background preloader

Chawki38

Facebook Twitter

Chawki

élève 1ere Stmg1

FICHE OUTIL 9.

Fiches outils

Nike-Adidas : qui est le plus fort. L’été dernier, on ne voyait qu’elles aux JO de Londres. D’un jaune fluo qui tranchait avec le ruban rouge de la piste, les Nike Volt crevaient l’écran. Leur couleur avait été choisie avec un soin particulier par les designers. Les athlètes ainsi équipés avaient aussi instruction en cas de victoire – comme ce fut le cas pour le perchiste français Renaud Lavillenie – de retirer leurs chaussures et de les laisser pendre autour du cou. ­ Résultat de ce coup marketing bien senti, 15% des Britanniques citaient spontanément Nike comme l’un des grands sponsors de la quinzaine olympique.

Pourtant, le parrain officiel était Adidas, qui avait carrément dépensé 100 millions d’euros pour avoir le droit d’habiller les 70 000 volontaires et de proposer une ligne de vêtements estampillés London 2012. Mais la firme allemande ne s’est pas complètement fait voler la vedette : elle a récolté 226 médailles contre «seulement» 117 pour son concurrent. Aujourd’hui, les deux firmes ont beaucoup en commun. Les stratégies commerciales d'un géant planétaire: Nike. Adidas et son lifestyle tout puissant peut-il dominer Nike ? Le temps passe et l’affrontement commercial des équipementiers sportifs ne fait que s’intensifier d’année en année. Nike et Adidas en première ligne. La seconde, qui fait figure d’éternel challenger face à son rival américain, met en œuvre une stratégie commerciale et marketing depuis quelques années qui mérite que l’on s’y attarde, d’autant plus qu’il se chuchote que 2015 devrait être l’année de la marque aux trois bandes.

Le premier bon présage pour la marque de Sportwear européenne a eu lieu en cette coupe du monde 2014 qui réunissait en finale, l’Argentine et l’Allemagne, deux équipes sponsorisées par ses soins, en plus de la FIFA qui a récemment renouvelé son partenariat avec l’équipementier allemand jusqu’en 2030. En prime de cette finale 100% Adidas, Nike doit également faire face au départ de trois de ses designers phares : Denis Dekovic, Marc Dolce et Mark Miner, qui ont officiellement démissionné début septembre pour rejoindre son concurrent européen. La furie Stan Smith… Adidas : stratégie marketing et concurrence, selon Alain Pourcelot, DG adidas France | Les Impatients du Sport. L’association PolEMics de l’Ecole de Management Strasbourg organisait le 30 janvier dernier une conférence avec comme invité Alain Pourcelot, Directeur Général adidas France.

Issu d’une école de commerce, Alain est passé par des entreprises aussi diverses que Ricard, Casino, Club Med ou Accor, avant d’intégrer adidas et d’y gravir les échelons. Et ce qui a drivé cet ancien de l’Equipe de France de natation, de Ricard à adidas, c’est l’intensification de sa relation avec le sport dans le cadre de ses fonctions. Directeur Général, « le plus beau job de la Terre » selon Alain Pourcelot, avec deux dimensions : la liberté, permise par le recul nécessaire par rapport à la situation, et la responsabilité, celle des 800 collaborateurs français qui comptent sur vous. Selon lui, quand on est DG, il y a deux éléments clés pour réussir : 1. Le marketing chez adidas France Nike : le meilleur ennemi Les objectifs de croissance : devenir le leader à l’horizon 2020 Le mot de la fin Articles similaires. NIKE : Numéro 1 incontesté.

Le groupe américain Nike est le leader mondial de la conception, fabrication et commercialisation d’articles, de chaussures et d’équipements de sport. Son chiffre d’affaires pour l’année fiscale 2013 s’est élevé à $25.3 milliards. Répartition des ventes par activité : - Chaussures : 57% - Vêtements : 27% - Autres (filiales de la société telle que Converse, etc.) : 11% - Equipements sportifs : 5% Répartition géographique (excluant les autres activités du groupe telles que ses filiales) : Amérique du Nord : 45% Europe de l’ouest : 18% Pays émergents : 16% Chine : 11% Europe central et de l’est : 6% Japon : 4% Secteur Les principaux concurrents de Nike sont Adidas (chiffre d’affaires de 19 milliards de dollars et numéro 2 mondial) et Puma (4.2 milliards). Le secteur de l’équipement sportif est de plus en plus compétitif et nécessite une innovation constante des produits, afin de fournir aux athlètes des articles qui leurs permettront d’accomplir les meilleures performances possibles.

Forces. «Adidas n'a jamais été en aussi bonne santé» INTERVIEW - Herbert Hainer, PDG du numéro deux mondial des articles de sport et leader du football, détaille sa stratégie pour atteindre 17 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2015. Détrôner Nike ne l'obsède pas. Et il ne craint pas Puma. Créé en 1948 par Adolf Dassler (surnommé Adi), Adidas reste distancé de plusieurs longueurs par Nike, lancé 25 ans plus tard. Mais, après un passage à vide dans les années 1980, le groupe allemand est au meilleur de sa forme. Il affiche un chiffre d'affaires 2012 record (14,88 milliards d'euros, en hausse de 6 %). Il table sur une hausse d'environ 5 % cette année et s'estime confiant dans sa capacité à atteindre 17 milliards d'euros en 2015. LE FIGARO. - En 2012, votre chiffre d'affaires a augmenté de 6%, mais votre bénéfice a reculé. Herbert HAINER. - Il nous reste des défis à relever, mais Adidas n'a jamais été dans une aussi bonne santé financière.

Le marché du sport est-il immunisé contre la crispation de la consommation en Europe? Oui.