Géologie

Facebook Twitter
La lithosphère1, couche mobile la plus superficielle de la Terre, est divisée en un petit nombre de plaques rigides en déplacement sur l'asthénosphère, partie du manteau terrestre située immédiatement en-dessous. Cette structuration contrôle des phénomènes géologiques comme les tremblements de Terre ou le volcanisme. Elle influence aussi le climat de notre planète et a joué un rôle essentiel dans l'apparition de la vie. Comment ce découpage s'est-il produit ? Comment la tectonique des plaques a-t-elle commencé sur Terre ? Comment la tectonique des plaques a-t-elle commencé sur Terre ?
L’apparition d’une île Cette image montre une île qui n’est encore répertoriée sur aucune carte. Elle est née de la mer le 25 septembre, à quelques centaines de mètres du littoral de Gwadar, au Baloutchistan (Pakistan), en mer d’Arabie, non loin de la frontière iranienne. Une naissance au forceps puisqu’elle a été provoquée par un très fort séisme, de magnitude 7,7 qui a tué au moins 271 personnes. Peu après, cette île surgissait des eaux, suscitant dépêches d’agences et scepticisme quant à son existence. La preuve en est apportée par cette image prise par l’un des deux satellites d’observation optique Pléiades. Un duo à la fois civil et militaire capable de réaliser des images de 50 cm de résolution, en couleurs et sur tout point du globe une fois par jour. L’apparition d’une île
Le centre de la Terre C'est l'ultime "terra incognita" : à 6 350 km sous nos pieds, le cœur de notre planète est inaccessible à l'observation directe et garde jalousement son secret. Alors comment connaître le centre de la Terre ? Quelques pistes pour connaître le centre de la Terre 1 - La littérature. Les aventures au centre le la Terre ne sont guère réalistes. 2 - Creuser. Les forages les plus profonds atteignent 12 km de profondeur et restent donc limités à la croûte terrestre. 3 - Etudier ce qui en sort. Une certitude, le cœur n'est en rien une énorme boule de feu. Le centre de la Terre
Un vaste projet scientifique de L'Atlas scientifique du Mont-Blanc | CREA
Earth's landmasses were not always what they are today. Continents formed as Earth's crustal plates shifted and collided over long periods of time. This video shows how today's continents are thought to have evolved over the last 600 million years, and where they'll end up in the next 100 million years. Paleogeographic Views of Earth's History provided by Ron Blakey, Professor of Geology, Northern Arizona University. Earth 100 million years from now (Classic Dump) Earth 100 million years from now (Classic Dump)
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Histoire de la Terre cartographiée en 24 heures. L'échelle des temps géologiques est un système de classement chronologique utilisé, notamment en géologie, pour dater les événements survenus durant l'histoire de la Terre. Si son origine date du XVIIIe siècle, elle prend une forme de datation précise en 1913[1], lorsque Arthur Holmes, reconnu aujourd'hui comme le père de l'échelle des temps géologiques, publie la première[2]. Bénéficiant du croisement de plusieurs disciplines scientifiques, celles concernant notamment les techniques de datation, la science de la chronostratigraphie ne cesse de s'enrichir. Les échelles doivent ainsi être périodiquement mises à jour, les âges devenant plus précis.

Échelle des temps géologiques

Échelle des temps géologiques
650 millions d'années en 1'20"
The Art and Science of Colored Sand Grains
Magnetic pole reversal not a sign of doomsday | Earth Scientists understand that Earth’s magnetic field has flipped its polarity many times over the millennia. In other words, if you were alive about 800,000 years ago, and facing what we call ‘north’ with a magnetic compass in your hand, the needle would point to ‘south.’ A schematic diagram of Earth's interior and the movement of magnetic north from 1900 to 1996. Magnetic pole reversal not a sign of doomsday | Earth
En bref : léger séisme dans les Alpes-de-Haute-Provence La carte du ressenti dressée par le CSEM le dimanche 26 février (ici la mise à jour du 27 février à 7 h 43 TU). L'étoile rose montre l'épicentre et le diamètre des cercles indique le nombre de messages envoyés par des internautes venus témoigner sur le site de l'événement qu'ils ont ressenti. © CSEM En bref : léger séisme dans les Alpes-de-Haute-Provence - 1 Photo En bref : léger séisme dans les Alpes-de-Haute-Provence
catastrophes naturelles

Japon Mars 2011

volcans

Volcan/Tecto

tsunamis

séismes

paleo

Geologists routinely find themselves in some of the most remote, beautiful and strange spots on Earth. Photographing geological features is an important aspect of the science, and every now and then every geologist captures an image that is scientifically interesting and stands out aesthetically as well.We asked the geologists among our Wired Science and Clastic Detritus readers, and anyone else who had a great photo of some nice rocks, to send them in. There were far too many awesome shots among the almost 350 submissions, but we've included the 11 that we thought were the best (in no particular order) in this gallery.Above:Wadi Rum Photographer: Andrew WhiteLocation: Southwestern JordanDate: January 4, 2011Wadi Rum is a strange landscape with mountains ranging up to 5,600 feet high separated by flat, red-sand-filled valleys. Hot Rocks: Geology Photo Contest Winners | Wired Science  Hot Rocks: Geology Photo Contest Winners | Wired Science 
Le site de la SARL GéoArchÉon
North Cliffs Failure - Amazing Cliff Collapse caught on Camera!
Wise innocenterait le tueur présumé de dinosaures, 298 Baptistina Une représentation d'artiste de la collision à l'origine de la famille d'astéroïdes des Baptistina. © Don Davis Wise innocenterait le tueur présumé de dinosaures, 298 Baptistina - 1 Photo Suivez l'enquête sur la disparition des dinosaures L'astéroïde 298 Baptistina n’est pas le tueur du T-rex à l’origine de l’astroblème de Chicxulub, selon un groupe de chercheurs ayant utilisé les observations récemment fournies par le Wide-field Infrared Survey Explorer (Wise). Rappelons que c’est en 2007 qu’un article publié dans Nature faisait état de travaux menés par William Bottke, David Vokrouhlický et David Nesvorný du Southwest Research Institute (SWRI) à Boulder (Colorado), identifiant un astéroïde de la famille des Baptistina comme étant à l’origine de la crise K-T. Wise innocenterait le tueur présumé de dinosaures, 298 Baptistina
Il n'y a peut-être pas vraiment de point chaud sous Hawaï Il n'y a peut-être pas vraiment de point chaud sous Hawaï Sur ce schéma, on voit en rouge les tubes des panaches de magma montant du manteau inférieur (lower mantle en anglais) selon la théorie des points chauds. Quelques-uns d'entre eux sont représentés, comme Hawaï, l'île de la Réunion et l'Afar. © Helge Gonnermann-The University of Edinburgh-School of GeoSciences Il n'y a peut-être pas vraiment de point chaud sous Hawaï - 2 Photos La théorie de la tectonique des plaques est le cadre unificateur de la géologie. On a du mal à croire aujourd’hui que la dérive des continents ait encore fait l’objet de doutes et même de négations de la part de certains géologues à la fin des années 1960, et même au début des années 1970. En France, l’un des premiers volcanologues à la prendre au sérieux, des années avant sa démonstration par les géophysiciens anglo-saxons, a été Haroun Tazieff.
GEO - Group on Earth Observations | Home What's new? Official review launched for GEO 2012-2015 Work Plan Version 1 of the GEO Work Plan has been distributed to GEO Principals for comment by 31 August. Version 1 incorporates the comments received from the GEO community during the technical review period March-May 2011 and draws from the outcomes of the 2011 Work Plan Symposium. Visit the GEO-VIII website