Crayons X, avec le Festiblog et le CNRS

Quand les singes prennent le thé… | Marion Sabourdy – journaliste scientifique, auteur, animatrice de communauté

Quand on aime les sciences et la littérature, impossible de louper les concours de nouvelles de l’ENSTA ParisTech (Nouvelles avancées) et du Muséum de Toulouse (voir la page des concours) ! Ils ont lieu tous les ans depuis 2010 pour le premier, 2011 pour le second, avec des thèmes aussi inspirants et variés que « le meilleur des mondes », l’imprévu, l’eau, la violation des lois physiques, le « mélange des genres », la préhistoire, les météorites ou les ours ! J’ai eu la chance de rencontrer Laurence Decréau et Maud Dahlem (@MaudDahlem), les responsables de ces deux concours. Elles ont toutes deux accepté avec gentillesse et enthousiasme de répondre à mes questions : Quels sont vos rôles respectifs ? Laurence Decréau : Je dirige le Département « Culture, Communication » de l’ENSTA ParisTech, une grande Ecole d’ingénieurs. Quand les singes prennent le thé… | Marion Sabourdy – journaliste scientifique, auteur, animatrice de communauté
le bLoug
Vulgaris Vulgaris On confond trop souvent Science et Recherche. L'abus de langage peut se justifier dans certains cas mais il peut aussi occulter des enjeux importants pour les acteurs de la CST. Dans les nombreux débats qui animent la culture scientifique, il y en a beaucoup qui se posent la question du chercheur, de sa place, de son interaction avec la société "civile" ... Ainsi les questions d'interactions entre : la science "entrain de se faire", ses professionnels, ses budgets, son éthique, son avenir, sa formation, et : le reste de la société (qu'elle est moche cette expression !) semblent avoir une place de choix dans nos problématiques. Sauf que la Recherche n'est pas la Science.
#dinospartout
Mais, que vois-je, une étude dans le très rigoureux et très sérieux Proceedings of National Academy of Science (PNAS, ou en français : compte rendu de l’académie des sciences des USA) sur les cerveaux des hommes et des femmes. Ça alors, les cerveaux des femmes et ceux des hommes sont différents, et les hommes ont un meilleur sens de l’orientation, là où les femmes développent une plus grande intelligence sociale. En haut le cerveau des hommes, et en bas celui des femmes, d’après les auteurs de cette publication Comment écrire ici, en quelques mots, ma stupéfaction, mon désarroi, mon exaspération finalement. Je n’ai sans doute pas les talents littéraires pour le faire. Pourquoi le ciel est bleu… | Blog du C@fé des sciences Pourquoi le ciel est bleu… | Blog du C@fé des sciences
HARDSciences | HARDSciences | Quand la Science plane au 7ème ciel Quelle magnifique métaphore que voilà !!! Y a-t-il de meilleures façons de commencer une nouvelle semaine que de se poser cette question : Vous êtes plutôt courge ou abricot ? Pas que je me soucie de savoir quelles sont vos préférences culinaires, ou si le jardinage est votre passe-temps préféré. Ne faites pas les timides, vous commencez à me connaitre, vous savez où je vais en venir…sauf que je n’ai pas envie de parler de vos préférences sexuelles aujourd’hui, mais plutôt de la perception que vous avez de votre propre sexe. Comment savez-vous si vous êtes une femme ou un homme ? La question parait simplissime au premier abord. HARDSciences | HARDSciences | Quand la Science plane au 7ème ciel
Découvrir la recherche en informatique - Accueil

Découvrir la recherche en informatique - Accueil

eNq9V01T2zAQvfdXeHzHjiGE0nFg2hTazMA0BTLtLaPY60SpkMxKzkd/fddOKDYTF3Ci3mxL3re72t33FJ4v74UzB9Rcya4beC3XARmpmMtJ1x3eXR68d8/PnHfhjM1ZeV/Ha43ax64TCaZ1182XvTEwqb2f11efgSwAuvSjE6rxDCJT2ZgZLryvTE+vWVpscsK54rFzD2aq4q6bZmb92Qm1QXLlLFVomOgxAxOFq9DffK7smTHBlR4dB4cnlQ2hnxt/FQzXPxT+0imLYIBqzmOIt2MlTGhoipIs4gEz075M1HbrfikUn0VRBlw0BVs8BlSTtFG7ebKGGvCKyYndXPWUNLA0ecq2AzQPYFCUlUX3szxDKmKiJv0Jjoa3TY0jPNwCzgX8Izd+zHUq2Mqb6XQHnO8Z4Oq2eN2Ow+PuHvpvzDQMUWyHmBqT6g++z6kcUBsegfY49ZC/Q1zWagtBqwxpjNRankX3ep+NTrOLy1gttIUypk5hyGgdkEa2xX6JMkSQ5j8M+kGFUSyGxHVfXiLV2bck4XVj2GDWGCAtHc0z66/i3nqEcntXLdMKQ2SrimlBVOCth4TrCJATMyWp8NfWBoaKFJZdt/X0/cWDLfY8JaR4K+Af/S+thf466AZshraZoKcyaeqqujkPcN0zy00lc9AWg2AztryBh36N7Y+0TK6Yg9ZBcHTaOjwMToPOcTvYUWEU/Gm1Q29K09oq0Kc1wdlWHKyOphNsPGWKebndajRqdzpHncZDv1y9+6bhh/xM75BuJoIwajLuszQV3F/AmB6IlYmaT4J9knOajZ8hy0wI/82H+2ZttG+VQQmlAZCBNsObvj3JSbK/XnI2Sh1ZfNFxC8mqueg1CoFESzYWPGKGLuE2RZgtUbxe2W7zy8XdDvz35LHV8d2rylOLWJse2tzv9i8aqR1evjvm/bAbd28Uj8VE/VayRlOvm2UH2X7xdndL6jP0c1FMD38AlecvdA==

Sans Emploi

Sans Emploi Salut à tous ! Les plus fidèles d'entre vous se rappellent sûrement que l'adresse de ce présent blog était auparavant sansemploi.com, et que c'était l'inerte Constantin qui y tenait la vedette. Certains d'entre vous savent aussi que ce récit fut décliné en deux tomes parus aux édition Marabout en 2010 et 2012. Et comme vous avez pu le remarquer depuis que ce lieu s'est transformé en "Chez Jibé" en septembre dernier, je ne vous ai quasiment plus parler de "Sans emploi". Plusieurs raisons à celà.
Durant mes pérégrinations internautiques, je suis tombé à plusieurs reprises et sans m’en rendre compte sur le travail photographique de Linden Gledhill. De jour, ce chercheur britannique enfile sa blouse de biochimiste afin de concevoir des protéines pour lutter contre le cancer et le diabète. C’est déjà assez super cool en soi, mais le bougre passe également tous ses temps libre à parfaire son talent de photographe. Il se consacre surtout à des sujets liés à la biologie et au monde physique pour en révéler la beauté, grâce à des techniques de macrophotographie et un bon nombre d’installations bricolées pour obtenir des effets inédits. Voici un exemple des dernières œuvres de Linden Gledhill que j’ai découvertes: C’est bien beau, me direz-vous, mais pourquoi nous montrer des pétales de couleurs quand le titre de l’article laisse supposer que Linden Gledhill est un photographe animalier? Strange Stuff And Funky Things

Strange Stuff And Funky Things

Strip Science | Strip Science

artsciencefactory.fr | Artistes et scientifiques associés

Sélectionner une langue Communauté le 09 novembre 2013 Allusions or Illusions? 1 Vues 360 par Goetz Kluge artsciencefactory.fr | Artistes et scientifiques associés
Pour faire suite à mon dernier billet sur l’étude de G.-E. Séralini, revenons brièvement sur l’une des principales critiques adressée à cette étude: la petite taille des groupes de rats testés (10 par traitement). Bacterioblog Bacterioblog
Sirtin » Qu'il est taquin cet Arlequin ! Ne ratez pas l’exposition organisée jusqu’au 13 avril 2014 au Centre d’histoire de la résistance et de la déportation (CHRD) de Lyon. Intitulée Pour vous, Mesdames ! La mode en temps de guerre, elle délivre une nouvelle facette originale sur la vie quotidienne et son évolution pendant la 2e guerre mondiale. En effet, elle se […] Et oui, c’est la première fois depuis la création du blog en octobre 2007 (soit plus de 6 ans) que je souhaite une bonne année et tout le tralala pile le 1er janvier ! Sirtin » Qu'il est taquin cet Arlequin !
Qu'il est taquin cet Arlequin ! Je lisais tranquillement mon magazine Causette du mois de février 2014 quand soudain ! je tombe sur ces termes peu courant : tétons ombiliqués. C’est quoi ça ? Hop, petite recherche sur le Net et je tombe sur ce schéma explicite. En fait, il s’agit de tétons qui rentrent dans le sein au lieu d’être […] Il est sympa ce jeu, Camelot où le but est de remporter une victoire dans cinq combats de chevalier : à main nue, au fléau, à la hache, à l’épée et à cheval (joute).
Dimanche sera “fêté” le demi-siècle de la plus puissante des explosions nucléaires. Le 30 octobre 1961, au petit matin, explosait la bombe que les Soviétiques appelaient “Ivan” ou “Vanya”, et qui fut rebaptisée en “Tsar Bomba” à l’Ouest. L’engin était une bombe H de 26 tonnes, mesurant 8 mètres de long sur plus de 2 mètres de diamètre, tellement imposante qu’on ne put la placer à l’intérieur du Tupolev-95 chargé de la larguer. Au lieu de cela on la fixa sous l’appareil de telle façon que seulement 30 à 40 % du corps de la bombe se trouvait à l’intérieur du bombardier. Il y a 50 ans explosait la plus puissante des bombes atomiques
En passant par la Chimie...
Matières Vivantes Au revoir owni, bonjour c@fé 2.0 ! novembre 10th, 2011 par Roud Ceci sera mon dernier billet posté sur la plate-forme de blog owni.fr, puisque, roulez tambours et trompettes … voici venir le c@fé des sciences 2.0 ! Une nouvelle aventure commence donc pour le c@fé des sciences, qui de regroupement de blogs se transforme en véritable plate-forme. Tout le monde est bienvenu pour y ouvrir un blog de sciences (catégorie “invités”); bien sûr, le c@fé des sciences 1.0 ne disparaît pas mais se transforme en une catégorie spéciale de blogueurs, les “membres”, dont les billets sont repris en page d’ accueil (qui ressemble de plus en plus à celle de scienceblogs, pour le meilleur !). En ce qui me concerne, je bouge mon blog là-bas pour participer à ce nouvel écosystèeme, je vous invite donc à me retrouver sur http://tomroud.cafe-sciences.com et à y lire mon premier billet !

{sciences²}

2 avril 2014 à lire, à voir et à écouter Une autre cosmologie? Big question L'historien des sciences Thomas Lepeltier vient de publier La face cachée de l'Univers, une autre histoire de la cosmologie (Seuil, Science ouverte 208 p, 20€). Un livre tout juste sorti en librairie dont le titre, la présentation et l'auteur incitent à se jeter dessus sans attendre.