background preloader

Celiaaaaa

Facebook Twitter

FIDELISATION. Comprendre les comportements de rejet de certains consommateurs face aux programmes de fidélité - Observatoire de la Fidélité et de la fidélisation clientèle. Pez (V.), « Comprendre les comportements de rejet de certains consommateurs face aux programmes de fidélité », Décisions Marketing, N°68, pages 37-46, Octobre-Décembre 2012.

Comprendre les comportements de rejet de certains consommateurs face aux programmes de fidélité - Observatoire de la Fidélité et de la fidélisation clientèle

Cet article de recherche s’intéresse aux critiques et autres manifestations de résistance de la part des consommateurs vis à vis des programmes de fidélité. 1- Sujet traité Cette recherche vise à comprendre non seulement pourquoi les consommateurs rejettent les programmes de fidélité avec la mise en évidence de trois types de rejets mais aussi comment, grâce à l’identification de leurs principaux facteurs d’émergence. L’auteur distingue en premier lieu le rejet sélectif caractérisé par une participation du sujet à certains programmes de fidélité mais aussi le rejet total d’autres programmes.

Pourquoi et comment fidéliser sa clientèle ? La fidélisation du client, c’est une des solutions cruciales aujourd’hui pour permettre aux entreprises de garder le niveau de leur chiffre d’affaires.

Pourquoi et comment fidéliser sa clientèle ?

Avec la crise qui persiste, les guerres entre les concurrents sont de plus en plus agressives. Il faut donc trouver les meilleures stratégies pour pouvoir survivre sur le marché. Pourquoi fidéliser ses clients ? La fidélisation des clients est surtout utile pour augmenter le chiffre d’affaires de l’entreprise, cela semble assez logique, cependant, ces exemples vous permettront d’en être encore plus persuadé. Selon une étude de Bain & Cie, si la rétention des meilleurs clients de l’entreprise augmente de 5%, cela engendrera une augmentation de 25 à 55 % des résultats effectués par l’entreprise, ce qui est un résultat très significatif pour l’entreprise.

Faites attention à ne jamais mécontenter un client. Les 10 outils de la fidélisation. La fidélisation ne doit rien au hasard.

Les 10 outils de la fidélisation.

Elle résulte d’un ensemble de moyens et d’actions mis en synergie pour élaborer une véritable stratégie d’entreprise visant à produire de la valeur ajoutée tant pour l’entreprise que pour ses clients. Les gains retirés seront bien sûr des profits pour l’entreprise, mais aussi des améliorations d’image de marque, de qualité de services, de valorisation vis-à-vis de la concurrence, de satisfaction ressentie par le client, et donc de pérennisation du lien avec celui-ci… Le savoir-faire 1. Le produit lui-même.

Rien ne sert d’envisager un programme de fidélisation, si le produit ne répond pas à l’attente. 2. Le processus de fidélisation suppose l’implication de l’ensemble des membres de l’entreprise. 3. Le fond de commerce d’une société s’établit autant sur le portefeuille clients que sur les produits.C'est son véritable trésor de guerre, celui qu'on enrichit, qu'on peaufine, dont on vérifie régulièrement l'actualisation des informations. 4. 5. 6. Fidélisation, savoir conserver ses clients. Techniques de fidélisation clients : les basiques pour réussir.

Qu’est ce que la fidélisation clients ? La grande majorité des sociétés cherche à fidéliser ses clients. Pourquoi ? Avoir des clients fidèles, c’est s’assurer : De réaliser des économies (l’acquisition coûte entre 3 et 10 fois plus cher que la fidélisation)La récurrence du chiffre d’affaires et donc la pérennité de l’activitéD’obtenir une rentabilité croissanteDe la promotion gratuite (bouche à oreille, recommandations) Une fois que l’on a ces avantages en tête, encore faut-il s’y prendre avec un minimum de méthode et de bon sens. Un client fidèle, c’est quoi ?

Un client fidèle est un client que l’on conserve dans le temps et qui consomme régulièrement les produits ou services que vous proposez. Fidélisation. Nature d'une stratégie marketing conçue et mise en place dans le but de permettre aux consommateurs de devenir puis rester fidèles au produit, au service, à la marque, et/ou au point de vente.

Fidélisation

La fidélisation doit permettre un meilleur contrôle de l'activité et, à terme, une plus grande rentabilité dès lors que l'on considère que dans la majorité des cas, un consommateur fidèle coûte moins cher à la marque ou à l'enseigne que le recrutement d'un nouveau consommateur. La fidélisation repose aujourd'hui sur une véritable gestion de la relation client (GRC ou CRM pour Customer Relationship Management). L'intensité de la concurrence a rendu la fidélité des consommateurs beaucoup plus fragile et les entreprises ont, dès les années 1990, commencé à déployer de véritables stratégies de fidélisation à long terme plutôt que de continuer à enchaîner les techniques dites de fidélisation, mais qui consistaient le plus souvent à des opérations promotionnelles, par définition ponctuelles.

Fidélisation : les techniques de fidélisation du client. Écrit par les experts Ooreka | Fidéliser ses clients garantit les performances d'une entreprise.

Fidélisation : les techniques de fidélisation du client

Le CRM a plusieurs objectifs dans une entreprise : Fidélisation du client : essentielle pour l'entreprise Pour qu'une entreprise fasse des bénéfices, il ne suffit pas de mettre sur le marché un produit ou un service innovant : il faut avoir des clients et travailler la fidélisation. Selon le principe de Pareto, 80 % du chiffre d'affaires d'une entreprise est apporté par 20 % des clients. Fidélisation. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fidélisation

La fidélisation est, pour une marque, une entreprise ou une organisation, l'art de créer et de gérer une relation durable personnelle avec chacun de ses clients afin de maximiser sa part de portefeuille (SOW, Share Of Wallet [1]) et sa valeur vie client Elle contribue à entretenir un lien fort, un « effet de loyauté » [2] qui consolide la position compétitive de celui qui offre un service ou un produit sur le marché et préserve à terme sa part de marché et sa rentabilité. Pourquoi fidéliser ? [modifier | modifier le code] Selon Frederic Reichheld[3] consultant chez Bain & Company et auteur de L'Effet Loyauté paru en 1999 [4]: