background preloader

Chaimael98

Facebook Twitter

Transparence, rendre compte, la RSE : « Le cas Apple :Tendre vers, améliorer ses impacts et non nier la réalité » – William MONLOUIS-FELICITE | Responsabilite-Sociétale.fr. Vague de suicides à l'usine chinoise des iPhone. Le géant Foxconn, sous-traitant d'Apple, mobilise des moyens colossaux pour décourager ses jeunes ouvriers surmenés de se jeter des toits. De notre correspondant à Pékin C'est une usine, ou plutôt une ville dans la ville avec ses 300 000 ouvriers, où l'on meurt beaucoup ces derniers temps.

De façon volontaire et désespérée, en sautant des toits de ce fameux atelier du monde. La vague de suicides - 10 morts en quelques semaines - qui frappe l'entreprise Foxconn installée à Shenzhen, aux portes de Hongkong, a fini par éclater bien au-delà des rivages du Sud chinois. Parce que l'entreprise du groupe taïwanais Hon Hai est le plus grand fabricant de produits électroniques au monde, en termes de revenus. Et surtout parce qu'elle assemble pour Apple l'emblématique iPhone. La mort d'un dixième employé, mardi, a fait s'emballer cette tragique histoire. «Cela fait un mois que je ne dors plus», a confié ce patron qui emploie plus de 800 000 personnes en Chine.

Recours au feng shui. Apple dit non au développement durable - Business&DéveloppementDurable. Apple est encensé dans le monde entier. En Bourse, l’entreprise est la plus chère du monde. Selon le classement « Brandz Top Most Valuable Global Brands 2012 », Apple possède la « valeur de marque » la plus puissante au monde. Les clients de la marque, très fidèles, siègent devant les Apple Store dès qu’un nouveau modèle de la marque sort. Mais devant ce succès planétaire incroyable, on en oublierait presque l’environnement et les hommes et femmes qui fabriquent les appareils Apple. En clair, quelle est la place du développement durable dans la stratégie du fabricant d’appareils électroniques ? A première vue, il semblerait qu’elle soit faible, très faible.

Tout d’abord, notons que la marque Apple ne produit pas de rapport développement durable annuel sur ses activités. Plus grave encore, Apple vient de renoncer à la certification environnementale EPEAT*, une certification qui fait référence dans le milieu. Salariées de l’usine Foxconn. Sources : – Presse Citron –Sequovia. Chine: Apple critiqué sur l'environnement. Le groupe informatique américain Apple est critiqué dans un rapport publié aujourd'hui par des ONG chinoises de défense de l'environnement pour des défaillances dans la chaîne de fabrication de certains composants de l'iPad et de l'iPhone.

Selon ces ONG, Apple est arrivé en dernière place, sur 29 multinationales du secteur technologique, d'une enquête ciblant les risques sanitaires au travail et les problèmes de pollution industrielle en Chine. "Apple n'a pas respecté ses engagements sur trois aspects de ses responsabilités sociétales concernant ses fournisseurs", a affirmé le rapport dont le principal auteur est l'Institut d'affaires publiques et environnementales, un organisme indépendant basé à Pékin. "Chez des fournisseurs d'Apple, des travailleurs ont été empoisonnés et sont restés handicapés, des groupes humains et des quartiers ont été pollués et il y a eu de graves violations des droits, des intérêts et de la dignité des travailleurs", a ajouté le texte. Les conditions de travail chez Apple: la face cachée de la pomme!

Paru le 23 octobre 2015 sur le site LeMonde.fr et en collaboration avec l’AFP, l’article intitulé « Apple critiqué pour des conditions de travail « misérables » chez un sous-traitant chinois » porte sur un rapport de l’organisation China Labor Watch. Première entreprise mondiale par capitalisation boursière, deuxième entreprise mondiale à générer le plus de bénéfices, Apple ne manque pas de moyens, et pourtant, la petite pomme est tellement gourmande qu’elle en dévorerait ses salariés.

C’est ce qui ressort d’un rapport de l’association new-yorkaise China Labor Watch qui épingle le sous-traitant taïwanais d’Apple, le groupe Pegatron. Le site Pegatron de Shangaï a été la cible d’une enquête clandestine de China Labor Watch qui a permis de dévoiler les conditions inhumaines dans lesquelles travaillent plus de 100 000 salariés. Le rapport de l’ONG China Labor Watch révèle plus d’une vingtaine de violations au droit du travail. Pour réagir sur notre forum, cliquer ici.

Apple critiqué pour des conditions de travail « misérables » chez un sous-traitants chinois. Bas salaires, heures non payées, dortoirs infestés d’insectes : China Labor Watch a dénoncé jeudi les conditions de travail dans une usine d’un sous-traitant chinois d’Apple. L’ONG China Labor Watch, sise à New York, a dénoncé dans un rapport, jeudi 22 octobre, les conditions de travail dans une usine d’un sous-traitant chinois d’Apple, recensant une « vingtaine de violations » au droit du travail. « Les bas salaires, les longues journées de travail, les heures non payées, les mauvaises conditions de sécurité et les conditions de vie misérables persistent », a estimé l’organisation, qui a mené son enquête clandestinement dans une usine à Shanghaï du groupe Pegatron.

Après leur journée de travail, les employés, logés dans l’entreprise, sont par ailleurs conduits dans des dortoirs bondés et insalubres, équipés de lits « infestés de punaises », décrit l’organisation. Les salariés pas informés des risques pour leur santé. Apple : les conditions de travail des sous-traitants se dégradent. La tension sociale monte dans les Apple Stores français. Pour dénoncer leurs mauvaises conditions de travail, des employés des magasins français menacent de perturber le lancement de l'iPhone 5. Les salariés français des Apple Stores vont-ils gâcher la fête préparée par Apple à l'occasion de la sortie de l'iPhone 5?

Depuis lundi, certains vendeurs et conseillers arborent au poignet un petit bracelet de couleur verte frappé de l'inscription «Believe» («Croire»), pour témoigner de leurs doutes sur une amélioration de leurs conditions de travail. La manifestation reste symbolique et discrète. Lundi, une moitié des employés de l'Apple Store du Louvre portaient ce bracelet.

Ils n'étaient plus qu'une poignée mardi midi à Opéra, difficiles à discerner parmi les nombreux clients de la plus grande des treize boutiques Apple de France. C'est pourtant la première fois que la contestation sociale devient visible dans les Apple Stores de France. Les auteurs de l'initiative ont commandé 2000 bracelets, selon le site MacGeneration. Une filiale déficitaire. Environnement, Apple en donneur de leçons. Les thèmes de la RSE et en particulier le respect de l’environnement ont pris une place telle dans la communication d’entreprises que la Semaine sur le Climat apparaît à certains comme un événement propice à la communication. C’est le cas du CEO d’Apple, Tim Cooks, qui a donné une conférence de presse lundi pour mettre en avant la politique environnementale du groupe. D’humeur poétique, Monsieur Cooks a estimé que la marque de la pomme était « un des cailloux dans l’étang qui crée l’ondulation ».

Il est indéniable que Apple a multiplié les initiatives en faveur de l’environnement avec notamment des centres de données aux énergies 100% renouvelables ou avec la présentation du projet Campus 2 qui doit être « un de bâtiments les plus "verts" de la planète. » Irréprochable Apple ? Après avoir été victime de dénonciations par Greenpeace, Apple a vite compris que le respect de l’environnement était un levier crucial de communication d’entreprise. RSE: Apple et ses fournisseurs | Equipaje. La vague de suicides en 2010 dans les usines de Foxconn en Chine, avait assombri l'image d'Apple en sa qualité d'employeur et de donneur d'ordre responsable.

La réponse du groupe, à l'époque, avait semblé peu audible et pas suffisamment engagée, entretenant les critiques d'un public qui exigeait au contraire de la firme une exemplarité sur le terrain de la RSE. Dans son rapport de progrès 2011 sur la responsabilité de ses fournisseurs, le groupe revient non seulement sur Foxconn et les mesures mises en oeuvre localement, mais aussi sur l'ensemble de sa démarche de management de ses fournisseurs, donnant au passage une leçon de transparence dans la manière de rapporter les manquements relevés.

Apple fonde sa relation avec ses fournisseurs sur le respect d'un "code de conduite" qui décrit ses exigences en matière de droits de l'homme, de respect des travailleurs, santé et sécurité, environnement, éthique et engagement du management. Travail des enfants Foxconn L'organisation des audits. Responsabilités sociales et environnementales : nouveau rapport d’Apple. USA / / Amérique du nord Apple vient de révéler son rapport sur les responsabilités sociales et environnementales de ses fournisseurs pour l’année 2012. Et les résultats ne sont pas très encourageants. Les violations environnementales Le rapport de la société donne des détails sur 393 audits répartis sur toute sa chaîne d’assemblage, dont 55 audits environnementaux, soit une augmentation de 72%. Le fait que le nombre de vérifications ait augmenté de façon spectaculaire est incroyablement positif, par contre ce qui a été trouvé est effrayant.

Le rapport de 37 pages révèle une litanie de violations environnementales du code de l’entreprise, y compris des preuves que 147 usines n’ont pas correctement stocké, déplacé ou manipulé des produits chimiques, 85 sites n’ont pas étiqueté correctement les emplacements dangereux de stockage des déchets, 100 installations ne recyclent pas ou n’éliminent pas les déchets dangereux en conformité avec les règlementations locales, etc. Les violations sociales. Responsabilité sociale : Apple toujours plus intransigeante avec ses fournisseurs.

Apple a livré le rapport 2015 sur la responsabilité sociale de ses fournisseurs, tout en reflétant les nouveautés sur le site web consacré à ce sujet. Il s’agit du neuvième rapport d’Apple, souligne Jeff Williams le vice-président des opérations, en charge de la chaîne d’approvisionnement du groupe. Apple investit des « millions » de dollars pour son programme de formation, qui compte 48 classes (équipées de Mac et d’iPad) dans 23 usines; depuis 2008, 861 000 travailleurs y ont eu accès (379 000 en 2014). La Pomme a également fait connaître leurs droits à 2,3 millions de travailleurs (6,2 millions depuis 2007). Un programme éducatif pilote disponible sur iPad a été développé (il comprend 70 cours) et est disponible sur 10 sites. Et ce travail passe par des audits réalisés dans les usines des sous-traitants : en 2014, 633 enquêtes (un record depuis 2006, +40% par rapport à 2013) ont ainsi été menées chez 459 fournisseurs de 19 pays, recouvrant 1,9 million de salariés.

Apple fait un pas vers un développement plus responsable. En matière d'éthique, Apple progresse. Est-ce son image écornée par les médias qui ont parfois dénoncé les conditions de travail dans ses usines chinoises qui ont l'ont poussé Apple à agir ? Est-ce l'arrivée du Fairphone, un téléphone éthique basé sur une transparence totale du processus de fabrication, qui a inspiré la marque américaine ? Ou bien encore est-ce simplement la fibre environnementale de Tim Cook qui explique une meilleure transparence et une plus forte responsabilité envers la chaîne d'approvisionnement, comme le laisse à penser Greenpeace ? Qu'importent les raisons, des résultats commencent à émerger. Dans son dernier rapport "Supplier Responsibility" publié en janvier, Apple consacre une large partie aux progrès réalisés sur la maîtrise de la chaîne d'approvisionnement.

Par exemple, l'entreprise affirme suivre précisément le temps de travail de plus d'1 million de travailleurs qui participent à la fabrication de ses produits à travers le monde.