Changer le monde

Facebook Twitter

Bleu Blanc Zèbre - “Aux Actes citoyens !” Le samedi 1er février « prenons notre avenir en mains » - COLLECTIF POUR UNE TRANSITION CITOYENNE. Un million d'alternatives: un autre monde existe déjà! «There is no alternative».

Un million d'alternatives: un autre monde existe déjà!

Si Margareth Thatcher touchait des royalties à chaque fois que ces quatre mots étaient prononcés, elle serait probablement multimilliardaire. En effet, depuis plus de trente ans, les têtes de gondoles de l'intelligentsia libérale n'ont eu de cesse de nous expliquer qu'il n'y avait point de salut en dehors du marché, de la concurrence mondialisée, de la baisse du «coût du travail» et des dépenses de l’État.

«There is no alternative». Cette «arme rhétorique redoutable» a servi à légitimer les coupes qu'ont subi l’État providence et le droit du travail depuis la contre révolution libérale des années 70/80. Toute proposition ne rentrant pas dans le cadre de référence qu'est devenu le libéralisme mondialisé étant considérée, au mieux, comme irréalisable et utopiste. publicité. FRAP-2012. Fin du capitalisme, crises et alternatives.

Bidouille, Makers, DIY & fablabs. Agricultures urbaines / guerilla gardening.

Changer de banque > banques éthiques

OuiShare : la communauté de l’économie collaborative. OuiShare a quatre mois.

OuiShare : la communauté de l’économie collaborative

Nous réunissons pour la première fois la communauté européenne pour une journée de conférences et de workshops autour des acteurs européens de l’économie collaborative. L’occasion de faire un rapide bilan d’une aventure qui a commencé ici et qui se poursuit avec OuiShare. Un an et demi de blog : rapide bilan Il y a un an et demi, je lançais ce blog avec pour objectif d’informer, en langue française, sur la consommation collaborative, avec notamment deux intuitions : la montée en puissance à venir du mouvementla présence en France d’un terreau fertile à son développement (maturité dans les usages d’internet et des réseaux sociaux, appétence au partage, culture de la débrouille) Ce blog était aussi le témoignage d’un utilisateur passionné, pour lequel le collaboratif est devenu un style de vie.

L’insurrection est proche, le peuple sera à l’heure : du Comité invisible à Edwy Plenel. Octobre 20th, 2010 No Comments Le premier signé par « Le comité invisible » est passé à la postérité par la grâce d’un délire (un de plus…) ultra sécuritaire d’un gouvernement toujours prompt à dégainer la menace terroriste. Julien Coupat ainsi que ses amis en savent quelque chose et le village de Tarnac et son épicerie sont à jamais inscrit dans l’Histoire des dérives sarkozystes.

Le second, « L’heure du peuple », signé Edwy Plenel est paru sur Mediapart ce mercredi 20 octobre. En cinq pages, le directeur du journal en ligne le plus détesté de la planète Sarkozy en appelle au peuple en l’encourageant à défendre la démocratie bafouée par un pouvoir qui flirte dangereusement avec le totalitarisme. Un texte à lire et à relire, un texte pour un seul objectif : Où va la France ?

L’actuel mouvement social. La démocratie est de son côté, sur l’asphalte des rues, dans les établissements scolaires ou dans les lieux de travail. Même Tintin a déjà manifesté. La BD offre plein de conseils et de mises en garde pour les manifs.

Même Tintin a déjà manifesté

Ça y est. Le diesel commence à manquer aux pompes à essence, les transports en commun sont aléatoires et les lycéens passent leur vie dans la rue. Surtout, c’est aujourd’hui la sixième manifestation nationale contre les retraites depuis la rentrée. L’occasion pour moi de retrouver mes ardeurs militantes et de sortir manger des merguez CGT sur les Grands Boulevards, avec quelques bonnes BD sous le bras, évidemment. Car dans le neuvième art comme ailleurs, la manif est un sujet de choix, traité par des auteurs très divers, d’Hergé à Jean Van Hamme. Manifester en milieu hostile avec Les Mauvaises Gens Un des auteurs évidents pour évoquer les manifs, c’est Etienne Davodeau. Sauver des vies avec l’Oreille Cassée Aussi étonnant que ça puisse paraître, on trouve aussi des manifs dans Tintin. Regarder la télé tue - [Les Tribulations d'un Astronome] 10 ans.

Regarder la télé tue - [Les Tribulations d'un Astronome]

Dix ans que je n’ai plus la télé chez moi. Et puis même avant, je ne l’ai jamais, finalement, beaucoup regardé. Quoiqu’il en soit les heures passées devant furent les pires de ma vie. Désormais, le câble d’antenne s’est retrouvé emplafonné chez nous pendant les travaux. Aucun risque de pouvoir la regarder à nouveau. Je me suis déjà inquiété par ici de la forte propension de mes contemporains à rester scotché des heures et des heures durant devant la petite (qui devient d’ailleurs de plus en plus grande, tendant à remplacer des pans entiers de papier peint, au point qu’on peut désormais facilement regarder la chose depuis la rue) lucarne, mais c’était une inquiétude un peu floue, sans réel fondement. Ce qu’on y trouve est absolument effrayant. Énervé par la colèreUn beau soir après la guerreJ’ai balancé ma télé par la f’nêtrecomme j’suis un garçon primaireJe m’suis dit : un militaireAvec un peu d’bolS’la mange en pleine tête ! Les "riches" et ultra-riches.