#greekrevolution #12fgr

Facebook Twitter
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 00:33 Naomi Klein Comme vous le savez si vous lisez Okeanews, un nouveau documentaire est en préparation en Grèce : « Katastroïka » (voir ici pour soutenir le projet). Dans le cadre de ce documentaire, une interview de Naomi Klein a été réalisée dont voici un extrait (transcription -je remercie très chaleureusement Panayota pour son aide – après la vidéo) : (en anglais st en grec) Transcription : Grèce : la stratégie du choc, par Naomi Klein Grèce : la stratégie du choc, par Naomi Klein
Appel de Mikis Théodorakis «Nous saluons les dizaines de milliers, voire les centaines de milliers de nos concitoyens, jeunes pour la plupart, qui se sont rassemblés sur les places de toutes les grandes villes pour manifester leur indignation à l'occasion de la commémoration du mémorandum (accord cadre signe entre le gouvernement grec, l'UE, le FMI et la BCE, en Mai 2010 et renouvelé depuis régulièrement), demandant le départ du gouvernement de la Honte et de tout le personnel politique qui a géré le bien public, détruisant, pillant et asservissant la Grèce. La place de tous ces individus n'est pas au Parlement, mais en prison. Nous saluons les premières Assemblées générales qui se déroulent dans les centres de nos villes et la démocratie immédiate que s'efforce de découvrir le mouvement inédit de notre jeunesse. Appel de Mikis Théodorakis
L'appel de Mikis Theodorakis : "Les banques ramèneront le fascisme en Europe !" Alors que la Grèce est placée sous tutelle de la Troïka, que l’Etat réprime les manifestations pour rassurer les marchés et que l’Europe poursuit les renflouements financiers, le compositeur Mikis Theodorakis a appelé les grecs à combattre et mis en garde les peuples d’Europe qu’au rythme où vont les choses les banques ramèneront le fascisme sur le continent. Interviewé lors d’une émission politique très populaire en Grèce, Mikis Theodorakis, figure emblématique de la résistance à la junte des colonels, a averti que si la Grèce se soumet aux exigences de ses soi-disant "partenaires européens", c’en sera "fini de nous en tant que peuple et que nation". Il a accusé le gouvernement de n’être qu’une "fourmi" face à ses "partenaires", alors que le peuple le voit comme "brutal et offensif".

L'appel de Mikis Theodorakis : "Les banques ramèneront le fascisme en Europe !"

Les sites web du Premier ministre Papademos et du Parlement grec hacké
ERROR: The requested URL could not be retrieved ERROR: The requested URL could not be retrieved {*style:<b>Υπουργός Δημόσιας Τάξης και Προστασίας του Πολίτη </b>*} Ο Νίκος Δένδιας γεννήθηκε στην Κέρκυρα. Κατάγεται από τους Παξούς. Είναι απόφοιτος του Κολλεγίου Αθηνών και αριστούχος της Νομικής Σχολής του Πανεπιστημίου Αθηνών.
site du parlement grec
Restructuration de la dette grecque : soupçon de corruption à la BCE. Deux articles édifiants, mettant en doute la probité de la BCE et de ses dirigeants dans les négociations portant sur la restructuration de la dette grecque, viennent de paraître ces jours-ci. Joseph Stiglitz, tout d’abord, s’est demandé pour quelle raison étrange la BCE apportait son appui à une restructuration « volontaire » de la dette grecque, comme si elle cherchait à éviter à tout prix l’officialisation du défaut partiel, lequel aurait pour effet de déclencher l’activation des CDS (assurances sur crédit). Les banques qui avaient eu la prudence de s’assurer contre risque de défaut se trouvent lésées et sont d’autant plus réticentes à céder sur les négociations avec l’Etat grec. Ecartant l’argument selon lequel le risque systémique serait plus important en cas de défaut officiel, Joseph Stiglitz tire la conclusion suivante : La police française disperse une manifestation spontanée de soutien au peuple Grec La police française disperse une manifestation spontanée de soutien au peuple Grec
Scènes de guerre urbaine en Grèce après le vote de l'austérité
In Pictures: Greeks protest austerity cuts - Central & South Asia Riots engulfed central Athens and at least 10 buildings went up in flames in mass protests as lawmakers prepared for a historic parliamentary vote on harsh austerity measures demanded to keep the country solvent and within the eurozone. Protesters set bonfires in front of parliament and dozens of riot police formed lines to try to deter them from trying to make a run on the legislative building on Sunday evening. Many in the crowd wore gas masks and had their faces covered, prepared for the clouds of tear gas that drifted across the square. Several protesters and police were injured, while an unspecified number of suspected rioters were detained, authorities said. In Pictures: Greeks protest austerity cuts - Central & South Asia
Greece, Skg, Syntagma, Rbnews, Athens, 10fgr, 11fgr, Syntagma Square, Karditsa, Monastiraki, Mitropoleos, Zappeio, 12fgr, 13fgr Greece, Skg, Syntagma, Rbnews, Athens, 10fgr, 11fgr, Syntagma Square, Karditsa, Monastiraki, Mitropoleos, Zappeio, 12fgr, 13fgr VeriasA: Post office is completely smashed after protesters used construction tools as weapons #12fgr #Greece #SKG http://t.co/DHTsVMGK VeriasA: Soldiers power steam graffiti off side of army building after #12fgr riots in #SKG #Greece http://t.co/zmMMmaCN Press TV: A tear gas is seen by riot police during clashes with protestors in front of the Greek Parliament in #Athens on Fe http://t.co/oQfFPWRR yannisBehrakis: Riot police run past a cinema burning during violent protests in Athens Feb 12, 2012. .
Photos of Greece in turmoil: Protesters riot over EU austerity measures Scenes of running battles between police and rioters and flames engulfing cinemas, shops and banks underscored a sense of deepening turmoil in the country after more than four years of recession and two of punishing austerity. The EU warned on Monday that the consequences of failure would be “devastating.” It gave the fragile ruling coalition of Prime Minister Lucas Papademos until Wednesday, when euro zone finance ministers are expected to meet, to specify how 325 million euros of the 3.3 billion euros demanded in budget savings will be achieved. By the same deadline, Greek political leaders must give a written commitment to implement the terms of the deal, a Greek government spokesman said, reflecting fatigue among EU leaders who say they have heard enough broken promises. The spokesman said Greece would hold an election in April, when deep public anger over the second round of austerity could drive voters further to the left and right and test Greece’s commitment to the programme. Photos of Greece in turmoil: Protesters riot over EU austerity measures
Athens building burns during protests
anonopshispano Owly Sign in with Twitter Comments (0) Tweet Share Rate (+2) Original Size todososomosgrecia.jpg Report Abuse Ibero_Anon anonopshispano
on Twitpic
Live ενημέρωση: Φωτιές - Αθήνα (φώτο via / @hkoutso)
Nuit de violences à Athènes
Greece Riots Athens burns, police fire tear gas (12-Feb-12)(REVOLUTIONARY TIMES series)
Greece - Burning Banks, chaos & riots (13-Feb-12)(REVOLUTIONARY TIMES series)
SHOCKING AMATEUR FOOTAGE !!! ATHENS PROTESTERS THROWING FIRE BOMBS AT POLICE !!!
Direct d'Athènes (video) - Athenes Direct d'Athènes (video) - Athenes Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays. John Fitzgerald Kennedy Bonne année 2014 !!! Soutenez Bellaciao :-) mardi 24 décembre de Collectif Bellaciao
ΣΚΑΪ Player TV LIVE
ATHENS is burning tonight, Sunday February 12. Says From the Greek Streets: "Tens of banks and other buildings are burning across Athens after today’s demonstrations. There are huge riots in Thessaloniki and Patra as well. The situation seems to be spiralling out of control." Reports Reuters: "Historic cinemas, cafes and shops went up in flames in central Athens on Sunday as black-masked protesters fought Greek police outside parliament, while inside lawmakers looked set to defy the public rage by endorsing a new EU/IMF austerity deal. Athens is burning!
Athens burns as Greece bailout passed - World Greek lawmakers on Monday approved harsh new austerity measures demanded by bailout creditors to save the debt-crippled nation from bankruptcy, after riots in Athens and other cities left stores looted and burned and more than 120 people hurt. The historic vote paves the way for Greece's European partners and the International Monetary Fund to release €130 billion ($172 billion) in new rescue loans, without which Greece would default on its mountain of debt next month and likely leave the eurozone — a scenario that would further roil global markets. Lawmakers voted 199-74 in favour of the cutbacks, despite strong dissent among the two main coalition members. In response, the Socialists and conservatives expelled 22 and 21 lawmakers, respectively, reducing their majority in the 300-seat parliament from 236 to 193. Violence was also reported in six other cities, the worst in central Volos where the town hall and a tax office were damaged by fire, police said.
Greek police fire tear-gas at protesters (VIDEO, PHOTOS)
Greece set to agree bailout as Germany demands action (latest news) | The Wall
ATHENS, Greece -- Greek lawmakers on Monday approved harsh new austerity measures demanded by bailout creditors to save the debt-crippled nation from bankruptcy, after riots in Athens and other cities left stores looted and burned and more than 120 people hurt. The historic vote paves the way for Greece's European partners and the International Monetary Fund to release $170 billion (euro130 billion) in new rescue loans, without which Greece would default on its mountain of debt next month and likely leave the eurozone – a scenario that would further roil global markets. Lawmakers voted 199-74 in favor of the cutbacks, despite strong dissent among the two main coalition members. Greek Protests Continue As Lawmakers Pass Severe Austerity Measures
Athènes s’enflamme tandis que le Parlement se prononce sur l'austérité - GRÈCE
Violents affrontements entre manifestants et policiers à Athènes
Les députés grecs ont adopté, peu après minuit, un nouveau plan d'austérité alors que le centre d'Athènes était le théâtre d'affrontements violents entre la police et des manifestants opposés au plan. Après un débat en procédure d'urgence au Parlement, exigé par les bailleurs de fonds, le programme a été adopté par 199 voix de majorité sur un total de 300 députés, dont 278 présents. Les membres du gouvernement avaient solennellement mis en garde contre des scénarios d'apocalypse ou de "chaos" pour la Grèce, si les députés votaient contre le programme, en affirmant que le pays serait alors conduit à se déclarer rapidement en cessation de paiement, et à sortir à plus ou moins long terme de l'euro. Le parlement grec adopte un nouveau plan d'austérité après une soirée d'émeutes
80 000 manifestants devant le parlement grec
Les points-clef du plan d'austérité grec
Conjoncture : Grèce : les 10 nouvelles mesures de rigueur
Grèce: Les députés votent l'austérité, Athènes s'enflamme
(20) Twitter / Search - #Syntagma
Search - #greekrevolution
Search - #Greece
Global Greek World
Le rivolte di Atene: ecco la mappa dei tweet [BREAKING NEWS]
Tweets from the Battle for Athens
Austérité : émeute à Athènes – 12 février 2012
Karine Berger » Blog Archive » La Peau de la Grèce
La Grèce sonne le glas de l'Euro(pe) ?

Grèce. Témoignage d’une française qui y vit depuis 20 ans
Les députés grecs parmi les mieux payés d'Europe
«On n’avait pas vu ça en Grèce depuis l’Occupation»
Memorandum of Economic and Financial Policies, February 8
ça chauffe !