background preloader

Domaine économique

Facebook Twitter

#Economie #Eco

Paypal avale le canadien TIO Networks pour 233 millions de dollars. Emancipé d'eBay depuis juillet 2015, Paypal poursuit ses emplettes.

Paypal avale le canadien TIO Networks pour 233 millions de dollars

VTC: Uber propose une aide financière ciblée. Ford investit 1 milliard de dollars dans le véhicule autonome. Ford a annoncé le 10 février 2017 sa décision d'investir 1 milliard de dollars dans Argo AI, une start-up spécialisée dans le véhicule autonome.

Ford investit 1 milliard de dollars dans le véhicule autonome

L'investissement se fera sur une période de cinq ans. Argo AI, dont le siège se trouve à Pittsburgh, a été fondée par Bryan Salesky, ancien directeur du projet de voiture autonome au sein de Google, et Peter Rander, qui a précédemment dirigé les efforts d'Uber en la matière. La Corée du Sud investit plus d'un milliard d'euros dans la 5G. Le ministère de la science sud-coréen prévoit la commercialisation d'un réseau de cinquième génération pour les appareils mobiles en 2020.

La Corée du Sud investit plus d'un milliard d'euros dans la 5G

La Corée du Sud a annoncé mercredi 22 janvier le lancement d'un projet de 1,1 milliard d'euros pour la mise en place en 2020 d'un réseau de cinquième génération (5G) pour les connexions Internet sur les appareils mobiles. Les connexions en 5G sont actuellement censées être un millier de fois plus rapides que celles en 4G, et doivent par exemple permettre de télécharger un film en une seconde. En mai 2013, le constructeur sud-coréen Samsung avait indiqué avoir testé avec succès la transmission en 5G de 1 gigabit par seconde sur une distance de 2 km (contre un débit de 150 mégabits par seconde au mieux actuellement). « Nous avons aidé à la croissance du pays avec la 2G dans les années 1990, la 3G dans les années 2000 et la 4G en 2010. Lyon : une start-up propose le contrôle technique gratuit, mais à quel prix. Le contrôle technique, ce passage obligé pour tous les véhicules de plus de quatre ans.

Lyon : une start-up propose le contrôle technique gratuit, mais à quel prix

Un passage qui fait souvent mal au portefeuille. Il coûte environ 70 euros. Mais certains trouvent la solution sur internet. Comme dans beaucoup d’autres domaines, il permet de payer moins cher. Et une start-up clermontoise, Controletechniquegratuit.com permet a trouvé le bon filon. 0 euros, mais à quel prix ? « Si j’ai un utilisateur qui dit "J’ai souhaité répondre à 80 % de votre questionnaire mais il y a 20% du questionnaire qui me dérange", nous proposons de payer 80% du prix du contrôle technique et la personne doit payer les 20% restants, donc à peu près 12 ou 13 euros », explique Jonathan Habersztrau, fondateur de controletechniquegratuit.com. Des données "Jamais transmises" Ceux qui financent, ce sont des partenaires de la plate-forme : partenaires automobiles, garagistes ou assureurs par exemple, en échange de clients potentiels et ciblés.

Bonpoint  : « 75 % de nos ventes sont réalisées à l’international », Hugues. Entreprises libérées : « C’est la rigueur qui permet l’autonomie » Le terme d' »entreprise libérée » (il semble que beaucoup lui préfèrent désormais le terme d’entreprise libérante), popularisé par Isaac Getz (@isaacgetz) et Brian M.

Entreprises libérées : « C’est la rigueur qui permet l’autonomie »

Carney dans leur livre Liberté & compagnie (2012), désigne des organisations qui donnent des responsabilités et de la liberté à leurs collaborateurs. Sous ce terme générique se rassemblent des interprétations très disparates de l’autogouvernance (allant de la simple disparition des pointeuses, jusqu’à des formes d’organisation sociocratiques avancées), dont le point commun est de faire une critique des techniques de management et d’organisation scientifique du travail qui se sont développées depuis Taylor. L’Oréal investit dans un fonds de Partech Ventures  Cet investissement doit permettre à L’Oréal de participer au financement de start-up dans le secteur digital à l’échelle internationale.

L’Oréal investit dans un fonds de Partech Ventures 

En mai dernier, le groupe français avait annoncé un investissement dans l’incubateur anglais de start-up technologiques Founders Factory pour accélérer son développement en matière de beauté connectée. Le groupe français de produits cosmétiques L’Oréal a annoncé un «investissement stratégique» dans Partech International Venture VII, fonds de capital-risque géré par Partech Ventures.

Les modalités financières de l’opération n’ont pas été dévoilées. Cet investissement doit permettre à L’Oréal de participer au financement de start-up dans le secteur digital à l’échelle internationale. «Notre relation unique avec Partech Ventures nous donnera accès aux meilleurs acteurs digitaux B2B et B2C sur le plan international et contribuera à la stratégie globale du groupe en open innovation», affirme Lubomira Rochet, Chief Digital Officer de L’Oréal.

KKR veut céder le groupe SMCP pour plus d'un milliard d'euros - Actualité : Collection (#582841) Des entreprises du numérique s'opposent au monopole de Google en Europe - Politique. Pour s'opposer au monopole galopant de Google et d'Android en Europe, des entreprises concurrentes déposent une nouvelle plainte auprès de la Commission Européenne.

Des entreprises du numérique s'opposent au monopole de Google en Europe - Politique

Parmi les opposants, on trouve Qwant, moteur de recherche français, et Axel Springer, groupe média allemand. Opération fusion pour les deux clusters du numérique d’Occitanie. Ensemble, les groupements d’entreprises du numérique FrenchSouth.digital (basé à Montpellier) et Digital Place (basé à Toulouse) rassemblent près de 400 adhérents.

Opération fusion pour les deux clusters du numérique d’Occitanie

Leurs présidents annoncent ce 12 janvier la volonté de fusionner en un cluster unique à l’échelle de la grande région Occitanie. Un premier partenariat avait été signé les 4 et 5 juin 2015 à Toulouse et à Montpellier lors de l’événement Connec’Sud. Pour Pierre Deniset, président de FrenchSouth.digital (créé en février 2015, il regroupe 200 adhérents), "ce nouveau cluster, dont le nom sera dévoilé prochainement, assoit les ambitions de l’Occitanie d’être désormais en position de leadership sur le numérique français et international".

Pierre Deniset argumente : "L’Occitanie est la région qui a eu le plus d’entreprises présentes au CES de Las Vegas". Le projet de fusion et les nouveaux statuts seront soumis au vote des adhérents des deux associations lors d’assemblées générales extraordinaires, prévues fin mars. Nokia rachète Comptel pour 347 millions d’euros pour se positionner sur l’analyse des données mobiles. Comptel affirme traiter 20% de l’utilisation quotidienne des données mondiales sur mobile chaque jour.

Nokia rachète Comptel pour 347 millions d’euros pour se positionner sur l’analyse des données mobiles

Avec ce rachat, Nokia cherche à étendre son activité software. En 2016, Nokia avait avalé le groupe franco-américain Alcatel-Lucent dans le cadre d’une entente de 15,6 milliards d’euros. [#LGDW] Le Grand Débat du Web N°52 (Apple, pub...) - DBN. Au sommaire de l’émission hebdomadaire de Digital Business News, « Le Grand Débat du Web » : 2017, l’année de tous les changements pour la publicité en ligne ?

[#LGDW] Le Grand Débat du Web N°52 (Apple, pub...) - DBN

10 ans après le lancement de l’iPhone, que reste-t-il de la magie Apple ? Avec Sharon Sofer, Fabrice Epelboin, Emmanuel Parody et Jérémy Benmoussa. Nokia rachète Comptel pour 347 millions d’euros pour se positionner sur l’analyse des données mobiles. Opération fusion pour les deux clusters du numérique d’Occitanie. Snap s'apprête à lever plus de deux milliards de dollars en Bourse. L’introduction en Bourse de Snap s‘affine de semaine en semaine. La société Internet californienne, qui édite l’app de communication Snapchat adulée par les jeunes mobinautes, prévoit de lever 2,1 milliards de dollars lors de son IPO au New York Stock Exchange a priori calée le 1er mars.

Selon un document publié jeudi par la SEC (gendarme américain des marchés financiers), la fourchette du prix de l’action Snap a été fixée entre 14 et 16 dollars. En partant par principe d’un prix moyen de 15 dollars par titre, l’opération de financement par la Bourse pourrait rapporter entre 2,1 milliards et 2,3 milliards de dollars en cas d’options utilisées. La valorisation après-IPO pourrait se situer dans une tranche 19,5 et 22,2 milliards de dollars. Jusqu’ici, on évoquait une possibilité de parvenir à 25 milliards de dollars. Selon Dealogic, l’entrée en Bourse de Snapchat serait la plus alléchante depuis celle d’Alibaba en 2014 dans le secteur des nouvelles technologies.