background preloader

Risques naturels en Europe

Facebook Twitter

Classification sismique en Italie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Classification sismique en Italie

La classification sismique en Italie est la subdivision du territoire de la république italienne en zones spécifiques, caractérisées par un risque sismique commun. Classification sismique[modifier | modifier le code] Classification sismique du territoire italien en 2012. Les premières normes sont: Loi du 5 novembre 1971 «Norme pour la discipline des œuvres en ciment aggloméré, normal, compressé et structure métallique» et la Loi du 2 février 1974 n.64 «Prévoyances pour les constructions avec prescriptions particulières pour les zones sismiques» (Gazzetta Ufficiale 21 mars 1974 n.76). Le D.M. Selon la disposition législative de 2003, les municipalités italiennes ont été classées en quatre grandes catégories, en fonction de leur risque sismique, calculé conformément au [accélération PGA (Pique d’accélération au sol) et la fréquence et l'intensité des événements. Zone 1: sismicité haute, PGA outre 0,25g. Sources[modifier | modifier le code] Pourquoi il y a-t-il autant de séismes en Italie ? - Ça m'intéresse.

Dégats constatés à Pescara del Tronto. © lina19_83, Instagram Deux séismes de magnitude 5,5 puis 6,1sur l’échelle de Richter ont touché le centre de l’Italie mercredi 26 octobre, faisant quelques dizaines de blessés légers selon un bilan provisoire Il y a deux mois, un violent tremblement de terre de magnitude 6,2 avait déjà touché cette région provoquant la mort de 300 personnes.

Pourquoi il y a-t-il autant de séismes en Italie ? - Ça m'intéresse

Et ce n’est pas tout. En mai 2012, à neuf jours d’intervalles, deux séismes dévastateurs en Émilie-Romagne (nord-est de l’Italie) avaient fait au total 23 morts et chassé 14 000 personnes de leur domicile. Ces tremblements de terre mortels rappellent aux Italiens le terrible souvenir du séisme de l’Aquila (centre), le 6 avril 2009, qui avait fait 308 morts et plus de 50 000 sans abris. Pourquoi l’Italie est-elle une région particulièrement touchée par les séismes ? « Il faut savoir que la plaque de l’Afrique et la plaque de l’Europe se rapprochent de 6 millimètres par an. Comment se forment les failles ? Pourquoi tant de séismes successifs en Italie ? - Edition du soir Ouest France - 19/01/2017. La terre a de nouveau tremblé en Italie ce mercredi 18 janvier.

Pourquoi tant de séismes successifs en Italie ? - Edition du soir Ouest France - 19/01/2017

Au moins trois secousses d’une magnitude supérieure à 5 ont frappé le centre du pays, une zone déjà durement touchée par une série de séismes survenus en août et en octobre 2016. Le 24 août 2016, un fort séisme de magnitude 6,1 frappait en effet le centre de l’Italie à 3 h 36 du matin, surprenant les habitants dans leur sommeil. Il fait près de 300 morts, dont plus de 200 dans la petite ville d’Amatrice, qu’il détruit presque totalement. Auteur – Planète Vivante. Marie-Sophie Bock-Digne, Géographe, enseignant-chercheur à l’Université de La Rochelle (France) en retraite Vous pouvez me joindre par courriel : marie.digne@yahoo.com Plus de 40 ans passés à parcourir la planète, essayant d’analyser les modes de vie de ses habitants au sein des communautés urbaines, principalement, mais aussi dans les milieux ruraux et leur interaction sur l’espace.

Auteur – Planète Vivante

Engagée depuis toujours dans la survie des plus démunis et passionnée par la vie, je reste toujours déterminée à me battre encore et encore pour que cette Planète reste Vivante… Ce blog se veut apolitique et orienté vers l’information, l’éducation et la réflexion sur les thèmes du développement durable, du réchauffement et changement climatiques et ses impacts sur la population mondiale Mon profil Pinterest PlaneteVivante MarieSophie Bock-DigneFollow On Geographer, teacher-researcher in La Rochelle University (France) « Les pays les plus vulnérables ont une moindre capacité à se protéger.

Enregistrer. Pourquoi la terre tremble-t-elle en Italie. IRSN Seisme Amatrice Italie 240816 V1. Séisme d'octobre 2016 en Italie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Séisme d'octobre 2016 en Italie

Le à 19 h 10 UTC et 21 h 18 UTC, des séismes de magnitude 5,4 et 6,1 secouent l'Italie centrale, en particulier les régions des Marches et l'Ombrie. Les effets se sont fait sentir jusqu'à Rome. Informations[modifier | modifier le code] Le premier séisme du 26 octobre 2016, de magnitude 5,4, et le second, de magnitude 6,1, qui ont touché une grande partie de l'Italie centrale jusqu'à Rome et même au-delà (Trieste et Naples pour le second) avaient pour épicentre la commune de Castelsantangelo sul Nera, dans la province de Macerata, dans la région des Marches[4],[5]. Le tremblement de terre a eu lieu dans une zone sismique qui est située entre les zones touchées par le séisme d'août 2016 et celui de l'Ombrie et des Marches de 1997.

Le choc destructeur a été précédé par le choc précurseur deux heures avant, ce qui a permis aux gens de quitter leurs maisons et de se mettre en sécurité lorsque le choc principal a eu lieu[6],[7].

Risques sismiques en Italie