background preloader

Chaa.1

Facebook Twitter

Charlène Taupin

Achat motivé par blog. 10 Trucs à retenir de #wearetravel14 pour les blogueurs. Le 19 septembre dernier se déroulait à Cannes le 1er salon des blogueurs voyage jamais organisé en France.

10 Trucs à retenir de #wearetravel14 pour les blogueurs

Cela fait quelques années que ce type de rencontres existe à l’étranger, nous avons désormais la nôtre. C’est un projet ambitieux dans lequel s’est lancé Xavier Berthier du blog 4 coins du monde en début d’année et il a relevé le défi avec succès. Bravo à toi pour cette organisation sans faille. ©Kevin SB/ kevinsb.fr. Contenus voyage.

Big data

Peer-to-peer rental: The rise of the sharing economy. LAST night 40,000 people rented accommodation from a service that offers 250,000 rooms in 30,000 cities in 192 countries.

Peer-to-peer rental: The rise of the sharing economy

They chose their rooms and paid for everything online. But their beds were provided by private individuals, rather than a hotel chain. Hosts and guests were matched up by Airbnb, a firm based in San Francisco. The role of ICTs in the transformation and the experience of travel. ICTs in tourism. Vers une vision collaborative du tourisme de demain. Ces biens, ce sont notre logement, notre voiture, notre jardin, notre machine à laver, notre tondeuse, notre perceuse et même nos compétences.

Vers une vision collaborative du tourisme de demain

Alors pendant que l’on n’utilise pas ces objets, pourquoi ne pas les prêter, les louer et ainsi passer d’une société basée sur la propriété à une société basée sur l’usage des biens. Bien entendu, cette « révolution » est arrivée suite à l’évolution des usages d’Internet, à la la connectivité grandissante des habitants en France et à travers le monde mais également à la crise économique ! L’économie du partage permet en effet de bénéficier de revenus complémentaires par la mise en location de certains biens. Aujourd’hui, dans le tourisme, cette innovation sociétale impacte les acteurs traditionnels qui sont largement bousculés par ces start-ups qui proposent des alternatives à la consommation touristique classique. Mais alors, que peuvent faire ces professionnels ? La consommation collaborative révolutionne les vacances. Sixième étape de notre périple dans le monde très créatif de la Consommation collaborative, une des facettes les plus spectaculaires de la nouvelle consommation.

La consommation collaborative révolutionne les vacances

Aujourd’hui, il ne s’agit pas que d’échanger, de louer, de se prêter des objets ou des compétences, ou de co-financer des projets en « crowdfunding » ou grâce à de l’entraide. Il s’agit aussi de préparer ses vacances et de voyager d’une nouvelle manière. Car c’est une petite révolution qui se profile dans l’industrie du tourisme sous la poussée de la consommation collaborative. Le tourisme collaboratif ou le rejet du tourisme de masse. Depuis plusieurs années déjà l’évolution du secteur touristique passe par le web.

Le tourisme collaboratif ou le rejet du tourisme de masse

Aujourd’hui, de plus en plus de « touristonautes » sont à la recherche d’expériences authentiques et originales et privilégient de nouvelles pratiques comme le tourisme collaboratif, au détriment des formules plus traditionnelles. Louer une voiture à un particulier, dormir chez un inconnu, partager un repas chez l’habitant sont autant de pratiques devenues courantes pour les français en 2014.

Le tourisme collaboratif ne serait-il finalement qu’une façon de rejeter le tourisme de masse créé par la génération des Seniors et développé par les Baby-boomers ? Derrière les valeurs de partage, de communauté et de confiance du tourisme collaboratif on retrouve en effet une distanciation du tourisme individualiste de consommation de masse. Exit le one-fits-all et les formules cash’n’carry touristiques, les clients veulent aujourd’hui du lien humain et de la personnalisation.

The Evolution Of Consumer Trends In Travel Industry. Travellers are not just getting smarter, they are setting the trends, influencing and ultimately changing the travel industry as we know it.

The Evolution Of Consumer Trends In Travel Industry

A few weeks ago we published our first blog where we explained the reasons for launching the End Traveller Trends Observatory (ETTO) initiative. ETTO is not only about analysing travel and travellers, this initiative also aims to identify new trends for consumption in general, technology and social media, analyse how they’re changing the industry and be able to translate this into solutions that can add value along the travel chain. In order to be able to identify these trends – we used internal sources, but we’ve also used other key external expert sources of inspiration. Introducing the End Traveller Trends Observatory (ETTO) In this challenging economic climate, new travellers are emerging in the market place bringing new perspectives, fresh ideas and innovative products and this has triggered a change in consumers’ mind sets.

Introducing the End Traveller Trends Observatory (ETTO)

They’re a new type of consumer. They know what they want, how to search for it, and how much they want to pay. Booking last minute breaks – exploring the travel customer experience. With summer approaching (and another bank holiday imminent), getting away from it all is becoming uppermost in many people’s thoughts.

Booking last minute breaks – exploring the travel customer experience

And that means turning to the internet, which has radically changed the structure of the travel industry now that the majority of transactions happen online. Whether it is holidaymakers creating their own tailored trip or consumers comparing holiday companies and packages, delivering a strong online customer experience is central to winning business, from both last minute or more prepared travellers. So, how good are travel firms at digital customer service? Conférence de presse #DIGITALSNCF. Comment le mobile redessine peu à peu le secteur du tourisme.

Les smartphones et tablettes progressent en tant que canal de réservation, mais sont aussi de plus en plus utilisés pendant le voyage.

Comment le mobile redessine peu à peu le secteur du tourisme

Le point en chiffres. Les ventes de voyages sur mobile, qui pesaient 10% du chiffre d'affaires des voyagistes en ligne en 2013, devraient se hisser à 18% cette année, selon PhoCusWright. Un canal en forte progression aussi bien pour l'achat que pour la préparation et le déroulement du voyage, que CCM Benchmark Institut a décortiqué dans sa nouvelle étude "Tourisme & Mobile - Les usages, le point de vue sur les nouveaux services". Premier enseignement, trois quarts des mobinautes utilisent leur smartphone ou tablette pour préparer leur séjour, que ce soit pour rechercher des informations pratiques ou des parcours de visite, comparer les prix ou consulter des photos. Second enseignement, il apparaît que les réservations sur mobile interviennent souvent dans une logique d'achat de dernière minute ou de bon plan. 140714 draft sharing economy paper. Airbnb impact on hotel industy. Sharing Economy Squeezing Traditional Tourism Businesses.

The growing number and diversity of websites designed to bring together travellers and local people is shaking up the traditional tourism sector.

Sharing Economy Squeezing Traditional Tourism Businesses

The peer-to-peer movement, originally best-known for its activities in the music sphere, is the result of a general desire among people to bypass traditional businesses. One sector where this trend has now caught on in a big way is tourism. The P2P – or ‘sharing’ – approach is much appreciated as it provides cheaper alternatives with a really local, more ‘human’ feel. Uber, Airbnb and consequences of the sharing economy: Research roundup Journalist's Resource: Research for Reporting, from Harvard Shorenstein Center. Lyft car in San Francisco (Wikimedia) The implications of the so-called “sharing economy” have been hotly debated in the news media, and the research world is now beginning to weigh in with deeper analysis. Great impact of the conference “Responsible Tourism and a sharing economy” Maurizio Davolio, president of EARTH.

Rise of the Sharing Economy in Travel & Tourism. Les 8 tendances qui changent l'industrie du tourisme. Tourisme collaboratif, écotourisme, séjours chez l’habitant… Découvrez les nouvelles 8 tendances du tourisme décryptées par consoGlobe.com. Vers un tourisme plus durable? Cet article a été sponsorisé, mais nous gardons notre liberté éditoriale et y avons écrit ce que nous pensons. UK travel sector demonstrates disconnect between web and email customer service. The internet has transformed the travel sector, as holidaymakers can now book the separate components of their break online, rather than having to go through high street travel agencies.

But in such a competitive market, customer service and fast responses to consumer enquiries across multiple channels are vital if travel companies are going to thrive. However research carried out as part of the Eptica Multichannel Customer Experience Study indicates that many consumers are suffering from poor service, with a growing disconnect between the email and web channels. The study found that travel companies could only answer 30% of customer questions emailed to them. The Eptica Customer Experience Blog. With the English weather remaining drab and grey and Easter coming up, many people are looking to book their summer holidays. But how they do it has changed dramatically over the last ten years due to the internet. The Sharing Economy and how it Impacts your Hotel - InnLink. Exploitation de contenu. Les avis gestion internalisée ou externalisée? Le Quotidien. › Receptif Leaders, qui regroupe 63 bureaux et 61 destinations, veut aider les agences à trouver de nouveaux clients via leur site Internet.

En 2012, quelques adhérents de Receptifs Leaders lançaient le plateforme www.visagesdecouvertes.com qui permet à l’agence de voyages de faire ses demandes de devis directement au réceptif. Mais, "comme l'explique Yves Bergauzy, président de Réceptif Leaders, "les clients veulent de plus en plus participer à la confection de leur voyage, du coup nous proposons aux agences de voyages ayant un site internet d’inclure un bouton Voyage sur mesure. Le client est en direct avec le réceptif, celui-ci transmet des prix en euros avec une marge agence de voyages et dès que la vente se confirme cela passe par l’agence de voyages qui est également identifié".

Par ailleurs, "si l’agence de voyages n’a pas de site, on propose un site en marque blanche". www.receptifsleaders.com. AirBnB va pouvoir collecter la taxe de séjour en France. AirBnB va pouvoir collecter la taxe de séjour en France Posté le 07 décembre 2014 by Economie Nouvelle. 65586-lastminute-com-hits-the-content-sweet-spot#i. What is travel? Airbnb is certainly trying to define it, with the message that inclusion and community make for memorable experiences.

We shouldn't stand for standard, the homogeneity of a hotel chain. The internet in general is encouraging a fightback again corporate globalisation (though perhaps these are simply our death throes?) , with everything from homespun craft available through Etsy and crowdsourced cycle routes on Strava. Le collectif des blogueurs voyage. Lors du dernier Social Travel Summit qui s’est déroulé en avril 2014 à Leipzig en Allemagne, une table ronde entre blogueurs professionnels et acteurs de l’industrie du tourisme internationaux a déterminé l’importance d’avoir un code d’éthique afin de garantir notre intégrité. 65749-how-a-new-focus-on-digital-and-customer-experience-is-boosting-ryanair-s-profits#i. For many years Ryanair revelled in its reputation for being a brash, almost antagonistic airline. However it is currently undergoing a major rebranding exercise as it seeks to refocus on the customer experience and adopt a friendlier image. At the Festival of Marketing this morning Ryanair CMO Kenny Jacobs gave an outline of what the process had so far entailed and how it had already impacted the business.

Rebranding campaigns of this scale often take place when a business is on its last legs, so Ryanair is somewhat unique in that it is pivoting from a position of power. As Europe’s largest airline, Ryanair flies more than 1,600 routes to 30 countries. L'engagement audacieux de Voyages-sncf. ICTs and travel agencies. [Interview] La SNCF déploie un nouveau plan digital sur 18 mois. 18 mois, c’est la période que s’est fixée Yves Tyrode, le nouveau patron du digital et de la communication de la SNCF, pour digitaliser le groupe.

Concrètement, le nouveau plan annoncé sera déployé sur 3 phases de 6 mois, avec 5 grands projets dans cette nouvelle phase de « digitalisation ». Il est quantifié à 400 millions d’euros. Les détails de ce plan avec Yves Tyrode, interviewé dans la salle de crise de la SNCF. Le plan digital en 5 points :