background preloader

Assises de l'écosocialisme (01/12/12)

Facebook Twitter

"Ce sera écologie et socialisme ensemble ou aucun des deux" L’écosocialisme, réponse à l’impasse capitaliste. « Nous savons dorénavant que l’émancipation humaine ne peut être atteinte par la croissance sans fin : l’écosystème ne le permet pas.

L’écosocialisme, réponse à l’impasse capitaliste

Ce constat nous oblige à repenser le système de production et d’échanges, et plus globalement l’ensemble de l’organisation sociale et politique. Dans ces conditions, nous proposons un nouvel énoncé de notre stratégie pour le futur de l’humanité : l’écosocialisme. Ses méthodes sont la radicalité concrète, la planification écologique et la révolution citoyenne. Il est fondé sur la répartition des richesses, la prise en compte des contraintes écologiques, le refus des dominations et des oppressions de toutes sortes, la souveraineté populaire et le caractère démocratique, républicain et laïque de l’État. L’écosocialisme est la jonction d’une écologie anticapitaliste et d’un socialisme débarrassé du productivisme, dans un projet de société alternatif porteur d’espérance. Nous devons sortir des mystifications socialistes et écologistes. 20h – Fin des Assises. Rendez-vous le 1er décembre 2012 ! Parti de Gauche (lepartidegauche): vidéos sur Dailymotion.

Le 13 avril 2014, Jean-Luc Mélenchon était l'invité de "C politique" sur France 5.

Parti de Gauche (lepartidegauche): vidéos sur Dailymotion

Il a expliqué pourquoi il considérait que la politique économique de François Hollande et Manuel Valls était une politique de droite et a dénoncé un régime "à bout de souffle". Après la marche du 12 avril, qui a réuni 100 000 personnes, Jean-Luc Mélenchon a expliqué pourquoi il était entré dans l'opposition de gauche à la politique de François Hollande et a de nouveau appelé les Verts à rejoindre cette opposition.

Interrogé par Caroline Roux sur les trois premières mesures qu'il prendrait en cas d'arrivée au pouvoir, le coprésident du Parti de Gauche a égrainé ses propositions : convocation d'une Assemblée Constituante, désobéissance aux traités européens et investissements dans l'économie de la mer. Jean-Luc Mélenchon a ensuite abordé des questions de politique économique et a défendu une politique de la demande alors que Madame Merkel et Monsieur Hollande persistent à faire une politique de l'offre. Introduction de Corinne Morel Darleux aux Assises Ecosocialisme. Jean-Luc Mélenchon aux Assises pour l'ecosocialisme.

Susan George aux Assises pour l'ecosocialisme. Jacques Généreux aux Assises pour l'ecosocialisme. Michael Lowy aux Assises pour l'ecosocialisme. René Ramirez aux Assises pour l'ecosocialisme. Corinne Morel-Darleux- itw à l'occasion des assises pour l'écosocialisme. Écosocialisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Écosocialisme

L'écosocialisme (parfois désigné du nom de « socialisme vert ») est une idéologie qui cherche à fusionner l'écologisme et le socialisme. L'écosocialisme part du principe que l'écologie est inconciliable avec le capitalisme, dont les modes de production sont guidés par la recherche du profit et la valeur d'échange, ce qui implique le productivisme et l'incapacité de prendre en compte la destruction de l'environnement (qui n'a pas de valeur d'échange). Doctrine : origine et évolutions[modifier | modifier le code] Origine[modifier | modifier le code] Joël de Rosnay emploie en 1975 le terme d'écosocialisme pour décrire « une convergence des grandes politiques économiques et sociétales vers la protection de l'environnement »[1],[2].

Les écosocialistes pensent que le « capitalisme vert » est impossible, c'est-à-dire que la protection de l'environnement est inconciliable avec le capitalisme. Écosocialisme aujourd'hui[modifier | modifier le code]