background preloader

Séquences pédagogiques

Facebook Twitter

Les projets. Les projets. Video : Faire une émission de webradio en 10 étapes ! Une semaine de voyage linguistique en Angleterre avec pour projet final la réalisation d’une émission de web radio live grâce à des bobines prises sur place...

Video : Faire une émission de webradio en 10 étapes !

Voici le défi lancé aux élèves de la section européenne anglais du Collège le Racinay à Rambouillet (78). 10 étapes à découvrir du lancement du projet à la réalisation finale, découpées en 3 parties (avant le départ en amont, réalisation sur place à l’étranger, puis réalisation finale au retour en France) : Avant le départ : Etape 1 : faire découvrir le média « web radio » aux élèves, Etape 2 : formation technique à l’outil qui sera utilisé (logiciel Garage Band sur tablettes Ipads) Etape 3 : présentation du projet et répartition des rôles (présentateurs, reporters, quel thème d’interview pour chacun, quel contenu...)

Sur place : Etape 4 : interviews et réalisation des bobines, Au retour : Etape 5 : Conférence de rédaction (organisation des sujets, organisation du temps, travail de liens avec les présentateurs...) Après l’émission : Presse écrite. ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE EN 2nde BAC PRO : Un atelier presse NICOLLE, Alexandra, LP Louis Blériot, 2013-2014 NIVEAU / DUREE / CADRE : 2nde (18 élèves) – 7 séances - Accompagnement personnaliséEn 2012-2013, l’AP est organisé de la manière suivante :1er semestre : les élèves suivent tous 4 modules de 3 séances de 2 heures (rotation) : citoyenneté, recherche documentaire, méthodologie, connaissance de soi. 2ème semestre : les élèves suivent 2 modules culturels de 7 séances de 2 heures selon les intérêts et les besoins repérés au 1er semestre.

Presse écrite

Ici, l’atelier presse, animé par le professeur-documentaliste et un professeur de français. Voir déroulement détaillé Cliquez sur la séance pour voir la fiche élève - ici pour le conducteur général professeur. Questionnaire sur la liberté de Presse. 1) Pour vous, qu’est-ce que la liberté d’expression ?

Questionnaire sur la liberté de Presse

Est-elle importante ? Pourquoi ? 2) Pensez-vous qu’il y ait des limites à cette liberté ? Lesquelles et pourquoi ? En vous aidant de l’exposition au CDI et de vos recherches, répondez aux questions suivantes… 1) De quels moyens et médias dispose-t-on pour exercer sa liberté d’expression ? Voir la Carte Mentale sur la Liberté d’expression 2) La liberté de presse repose sur la liberté d’expression et la liberté d’opinion. -> Recopie les articles 10 et 11 de la "Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen" de 1789. Voir le Dossier pédagogique « Dessin de presse et liberté d’expression » Supports pédagogiques. Séquence 1 : Le dessin de presse dans le journal.

Temps : deux heures (pour travailler de façon confortable et laisser notamment du temps pour le feuilletage) Niveau : 3ème Pré-requis : Les élèves ont déjà une habitude de lecture et de travail avec la presse.

Séquence 1 : Le dessin de presse dans le journal

Ils connaissent les notions de Une, de rubrique, de titre, de chapô... Ils savent naviguer dans un journal, repérer la hiérarchie de l’information... Objectifs : Faire connaissance avec les dessins de presse. But à atteindre : les élèves doivent avoir compris que le dessin de presse est un travail de journaliste : il porte sur l’actualité, apporte une information, mais la traite sous un angle humoristique ou caricatural. Dispositif : La classe est divisée en groupes de trois ou quatre élèves qui reçoivent un jeu de magazines et de quotidiens (même jeu pour chaque groupe).

I. Une grille d’étude sur format A3 est fournie à chaque groupe . La grille au format Word97la grille au format Acrobat II. NB : Liste des titres proposés pour le feuilletage. De la description à l'analyse des dessins de presse (lycée) Classe média : les caricatures.

Dans le cadre de la classe média, on ne pouvait pas passer à côté des événements tragiques de mercredi dernier.

Classe média : les caricatures

D’autant plus que dans le collège, nous avons eu certaines réactions très particulières, de type « bien fait pour eux » (pour rester soft). Toutes les classes ont bien entendu eu un moment d’explication et de recueillement jeudi, mais des incompréhensions demeures. Les élèves font des confusions, s’en tiennent à des brides d’informations. Bref, il reste du boulot. J’ai voulu par cette séance remettre la caricature au centre. Pour cette séance d’une heure, en petit groupe, j’ai commencé par leur demander ce qu’était une caricature. Je leur dis que les caricatures ne sont pas que dessinées, et leur demande quel autre type de caricatures connaissent-ils.

Je leur demande alors quel est leur humoriste préféré. Vient la question : « oui, mais si je n’aime pas cet humoriste, qu’est-ce que je fais ? Enfin, on finit par une caricature collective (même si on ne sait pas dessiner !).