Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Franck Pupunat, porte-parole du Mouvement Utopia, Nicolas Pagnier (PS), Pierre Lucot (EELV), Myriam Michel (Parti de gauche) Il est urgent qu'Arnaud Montebourg et Manuel Valls posent enfin le pied dans l'univers de la société civile et de l'immense majorité de la communauté scientifique qui défendent des scénarios de sortie progressive du nucléaire. L'Allemagne, la Belgique, l'Italie, les Etats-Unis, la Chine et évidemment le Japon considèrent tous que le nucléaire n'est pas une industrie d'avenir : tellement d'inconvénients et si peu d'avantages ! Tellement d'inconvénients. Les ministres socialistes ne semblent pas croire au risque… et pourtant André-Claude Lacoste, président de l'Autorité française de sûreté nucléaire, déclarait il y a quelques mois : "Je l'ai toujours dit : personne ne peut garantir qu'il n'y aura jamais un accident grave en France." Le nucléaire est une énergie du passé Le nucléaire est une énergie du passé
Luttes antinucléaires

FaceNuke | les femmes et les hommes du nucléaire
Sortir du nucléaire en 14 mois, c’est possible… Tandis que François Hollande s’engage à réduire la part du nucléaire dans la production d’électricité en France de 75% à 50% en 5 ans et que Nicolas Sarkozy s’y oppose avec virulence, le Japon est en train de démontrer que l’on peut passer de 30% à 0%... en 14 mois! Pour établir un tel record, il aura néanmoins fallu une terrible catastrophe, celle du 11/3. C’est ainsi que les Japonais nomment le drame de Fukushima qui a suivi le tremblement de terre du 11 mars 2011, suivi par un tsunami qui a dévasté des centaines de kilomètres de la côte nord-est de l’ile d’Honshû. Et fait 20.000 victimes. Une vague d’environ 11 mètres s’est ainsi abattue sur la centrale nucléaire de Fukushima Daïchi 1, située à 225 km au nord-est de Tokyo et des 30 millions d’habitants de son agglomération. publicité Sortir du nucléaire en 14 mois, c’est possible…
NUCLEAIRE : Quels risques pour votre santé ?
Collapsing Cooling Towers
Nucléaire

Risques nucléaires, tous concernés ! - Greenpeace
LADY JUDGE : avec son look tout droit sorti de l'Angleterre victorienne, auquel il ne manque plus qu'un monocle ou une montre gousset pour rivaliser avec les cosplay "steampunk", Barbara Judge, choisie par la TEPCO, voudrait améliorer la cu...lture de sureté sur les machines nucléaires à vapeur du siècle précédent. En Février 2011, elle a dirigé une délégation commerciale en Inde pour discuter de la façon dont les entreprises britanniques pourraient prendre part à la construction de six réacteurs nucléaires géants à Jaitapur. Un chantier décroché par Areva mais qui pour l'instant s'est limité à l'érection d'un mur de barrage autour de l'emplacement du site, pour en empêcher l'occupation par les opposants. (1) Sortir du nucléaire Paris (1) Sortir du nucléaire Paris