Banques et taxes

Facebook Twitter

Le FMI vient de donner son 'feu vert' pour une taxation de 10% de votr. Le Figaro rapporte que le FMI propose d’opérer un unique prélèvement de 10% sur les dépôts privés des citoyens des 15 pays de la zone euro pour les débarrasser définitivement de leur problème d’endettement trop fort.

Le FMI vient de donner son 'feu vert' pour une taxation de 10% de votr

L'idée n'est pas nouvelle. Déjà en 2011, le Boston Consulting Group avait estimé qu’imposer une taxe de 30% sur tous les actifs serait la seule façon de sortir de la crise de l'euro. Steen Jakobsen, l’économiste en chef de la Saxo Bank, a quant à lui estimé en avril de cette année que cette taxe sur les actifs pourrait atteindre de 10 à 15%. Sur son site et dans sa revue « Fiscal Monitor », le FMI se réfère à une étude de l’économiste allemand Stefan Bach (page 27, partie 2 « Taxing Our Way out of—or into? —Trouble ») qui avait calculé en 2012 que si l’on opérait une taxation de 3,4% sur les comptes bancaires des Allemands disposant de dépôts supérieurs à 250.000 euros, il serait possible d’effacer 4% de la dette publique allemande, soit 100 milliards d’euros. Foutage de gueule : les banques écrasées par le fisc. Illustration - ANTONIOL ANTOINE/SIPA Du même auteur Plus c‘est gros plus cela passe.

Foutage de gueule : les banques écrasées par le fisc

A quelques jours de l’examen de la loi de finances pour 2014, les lobbies sont de sortie. Et celui des banques, l’un des plus influents, vient de réussir un gros coup en s’offrant la une du Monde Eco&Entreprise : « Le ras-le-bol fiscal des grandes banques françaises ». Au centre de l’argumentaire, le rapport du Conseil des prélèvements obligatoire (CPO) de janvier dernier, intitulé « la pression fiscale dans le secteur financier » d’où sont extraits les fameux 8 milliards supplémentaires qui leur seraient demandés. Eric Dussoubs, directeur adjoint de la banque HSBC. Mais ils pourraient carrément mal le prendre en apprenant que non seulement ce chiffre de 8 milliards est faux mais surtout qu'Eric Dussoubs l’auteur du rapport public a depuis été particulièrement remercié puisqu’il a quitté la Cour des comptes pour prendre le poste de directeur adjoint de la banque HSBC.

L’exonération de TVA donne-t-elle aux banques européennes un avantage fiscal ? Neuilly-sur-Seine, le 21 octobre 2011 L’exonération de TVA donne-t-elle aux banques européennes un avantage fiscal ? Une nouvelle étude réalisée par le Professeur Ben Lockwood de l’Université de Warwick en partenariat avec PwC révèle que l’exonération de TVA dont bénéficient les banques européennes ne donne pas lieu à un avantage fiscal pour le secteur bancaire. Le rapport conclut que si les services bancaires étaient soumis à la TVA (au lieu du système actuel d’exonération), les recettes de TVA européennes n’augmenteraient pas pour autant de façon significative.

Le rapport, intitulé « How the VAT exemptions impact the banking sector » élaboré conjointement avec le Professeur B. Lockwood de l’Université de Warwick, analyse en détail les raisons pour lesquelles l’exonération de TVA dont bénéficient les banques ne donne pas lieu à un avantage fiscal pour celles-ci. La TVA est censée être une taxe sur le consommateur final.

Le Professeur Ben Lockwood, de l’Université de Warwick, déclare :

Taxe sur les transactions

Leçon de morale faite au peuple. ‪Étienne Chouard - L'arnaque de l'impôt sur le revenu pour payer les intérets bancaires.