background preloader

David GRAEBER

Facebook Twitter

David Graeber: what the government doesn't want you to know about debt – video. David Graeber, anthropologue : “Nous pourrions être déjà sortis du capitalisme sans nous en rendre compte” Figure de proue d'Occupy Wall Street, l'agitateur anarchiste David Graeber a dû s'exiler au Royaume-Uni.

David Graeber, anthropologue : “Nous pourrions être déjà sortis du capitalisme sans nous en rendre compte”

Dans son dernier essai, il s'en prend à la bureaucratie, ce fléau du... capitalisme. Cet entretien vous est proposé ici dans une version plus longue que celle déjà parue dans “Télérama” magazine. Anthropologue. Anarchiste. What is Debt - History of Money and Credit - Creditors and Debtors. J’ai lu Graeber sur la dette et depuis, je balade mon banquier. La dette sera-t-elle le catalyseur de la prochaine grande révolte ? "En pratique, un monde sans dette serait un désastre" (David Graeber) L'anthropologue américain David Graeber explique dans son livre "Dette : 5.000 ans d'histoire", que l'histoire de la dette est un mécanisme inhérent à toute vie en société.

"En pratique, un monde sans dette serait un désastre" (David Graeber)

Il en profite pour s'interroger sur la relation de pouvoir qui existe entre le débiteur et son créditeur, et sur l'élément moral qui justifie la violence exercée par le prêteur sur son obligé. Entretien. France Inter - (ré)écouter - Mardi 1 Octobre 00:06:37. David Graeber - Dette: 5 000 ans d'histoire. Entretien avec David Graeber mené par Jade Lindgaard, journaliste à Mediapart et Nicolas Haeringer, conseil scientifique d’Attac.Avec le philosophe Maurizio Lazzarato et l’économiste Cédric Durand.

David Graeber - Dette: 5 000 ans d'histoire

David Graeber est un anthropologue américain et l’un des initiateurs du mouvement Occupy Wall Street aux Etats-Unis. Il vient de publier un livre magistral sur l’histoire de la dette à travers les âges, qui a remporté un succès incroyable aux Etats-Unis, où il a été très débattu, mais aussi en Allemagne et en Grande Bretagne (où il vient d’être recruté par la prestigieuse London School of Economics). Pourquoi un tel succès ? Car c’est à la fois un livre qui traverse les siècles et les continents, très bien écrit, très vivant mais aussi une proposition politique très forte : il demande l’abolition de la dette des personnes privées, et s’appuie sur de nombreux exemples historiques d’annulation d’endettement.

Rencontre proposée par Mediapart et Attac. A Radical Anthropologist Finds Himself in Academic 'Exile' - Faculty. David Graeber: On the Invention of Money – Notes on Sex, Adventure, Monomaniacal Sociopathy and the True Function of Economics. A Reply to Robert Murphy’s ‘Have Anthropologists Overturned Menger?

David Graeber: On the Invention of Money – Notes on Sex, Adventure, Monomaniacal Sociopathy and the True Function of Economics

By David Graeber, who currently holds the position of Reader in Social Anthropology at Goldsmiths University London. Prior to this he was an associate professor of anthropology at Yale University. He is the author of ‘Debt: The First 5,000 Years’ which is available from Amazon Last week, Robert F. Murphy published a piece on the webpage of the Von Mises Institute responding to some points I made in a recent interview on Naked Capitalism, where I mentioned that the standard economic accounts of the emergence of money from barter appears to be wildly wrong.

In a way, Murphy’s essay barely merits response. We are not, in other words, dealing with a work of scholarship. I am posting this more detailed version of my reply not just to set the record straight, but because the whole question of the origins of money raises other interesting questions—not least, why any modern economist would get so worked up about the question. Aux origines de la dette. À propos de : GRAEBER David [2011], Debt:.

Aux origines de la dette

The first 5000 Years, Melville House. C’était au milieu des années 2000. Invité à une conférence qui se tenait dans un monastère londonien, l’anthropologue américain David Graeber conversait avec une avocate engagée en faveur de causes humanitaires. Au fil de la discussion, ils en étaient venus à parler de la dette du tiers-monde. David graeber : Le voyageur social. Occuper Wall Street, ré-imaginer le monde, par David Graeber. Pourquoi des manifestants occupent-ils Wall Street ?

Occuper Wall Street, ré-imaginer le monde, par David Graeber

Pourquoi les étincelles de cette occupation - malgré la récente répression policière - ont-elles gagné en quelques jours toute l’Amérique, donnant envie à des centaines de personnes d’envoyer des pizzas, de l’argent, du matériel et, aujourd’hui de lancer leurs propres mouvements appelés OccupyChicago, OccupyFlorida, dans OccupyDenver ou encore OccupyLA ? Il existe des raisons évidentes. Nous assistons au début de l’affirmation revendicative d’une nouvelle génération d’Américains, une génération qui fait face à la perspective de terminer ses études sans trouver d’emploi, une génération sans avenir, mais lestée d’une dette exigible énorme. La plupart de ceux que j’ai rencontré viennent de la classe ouvrière ou sont d’origine modeste. Est-ce vraiment surprenant qu’ils aient envie de s’expliquer avec les magnats financiers qui leur ont volé leur avenir ? Tout comme en Europe, nous observons ici le résultat d’un colossal échec social.

David Graeber. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

David Graeber

David Graeber David Graeber (à gauche) en mai 2007. David Graeber (né le 12 février 1961) est un anthropologue et militant anarchiste américain, « l’un des intellectuels les plus influents du monde anglo-saxon selon le New York Times »[1], sans doute une exagération datant de l'époque du mouvement Occupy Wall Street. Évincé de l'Université de Yale en 2005, cette figure majeure de la pensée libertaire nord-américaine est aujourd'hui professeur à la London School of Economics[2].

David Graeber : les « Mésopotamiens, qui n’avaient pas de monnaie, pratiquaient le prêt à intérêt » L'anthropologue anarchiste David-Graeber.

David Graeber : les « Mésopotamiens, qui n’avaient pas de monnaie, pratiquaient le prêt à intérêt »

Photo Jennifer S Altman Avec son livre sur l’histoire de la dette, l’anthropologue britannique David Graeber jette un autre pavé dans la mare : la plupart des économistes se trompent sur la nature de la monnaie, du crédit et de l’endettement. Un livre « fascinant « , juge Gillian Tett dans le Financial Times. Selon le schéma classique présenté par les historiens de l’économie depuis Adam Smith, la monnaie a remplacé le troc, et le crédit s’est développé par la suite. C’est faux, écrit Graeber : des relations de crédit et, donc, d’endettement très complexes ont de loin précédé l’invention de la monnaie? Une vieille illusion Analysant ensuite les grands cycles de l’histoire économique depuis l’Antiquité, il voit se dessiner deux types de périodes, marquées par une plus ou moins grande préférence pour le crédit.

Debt: The first five thousand years - David Graeber. Traduction : David Graeber, « Dette les 5000 premières années » Appel pour une marche nocturne des femmes, meufs, gouines, trans et toutes les autres !

Traduction : David Graeber, « Dette les 5000 premières années »

Parce que la rue la nuit nous appartient aussi et qu’on en a marre d’être des proies potentielles. Parce qu’on veut être ensemble à un moment et dans un lieu dont on nous exclut et dont on s’exclut : retrouvons-nous pour une marche nocturne. Un collectif féministe (les Poupées en pantalon) avait déjà organisé il y a 3 ans une telle marche. Elle a suscité beaucoup de réactions violentes qui mettent en lumière (...) Liliane Kandel et Françoise Picq Le mythe des origines, à propos de la journée internationale des femmes La Revue d’En face, n° 12, automne 1982 Quelle est l’origine de la journée internationale des femmes ? Dans le contexte actuel de crise et d’austérité, c’est sans surprise que la menace fasciste progresse.