background preloader

Biodiversité

Facebook Twitter

Avril 2013 La biodiversité aménage-t-elle le territoire ? Reunion publication-fr.

Outils TVB

Formation Savoir mener une animation pédagogique sur le thème des oiseaux de Aten. Catalogue_formation_2015. AU CATALOGUE DE FORMATIONS. Centre Ornithologique Ile-de-France - Association naturaliste. Education à la nature La qualité du programme pédagogique "Le voyage de la biodiversité" une nouvelle fois reconnue.

Centre Ornithologique Ile-de-France - Association naturaliste

Depuis 2011, la Fondation Bouygues Telecom soutient chaque année 30 projets associatifs parrainés par ses clients en leur attribuant une dotation de cinq mille euros chacune. Parmi ces projets soutenus en 2014, figure le programme mis au point par l'équipe pédagogique du Corif, déjà dispensé à plus de 70 classes en Ile-de-France avec le soutien de la Région, de plusieurs départements, communes et/ou communautés de communes. Biodiversité et territoires : vers un renforcement des stratégies régionales pour la biodiversité ? 11 March 2011 | Article A quelques mois du lancement de la nouvelle stratégie nationale pour la biodiversité, comment les collectivités territoriales se mobiliseront-elles ?

Biodiversité et territoires : vers un renforcement des stratégies régionales pour la biodiversité ?

Les récents engagements pris au niveau national (Grenelle de l’environnement) et international (10ème Conférence des nations unies sur la diversité biologique de Nagoya - CDB) encouragent fortement les autorités locales à renforcer leur implication pour la préservation de la biodiversité. Le Comité français de l’UICN - Union Internationale pour la Conservation de la Nature, recommande, sur la base d’un état des lieux publié aujourd’hui en partenariat avec la Fédération des Parcs naturels régionaux, le renforcement des stratégies régionales pour la biodiversité. A ce jour, les stratégies régionales pour la biodiversité concernent près de la moitié des Régions françaises : depuis 2004, 6 Régions s’en sont dotées et 4 sont en préparation.

Comité français de l’UICN. L'Agence de la biodiversité verra le jour en 2015. Qui a peur des espèces invasives. Un entretien avec Jacques Tassin Chercheur au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), Jacques Tassin vient de publier La grande invasion aux éditions Odile Jacob.

Qui a peur des espèces invasives

Dans cet ouvrage limpide et profond, il remet en cause la vision manichéenne portée sur les espèces dites invasives et, du même coup, notre regard sur la nature et son évolution. Tout d'abord, qu'est-ce qu'une espèce invasive ? Disons que c’est une espèce, ou plutôt une population d’individus, qui manifeste soudainement un surcroît de présence, une sorte d’inflation démographique. Cette inflation se manifeste en général de la part d’une espèce nouvellement présente, mais pas toujours. J’ajoute qu’on se réfère alors implicitement aux milieux naturels, qu’on estime mis à mal par les espèces invasives. L'expression "espèce invasive" implique une connotation péjorative. Le terme « invasif » est vraiment lourd à porter. Les espèces invasives sont certes opportunistes par nature.

Surpêche : les poissons pourraient disparaître d'ici 2035 - Ressources halieutiques. Imanol Ugartemendia a commencé sa vie de pêcheur sur les grands chalutiers pélagiques, trainant des filets de plusieurs dizaines de kilomètres qui enserrent dans leurs nasses des milliers de tonnes de poissons.

Surpêche : les poissons pourraient disparaître d'ici 2035 - Ressources halieutiques

Il n’en garde pas un très bon souvenir. « On maltraitait le poisson, que l’on rejetait mort par centaines de kilos [1]. Soit parce que les quotas étaient atteints. Soit parce que ce n’était pas la bonne espèce. On faisait vraiment du sale boulot. En plus, on partait pendant quinze jours, et je n’aimais pas l’ambiance à bord. » Il a donc pris le large, et s’est mis à la « petite pêche » . « Nos bateaux mesurent moins de 12 mètres, nous n’allons pas à plus de 12 milles des côtes (c’est à dire une vingtaine de kilomètres, ndlr), et nous ne sortons pas plus de 12 heures d’affilée en mer », explique Gwen Pennarun, pêcheur du Finistère et membre fondateur de la plate-forme de la petite pêche artisanale française.

Quand les pêcheurs s’allient avec Greenpeace. Etude_SRB_UICN_France-2.pdf (Objet application/pdf) Biodiversité : 15' pour comprendre. 1 - La curieuse découverte d’ours "Pizzly" ou "Grolar" Le réchauffement climatique peut avoir d'étranges conséquences.

Biodiversité : 15' pour comprendre

Des spécialistes de la faune ont observé dans le nord du Canada l'apparition d'une nouvelle sorte d'ours, le «grolar» ou le «pizzly». Cet ours blanc aux tâches marron est le résultat de la reproduction entre une femelle ours polaire et un mâle grizzly. Avec la fonte de la banquise, l'ours blanc est repoussé vers le sud du Canada et l'ours brun remonte d'avantage vers les forêts du nord. Ils sont donc amenés à partager leur territoire une partie de l'année. 2 - Biodiversité : l'essentielle diférence (3 min 39) L'Homme agit aujourd'hui sur une planète mondialisée et ses activités transforment l'ensemble de l'équilibre de la planète. Nature et Animaux | notre Respect ou notre Suicide.

Docu & Illu Biodiv