Jan 7 2012
    Un pearltree sur le cloud computing