#greekrevolution #12fgr

Facebook Twitter

Grèce : la stratégie du choc, par Naomi Klein. MARSEILLE : mercredi 16 à 19 h 30, Equitable café,LE RWANDA AUJOURD'HUI, projection-discussion avec Vénuste Kayimahe, écrivain rwandais PARIS, 3rue aligre : mercredi 16 à 19 h 30, projection-débat en hommage à JOELLE AUBRON + repas participatif, Collectif Ne laissons pas faire.

Grèce : la stratégie du choc, par Naomi Klein

MORLAIX (29), parvis de la mairie : jeudi 17 à 18 h, rassemblement pour la libération de MARWAN BARGHOUTI et tous les prisonniers palestiniens(AFPS du pays de Morlaix) AIX EN PROVENCE : jeudi 17 à 18 h 30, maison vie associative Le Ligourés, STOP TAFTA, rencontre débat avec R-M JENNAR, la colonisation de l'Europe par les multinationales, le Grand traité transatlantique ALES, bibliothèque La rétive : vendredi 18 à 19 h, projection du film de Gillo Pontecorvo, QUEIMADA.

Appel de Mikis Théodorakis. «Nous saluons les dizaines de milliers, voire les centaines de milliers de nos concitoyens, jeunes pour la plupart, qui se sont rassemblés sur les places de toutes les grandes villes pour manifester leur indignation à l'occasion de la commémoration du mémorandum (accord cadre signe entre le gouvernement grec, l'UE, le FMI et la BCE, en Mai 2010 et renouvelé depuis régulièrement), demandant le départ du gouvernement de la Honte et de tout le personnel politique qui a géré le bien public, détruisant, pillant et asservissant la Grèce.

Appel de Mikis Théodorakis

La place de tous ces individus n'est pas au Parlement, mais en prison. Nous saluons les premières Assemblées générales qui se déroulent dans les centres de nos villes et la démocratie immédiate que s'efforce de découvrir le mouvement inédit de notre jeunesse. L'appel de Mikis Theodorakis : "Les banques ramèneront le fascisme en Europe !". Alors que la Grèce est placée sous tutelle de la Troïka, que l’Etat réprime les manifestations pour rassurer les marchés et que l’Europe poursuit les renflouements financiers, le compositeur Mikis Theodorakis a appelé les grecs à combattre et mis en garde les peuples d’Europe qu’au rythme où vont les choses les banques ramèneront le fascisme sur le continent.

L'appel de Mikis Theodorakis : "Les banques ramèneront le fascisme en Europe !"

Interviewé lors d’une émission politique très populaire en Grèce, Mikis Theodorakis, figure emblématique de la résistance à la junte des colonels, a averti que si la Grèce se soumet aux exigences de ses soi-disant "partenaires européens", c’en sera "fini de nous en tant que peuple et que nation". Il a accusé le gouvernement de n’être qu’une "fourmi" face à ses "partenaires", alors que le peuple le voit comme "brutal et offensif". Si cette politique continue, "nous ne pourrons survivre (…) la seule solution est de se lever et de combattre".

Les sites web du Premier ministre Papademos et du Parlement grec hacké. ERROR: The requested URL could not be retrieved. Site du parlement grec. La police française disperse une manifestation spontanée de soutien au peuple Grec. Restructuration de la dette grecque : soupçon de corruption à la BCE.

La police française disperse une manifestation spontanée de soutien au peuple Grec

Deux articles édifiants, mettant en doute la probité de la BCE et de ses dirigeants dans les négociations portant sur la restructuration de la dette grecque, viennent de paraître ces jours-ci. Joseph Stiglitz, tout d’abord, s’est demandé pour quelle raison étrange la BCE apportait son appui à une restructuration « volontaire » de la dette grecque, comme si elle cherchait à éviter à tout prix l’officialisation du défaut partiel, lequel aurait pour effet de déclencher l’activation des CDS (assurances sur crédit).

Les banques qui avaient eu la prudence de s’assurer contre risque de défaut se trouvent lésées et sont d’autant plus réticentes à céder sur les négociations avec l’Etat grec. Ecartant l’argument selon lequel le risque systémique serait plus important en cas de défaut officiel, Joseph Stiglitz tire la conclusion suivante : Scènes de guerre urbaine en Grèce après le vote de l'austérité. In Pictures: Greeks protest austerity cuts - Central & South Asia. Greece, Skg, Syntagma, Rbnews, Athens, 10fgr, 11fgr, Syntagma Square, Karditsa, Monastiraki, Mitropoleos, Zappeio, 12fgr, 13fgr. Photos of Greece in turmoil: Protesters riot over EU austerity measures.

Athens building burns during protests. Anonopshispano. On Twitpic. Live ενημέρωση: Φωτιές - Αθήνα (φώτο via / @hkoutso) Nuit de violences à Athènes. Greece Riots Athens burns, police fire tear gas (12-Feb-12)(REVOLUTIONARY TIMES series) Greece - Burning Banks, chaos & riots (13-Feb-12)(REVOLUTIONARY TIMES series) SHOCKING AMATEUR FOOTAGE !!! ATHENS PROTESTERS THROWING FIRE BOMBS AT POLICE !!!

Direct d'Athènes (video) - Athenes. Puisqu'on ne peut être universel en sachant tout ce qui se peut savoir sur tout, il faut savoir peu de tout.

Direct d'Athènes (video) - Athenes

Blaise Pascal Mercredi 9 avril 2014 à 16h : extradition de Mario Sandoval mardi 1er avril de Collectif Argentin pour la Mémoire Nous vous convions à nous accompagner à l’audience qui aura lieu le Mercredi 9 avril à 16h à la Chambre de l’Instruction (Pole 7-Chambre 5) au Palais de Justice de Paris , dans laquelle l’Argentine demande l’extradition de Mario Sandoval pour "privation illégale de la liberté suivie de la mort de la victime".

ΣΚΑΪ Player TV LIVE. Athens is burning! Athens burns as Greece bailout passed - World. Greek police fire tear-gas at protesters (VIDEO, PHOTOS) Greece set to agree bailout as Germany demands action (latest news) Greek Protests Continue As Lawmakers Pass Severe Austerity Measures. Athènes s’enflamme tandis que le Parlement se prononce sur l'austérité - GRÈCE. Violents affrontements entre manifestants et policiers à Athènes. Le parlement grec adopte un nouveau plan d'austérité après une soirée d'émeutes. Les députés grecs ont adopté, peu après minuit, un nouveau plan d'austérité alors que le centre d'Athènes était le théâtre d'affrontements violents entre la police et des manifestants opposés au plan.

Le parlement grec adopte un nouveau plan d'austérité après une soirée d'émeutes

Après un débat en procédure d'urgence au Parlement, exigé par les bailleurs de fonds, le programme a été adopté par 199 voix de majorité sur un total de 300 députés, dont 278 présents. Les membres du gouvernement avaient solennellement mis en garde contre des scénarios d'apocalypse ou de "chaos" pour la Grèce, si les députés votaient contre le programme, en affirmant que le pays serait alors conduit à se déclarer rapidement en cessation de paiement, et à sortir à plus ou moins long terme de l'euro. 80 000 manifestants devant le parlement grec. Les points-clef du plan d'austérité grec. Le Monde.fr avec AFP et AP | • Mis à jour le Les députés grecs doivent se prononcer dans la nuit sur un nouveau plan d'austérité, particulièrement sévère, présenté comme indispensable à la renégociation de la dette du pays.

Les points-clef du plan d'austérité grec

Plusieurs dizaines de milliers de manifestants défilent contre ce projet, à Athènes et à Salonique. Quelles sont les mesures d'austérité prévues ? Le plan présenté aux députés grecs prévoit des mesures drastiques : un abaissement de 22 % du salaire minimum, ramené à 586 euros brut sur quatorze mois, la suppression dans l'année de quinze mille emplois publics, de nouvelles coupes dans certaines retraites et dans les salaires des fonctionnaires.

Le projet prévoit également la réduction du budget de la sécurité sociale et de l'armée, ainsi que la privatisation de quatre entreprises d'Etat. Conjoncture : Grèce : les 10 nouvelles mesures de rigueur. La potion amère que doit s'infliger la Grèce prévoit des privatisations, une baisse de 22% du salaire minimum.

Conjoncture : Grèce : les 10 nouvelles mesures de rigueur

Et l'embauche de nouveaux inspecteurs des impôts pour lutter contre la fraude fiscale. Pour recevoir une nouvelle aide de l'Union européenne et du Fonds monétaire international, le parlement grec doit adopter une nouvelle batterie de mesures de rigueur. Depuis le début de la crise en septembre 2009, l'addition des plans d'austérité que s'inflige Athènes dans l'urgence dépasse les 169 milliards d'euros. Grèce: Les députés votent l'austérité, Athènes s'enflamme. La Grèce a choisi dimanche d'accepter l'austérité imposée par ses créanciers afin de pouvoir échapper à la faillite et rester dans la zone euro, après un vote du parlement en faveur d'un programme de rigueur draconienne violemment contesté lors de spectaculaires manifestations.

Grèce: Les députés votent l'austérité, Athènes s'enflamme

Après un débat en procédure d'urgence au parlement, le programme a été adopté par 199 voix de majorité sur un total de 300 députés, dont 278 présents, dans une enceinte où le gouvernement de coalition socialistes-conservateurs pouvait théoriquement compter sur 236 voix. Les membres du gouvernement avaient solennellement mis en garde contre des scénarios d'apocalypse ou de «chaos» pour la Grèce, si les députés votaient contre le programme, en affirmant que le pays serait alors conduit à se déclarer rapidement en cessation de paiement, et à sortir à plus ou moins long terme de l'euro.

La rue se dresse contre le Parlement Le chaos, il était dans les rues de la capitale. (20) Twitter / Search - #12fgr... (20) Twitter / Search - #Syntagma... Search - #greekrevolution. Search - #Greece. Global Greek World. Le rivolte di Atene: ecco la mappa dei tweet [BREAKING NEWS] Tweets from the Battle for Athens. Austérité : émeute à Athènes – 12 février 2012. Austérité : émeute à Athènes – 12 février 2012 En Grèce, 100.000 manifestants en force contre la rigueur L’assemblée doit voter ce dimanche un sévère programme d’austérité qui, s’il est adopté, débloquera un plan d’aide de 130 milliards d’euros.

Austérité : émeute à Athènes – 12 février 2012

De nombreuses violences ont marqué cette journée de mobilisation. Cent mille personnes ont au total manifesté dimanche à Athènes (80.000) et à Salonique (20.000), la deuxième ville grecque, contre un nouveau programme d’austérité, a annoncé la police. Karine Berger » Blog Archive » La Peau de la Grèce. (Ce texte n’engage que moi) « Tu aimerais, dis, une petite fille à trois dollars, disais-je à Jack. - Shut up, Malaparte. - Ce n’est pas cher après tout, une petite fille pour trois dollars. Un kilo de viande d’agneau coûte bien plus cher. » Curzio Malaparte décrit en 1945 l’incommensurable honte d’être vainqueur et la dérive d’une Italie prête à se vendre, sans grande résistance, à ses nouveaux maîtres.

Ce soir, c’est la Grèce qui subit cette humiliation infinie. Et c’est l’Europe toute entière qui peut faire sienne ce précepte de « La Peau » : « Quand on est lâche, il faut être lâche jusqu’au bout ». La succession des « plans » supposés sauver la Grèce a jusqu’ici été ponctuée par si peu de sincérité qu’elle en devient difficile à résumer (voir : La Grèce sonne le glas de l'Euro(pe) ? Grèce. Témoignage d’une française qui y vit depuis 20 ans. Par Marie-Laure VeilhanTraductions grec-anglais-français Aighion Tel/Fax : 00 30 26910 24157 Mob : 00 30 697 33 600 20 (…) À lire la une du Monde, vous ne risquez pas la surinformation à propos de la Grèce… Donc, les chefs des 3 partis soutenant le gouvernement non élu de Papadimos (ex-Goldman Sachs, ex-gouverneur de la Banque Centrale de Grèce…), à savoir : Papandréou (Pasok), Samaras (Néa Dimokratia, droite), Karatzaferis (Laos, extrême-droite) se sont réunis, pour faire semblant de négocier (on savait depuis le départ qu’ils diraient oui à toutes les exigences de la Troïka.

Résultat des courses (j’en oublie forcément) : Les députés grecs parmi les mieux payés d'Europe. Un symbole. Les députés grecs sont encore parmi les mieux payés de l'Union européenne. Bien qu'ils aient adopté dimanche 12 février un programme actant notamment l'abaissement de 22% du salaire minimum – de 32% pour les moins de 25 ans-, des coupes dans les retraites et le licenciement de 15.000 fonctionnaires, ils ont refusé toute baisse de salaire jusqu'à maintenant, explique sur son blog Jean Quatremer, spécialiste de l'Europe. Un député grec touche chaque mois 8.500 euros nets, auxquels s'ajoutent 8.900 euros d'indemnités pour ses frais, ses participations aux commissions parlementaires, son logement et son bureau.

«On n’avait pas vu ça en Grèce depuis l’Occupation» Tous les jours, la même scène : à midi, une foule silencieuse se presse devant les grilles de la mairie d’Athènes, à deux pas de la place Omonia. Combien sont-ils ? Une centaine ? Bien plus encore ? Memorandum of Economic and Financial Policies, February 8. Ça chauffe !