background preloader

Charlotteriq

Facebook Twitter

L'académie du renseignement - DGSI. Créée par décret du 30 avril 2014, la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) succède à la direction centrale de renseignement intérieur (DCRI), direction spécialisée de la direction générale de la police nationale (DGPN).

L'académie du renseignement - DGSI

Maintenant rattachée directement au ministre de l’intérieur, la DGSI est l’unique service français de sécurité intérieure. Rattachée au ministre de l’intérieur Effectifs. DGSI. La Direction générale de la sécurité intérieure a été créée par le décret du 30 avril 2014.

DGSI

Elle reprend les missions de la Direction centrale du renseignement intérieur créée le 1er juillet 2008, elle-même issue du rapprochement de la Direction Centrale des Renseignements Généraux née en 1907 et de la Direction de la Surveillance du Territoire créée en 1944. Le décret du 30 avril 2014 précise le périmètre des missions de la DGSI en son article premier selon les termes suivants : "La direction générale de la sécurité intérieure est un service actif de la police nationale. Elle est chargée, sur l’ensemble du territoire de la République, de rechercher, de centraliser et d’exploiter le renseignement intéressant la sécurité nationale ou les intérêts fondamentaux de la Nation ». Direction générale de la Sécurité intérieure. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Direction générale de la Sécurité intérieure

La DGSI s'est substituée à la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI)[3], née en 2008 de la fusion de la direction de la Surveillance du territoire (DST) et de la direction centrale des Renseignements généraux (RG)[4],[5]. Histoire[modifier | modifier le code] "La Haine de l'Occident", de Jean Ziegler. Si l'on suit le raisonnement de l'auteur, les peuples du tiers-monde ont bien raison de haïr l'Occident.

"La Haine de l'Occident", de Jean Ziegler

Les Occidentaux ont arraché à leurs foyers et déporté outre-Atlantique des dizaines de millions d'Africains dont ils ont fait des esclaves. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jean-Pierre Tuquoi Si l'on suit le raisonnement de Jean Ziegler, les peuples du tiers-monde ont bien raison de haïr l'Occident. Les Occidentaux ont arraché à leurs foyers et déporté outre-Atlantique des dizaines de millions d'Africains dont ils ont fait des esclaves. Plus tard, par le fer et le feu, ils ont colonisé et exterminé les peuples qui vivaient sur les terres de leurs ancêtres en Afrique, en Australie, en Inde... L'islam et la haine de l'Occident: que faire?

Refuser le dénigrement et la diabolisation de notre culture en réagissant systématiquement à chaque incartade, en rappelant de manière claire et inconditionnelle nos valeurs intangibles et en procédant sans hésitation à la condamnation, voire à l’éloignement… Lorsque l’Occident ne répond pas.L’islam se construit de plus en plus par son opposition, sa critique et parfois sa haine brutale et totale de «l’Occident».

L'islam et la haine de l'Occident: que faire?

Objectif: alimenter et revivifier en permanence l’islam. Qu’une idéologie religieuse ou politique puisse se constituer par son opposition à d’autres systèmes d’idées est pour ainsi dire quasiment une loi générale. L’affrontement des idéologies politiques, religieuses ou autres est au fondement des différentes cultures et civilisations. Une "guerre de civilisation" : les valeurs humanistes occidentales sont-elles aussi universelles que le pense Manuel Valls ? Atlantico : Sur Itélé et à l'antenne d'Europe 1 dimanche matin, Manuel Valls a expliqué qu’il s’agissait, face au terrorisme, de défendre « nos valeurs, notre société, nos civilisations ».

Une "guerre de civilisation" : les valeurs humanistes occidentales sont-elles aussi universelles que le pense Manuel Valls ?

Dans le Journal du Dimanche, le Premier ministre a précisé que ces valeurs étaient universelles. » Est-ce réellement le cas ? Alexandra Laignel-Lavastine : Il y aurait urgence à redescendre de la planète mars ! Après la défaite du nazisme et l’effondrement du communisme au XXème siècle, un nouveau totalitarisme est né au début du XXIème. Gilles Kepel - France Culture. Délinquance, justice et autres questions de société.

Les débats sur la laïcité et le multiculturalisme sont totalement pervertis en France par le poids de deux très vieilles idéologies, l’une qui structure plutôt la droite et l’autre qui structure plutôt la gauche.

Délinquance, justice et autres questions de société

À droite de l’échiquier politique, le problème est le poids du nationalisme et de sa dérive consubstantielle vers la xénophobie. On y célèbre « nos ancêtres les Gaulois », la « France éternelle », les « racines chrétiennes » de notre « grande civilisation », à quoi l’on a ajouté ensuite le drapeau tricolore et la Marseillaise. À l’image d’Astérix le Gaulois, tout cela n’est pourtant qu’un mythe produit par l’ancienne noblesse, puis par les bourgeois républicains qui l’ont imprimé jusque dans les manuels d’histoire.

Lire cet entretien de Laurent Mucchielli dans la revue Les possibles (Attac). La radicalisation ne touche pas que les musulmans. Cessons de faire croire qu’il ne s’agit que d’un problème lié à l’islam.

La radicalisation ne touche pas que les musulmans

Que fait-on des 847 familles athées ou catholiques dont l’enfant est parti faire le djihad, interpelle l’anthropologue Dounia Bouzar. Nos recherches sur le processus d’embrigadement ont pour but de comprendre comment et pourquoi le discours de l’islam radical a fait autorité – donc a « fait sens » – à un moment donné sur un jeune. Campagne gouvernementale "ToujoursLeChoix" Le chemin des Djihadistes Français vers Daech.