background preloader

Chachap

Facebook Twitter

Interwrite - Insérer un fichier vidéo. Insérer un fichier audio. Le tableau numérique interactif est un dispositif pédagogique résolument multimédia.

Insérer un fichier audio

Face au tableau, le professeur peut, d’un simple clic, lancer l’exécution d’un document sonore. Il lui suffit, pour cela, d’avoir prévu, lors de la préparation de son cours, l’insertion du document désiré dans la page appropriée du tableau. Le logiciel Interwrite Workspace propose trois façons d’intégrer un fichier audio à une page de tableau :

Le TNI, qu'est-ce que c'est ? - Doctice - Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Enseignement. Avec l’arrivée du Tableau numérique interactif (TNI), de nouvelles pratiques et de nouveaux usages pédagogiques se développent.

Le TNI, qu'est-ce que c'est ? - Doctice - Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Enseignement

Le Tableau numérique interactif n’est pas l’outil qui rendra ringard le « tableau noir », mais son complément idéal. Le dispositif, simple, se compose de trois éléments indispensables : un tableau numérique, un vidéoprojecteur et un ordinateur. L’enseignant pilote son ordinateur depuis le tableau grâce au stylet servant de souris et utilise les multiples fonctions du logiciel accompagnant le TNI : conservation de tous les écrits, annotations, bibliothèque d’images, de sons, de vidéos, etc. L'interactivité/interaction en classe avec le TBI. En associant la dimension d’interactivité à cet objet technique qu’est le tableau numérique, les concepteurs se sont en quelque sorte piégés : en effet si l’interactivité porte initialement sur la relation que l’usager entretien avec le tableau (et donc l’ordinateur associé), elle s’est aussi invitée dans la classe, c’est à dire dans la relation pédagogique : si le tableau est interactif, alors la classe le serait aussi !

L'interactivité/interaction en classe avec le TBI

Histoire des TBI. Avec 14000 TBI prévus en France à la fin de 2008, on est encore très loin des 400 000 du Royaume-Uni qui aura équipé 100% des salles de classes en 2010.

Histoire des TBI

Fin 2007, l'arrivée des tableaux interactifs à points de contact multiples ouvre de nouveaux horizons à la pédagogie. Cela se traduit par exemple, par la première place prise par la société Hitachi en France au cours du premier semestre 2008 avec 47,8% du marché, pour la première fois devant Promethean qui occupait traditionnellement 1/3 de ce marché. Les produits multipoints devraient arriver à la fin 2008 chez les concurrents, soit un an plus tard. Par ailleurs, l'accord cadre signé par la société InterWrite Learning consistant à offrir 31 TBI aux IUFM et à favoriser la distribution de son logiciel gratuitement aux enseignants pourrait infléchir encore le marché qui est riche en rebondissements...

C'est aussi une caractéristiques des marchés émergents. Lignes d'usages - Les vidéos passent au tableau. Un confort visuel Lorsque, pour diffuser des vidéos, on utilise l’écran d’un téléviseur, le confort visuel n’est pas satisfaisant du fait de la dimension réduite de l’écran et de la taille des salles de classe.

Lignes d'usages - Les vidéos passent au tableau

Seuls les élèves des premiers rangs voient les détails, ceux des derniers rangs font confiance à la parole de l’enseignant. L’utilisation d’un vidéoprojecteur apporte un confort indéniable, la projection d’une œuvre peut se faire dans de très bonnes conditions, à la condition toutefois de disposer d’une surface de projection adaptée (au minimum un mur blanc, à défaut d’un écran). Le recours à un tableau numérique offre un cadre technique de grande qualité. En effet, le support de projection ne souffre ni des aspérités d’un mur ni des reflets ou des éblouissements provoqués par la projection sur un tableau blanc traditionnel.

Des annotations visibles Des instantanés… en mémoire. Lignes d'usages - Dévoiler progressivement des éléments de cours. Lorsqu’on devient un utilisateur régulier d’un tableau numérique interactif, on prend l’habitude de préparer à l’avance des pages de tableau contenant des éléments du cours que l’on souhaite montrer à certains moments prévus dans le déroulement de la séance.

Lignes d'usages - Dévoiler progressivement des éléments de cours

On construit ainsi la trame de son cours sur plusieurs pages de tableau rassemblées dans un fichier « tableau blanc », fichier propre au tableau utilisé (un fichier d’annotation pour Interwrite, un fichier paperboard pour Promethean, un fichier notebook pour SMART, un Bloc-notes pour Mimio…). Le Rideau et le Projecteur À certains moments du cours, on peut souhaiter ne pas montrer la totalité d’une page de tableau et ne dévoiler son contenu que progressivement. On peut alors utiliser le Rideau. Celui-ci masque la totalité de l’écran et peut être ouvert horizontalement (de haut en bas ou de bas en haut) ou verticalement (de gauche à droite ou de droite à gauche).

Les limites du Rideau Une solution Des animations plus complexes... Zoom sur... - Un TNI, comment ça marche ? Un tableau numérique interactif (TNI) est un dispositif technique composé d’une surface de projection (le tableau), d’un ordinateur, d’un vidéoprojecteur et d’un logiciel qui « pilote » l’ensemble.

Zoom sur... - Un TNI, comment ça marche ?

Face au tableau numérique interactif, on se trouve devant l’image projetée de l’écran de l’ordinateur. Lorsque l’on agit sur le tableau, on utilise un système de pointage (le stylet électronique) analogue à celui utilisé sur l’ordinateur (la souris, le pavé tactile, etc.). Ce système doit être en parfaite correspondance avec celui de l’ordinateur : la pointe du stylet doit être alignée, avec précision, sur le curseur à l’écran. Le calibrage Cette correspondance se fait par une opération que l’on nomme calibrage (Pour en savoir plus, consulter la MédiaFICHE "calibrer son tableau") .

Plateforme pédagogique ESPE.