background preloader

Zapatisme

Facebook Twitter

En Syrie, une expérience de démocratie directe, égalitaire et multiconfessionnelle tient tête à l'Etat islamique. Photo : © Michalis Karagiannis Les raisons d’espérer sont rares en provenance de Syrie.

En Syrie, une expérience de démocratie directe, égalitaire et multiconfessionnelle tient tête à l'Etat islamique

Mais en janvier 2015, le monde découvre, ébahi, les images de femmes kurdes en treillis qui participent à la résistance puis à la libération de la ville syrienne de Kobané. Un mouvement démocratique et anti-patriarcal vient de défaire les forces ultra-réactionnaires de l’État islamique, victorieuses ailleurs. Deux modèles de société radicalement différents se font face. Petites chroniques du zapatisme (Eskale Quilombo) Durant l'été 2010, sur Eskale Quilombo (Jeudi 20h-22h15, 90.1FM, Radio Mon Païs, Toulouse), Patricio a réalisé une série de chroniques consacrées au mouvement zapatiste.

Petites chroniques du zapatisme (Eskale Quilombo)

Ces chroniques sont largement inspirées de l'ouvrage de Jérome Baschet: "la rébellion zapatiste - Insurrection indienne et résistance planétaire". Dans ce qui suit un résumé de ces chroniques est proposé. Sur la page suivante les 11 chroniques sont intégralement restituées. 1. Chronique n°1 (17 juin 2010) : le zapatisme pour les nuls L’objectif de la première chronique n’est pas de réaliser une analyse approfondie du zapatisme mais de répondre à des questions simples mais fondamentales pou r mieux comprendre ce mouvement. Qui sont les zapatistes ? La voix des zapatistes ? Que veulent-ils ? Une déclaration du sous-commandant Marcos (du 5 mai 1996) donne une définition assez précise du zapatisme: « Le zapatisme n'est pas une nouvelle idéologie politique, ni un réchauffé de vieilles idéologies.

[Audio] Subcomandante Marcos: ENTRE LA LUZ Y LA SOMBRA by Reporting on Resistances. Chacatorex. Au Mexique, le sous-commandant Marcos se retire de la direction des zapatistes. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Frédéric Saliba (Mexico, correspondance) « Marcos cesse d'exister », a déclaré, dans un communiqué publié dimanche 25 mai, le sous-commandant Marcos qui était réapparu en public, la veille, après cinq ans d'absence.

Au Mexique, le sous-commandant Marcos se retire de la direction des zapatistes

Porte-parole de l'Armée zapatiste de libération nationale (EZLN), le charismatique guérillero annonce quitter la direction du mouvement qui lutte, depuis vingt ans au Mexique, pour la défense des droits des indiens. Une annonce choc, justifiée par les réorientations stratégiques que connait l'EZLN. L'homme à la pipe et au passe-montagne a créé la surprise, samedi 24 mai, en faisant une apparition lors des funérailles d'un dirigeant zapatiste dans un quartier indigène de la ville de Las Margaritas dans l'Etat du Chiapas (sud).

Quelques heures plus tard, Marcos annonçait que sa « voix ne portera plus celle de l'EZLN ». Pari gagné en regard de la popularité suscitée par l'énigmatique guérillero cagoulé. Selon le communiqué, la mort de M. Et si l'expérience zapatiste ouvrait des pistes pour sortir du capitalisme? ¡ Zapata vive ! Vingt ans de lutte et d’autonomie indienne au Chiapas. Rien de tel pour commencer l’année qu’un petit retour sur un mouvement révolutionnaire apparu il y a vingt ans les armes à la main dans les montagnes du sud-est mexicain.

¡ Zapata vive ! Vingt ans de lutte et d’autonomie indienne au Chiapas

Le mouvement zapatiste du Chiapas est toujours riche d’enseignements pour nos propres luttes. L’ALENA et la « fin de l’Histoire » ? Tout se présentait bien pour le nouvel ordre mondial. Il y a vingt ans jour pour jour, le 1er janvier 1994, entrait en vigueur l’ALENA, Accord de Libre-Échange Nord-Américain, qui créait un paradis néo-libéral en abattant les barrières douanières entre le Canada, les Etats-Unis et le Mexique. C’était l’époque où on nous expliquait que l’Histoire était arrivée à son terme et qu’il n’y avait pas d’alternative au capitalisme triomphant. ¡Ya Basta ! Autonomie zapatiste Vingt ans après, la révolution lancée par l’EZLN porte ses fruits. ¡Zapata vive ! Like this: J'aime chargement… EZLN. Les zapatistes mayas occupent les municipalités du Chiapas. 8.00 AM La concentration des Bases d'appui de l'EZLN commence à San Cristobal de Las Casas, Chiapas 9.00 am: Des centaines de Camions continuent d'arriver à San Cristobal de Las Casas avec des bases d'appui de l'EZLN Voir en direct: A Ocosingo près de 6000 zapatistes seraient d'ores et déjà présents, d'autres sont toujours en train de remplir les rangs des manifestants présents sur la place centrale de la ville Des milliers de Bases d'appui de l'Armée Zapatiste de Liberation Nationale (EZLN) se sont présentées en files et en silence sur la place d'Ocosingo, au Chiapas.

Les zapatistes mayas occupent les municipalités du Chiapas

PLus de 6 milles rebels, principalement des jeunes, sont arrivés depuis 6h du matin et continuent d'arriver dans cette municipalité qui fut prise le 1* janvier 1994 par les insurgés. Malgré la pluie ces derniers s'abritent comme ils peuvent, en improvisant différentes manière de s'abriter, pour le moment nous ne savons pas qui seront les orateurs, ni certitude sur le message qui sera donné. Autres liens: Sous-commandant Marcos.