background preloader

Animation

Facebook Twitter

Ggc inclusivity in canadian guiding. Inclusion web module 2. Discuter du contenu haineux dans les médias avec vos enfants - Fiche-conseil. En plus de les aider à se sentir en sécurité, il est important de discuter de la haine avec les enfants dès un jeune âge puisque les jeunes – en particulier les garçons de 12 à 17 ans – sont les plus susceptibles de commettre des crimes haineux dans leurs communautés. Les groupes haineux organisés le savent et ils tentent délibérément de radicaliser les jeunes autant en ligne qu’hors ligne. Les adolescents et les jeunes adultes sont une cible de choix pour les groupes haineux parce que plusieurs d’entre eux cherchent un groupe ou une cause qui leur donnera un sentiment d’identité. Voici quelques conseils pour discuter d’un incident haineux aux nouvelles avec les enfants : Discutez-en. Ne présumez pas qu’ils ignorent un événement troublant de l’actualité : demandez-leur s’ils l’ont vu et, si c’est le cas, discutez-en.

Soyez attentifs aux signes d’anxiété chez les enfants. Prenez le temps de les écouter et de répondre à leurs questions. Dites-leur ce que vous ressentez. HOW TO SELF CARE?! Girls’ Club through the Eyes of a Co-Facilitator - Kickaction.ca. I still remember the jittery feeling of nervousness growing in the pit of my stomach on the bus as I made my way to my first workshop. My mind had been going a mile a minute. I was wondering if the girls would like me, if they would relate to me or if I would relate to them. So many preconceived fears ran rampant in my mind as I made my way to the school. The fears only intensified when I saw the number of girls that had shown up to participate in the group.

The girls were so insightful and were so willing to participate with us and engage with us on a level that I wouldn’t have imagined possible had I not seen it with my own eyes. We also got a chance to talk about the cycle of violence and how one should approach a bully if a situation of intimidation were to arise. Also, our group is very culturally diverse and to see the girls talking about their cultures and what it represents to them is by far one of the things I enjoy the most. Like this: Like Loading... 1579229743 otherchap. Brave Space Guidelines 1. Watch Music Videos Made by Teens at LA's Rock 'n Roll Camp for Girls. Itzel Gomez-Ruiz, Kimberly Mendoza, and Jimmy Gramajo form music video crew High Voltage. At Girls Rock Camps across the United States and Europe, teen and preteen girls form bands and learn how to make music all summer long.

At the Rock ‘n Roll Camp for Girls in LA, they’re also making rad music videos. The brand-new music video program at the camp put professional cameras and industry-standard editing software into the hands of ambitious teen girls. The campers then had one week to direct, shoot, and edit their own a music video. The music video program ran alongside Rock Camp LA’s regularly scheduled programming, which consists of campers ages 8-17 forming bands, writing original songs, and performing in front of a live audience. Now, Bitch is debuting the music videos made by three teen girl crews. We’re excited to debut the teens’ three videos.

Want the best of Bitch in your inbox? ‘It’s awesome to feel loud’ Girls having a blast at Montreal Rock Camp. In a nondescript white basement on St-Laurent Blvd., a group of teenage girls are running through their newly-composed song, a slow and melodic number. It is day two of Rock Camp for Girls in Montreal, a weeklong initiative that fosters the musical and creative talents of budding female musicians. The 40 campers, ages 10 to 17, are divided into six different bands. “Most of the time, our focus is on creation,” said coordinator Chesley Walsh. “On Day One, we’re working on making the music ourselves.” The song the group of girls are working on is incomplete. “It’s an escape and it is a way of expressing myself when I don’t have any other way to,” said Emma Bronson, a 16-year-old participant who plays drums, guitar and bass. The camp is a labour of love. “Often music itself is so dominated by men,” Walsh said. Some of the campers have never picked up a musical instrument, while others are returning musicians.

Siobhan Kuzak, 11, is both a violinist and a vocalist. “It is epic,” Bronson said. Update on Talking About Race: Start With Questions | Shed Some Light. August 18, 2014 by Holly Chesser Yesterday, I wrote about my plan to discuss race and specifically Michael Brown and Ferguson in my classroom today. We began with a “think, pair, share” activity. I asked the students why it’s uncomfortable to talk about race. Their answers: “Political correctness makes us feel like we’re walking on eggshells.” I then asked them what color they see when they hear or read the word “race.”

I shared with them the exchange I had the previous night at dinner. We then as a class read Charles Blow’s article: Michael Brown and Black Men. I had posted eight NYT Pick comments to the article around the room and asked the students to take post-it notes and sharpies and to ask questions of each comment. Here are some of their questions: The first NYT comment was by Paul who states, “Tell the black kids to stop doing things they should not be doing, and not to resist police questioning and arrest when they are confronted for doing it.

Why is the solution “obvious”? Accueil - Zéro Cliché ! Modesty Is NOT the Best Policy. #Jeveuxqueçaarrête. Billet rédigé par Sarah-Jeanne Desrochers Un après-midi, la directrice de l'école secondaire réunit tous les élèves. Chloé, secondaire 3, vient de tenter de s'enlever la vie. Sur Internet circulait une photo d'elle, nue, accompagnée de commentaires tous plus désobligeants et méchants les uns que les autres. Suite à cet événement, Raphaëlle, Sarah, Giulia et Jasmine, en compagnie des garçons qui complètent leur cercle d'amis, entameront une réflexion sur l'impact qu'ont eu les médias sociaux dans cette histoire. #Jeveuxqueçaarrête s'adresse aux jeunes filles âgées principalement de 13 à 15 ans. L'histoire se veut « racontée comme un roman, puis expliquée par une psy. » La première portion est donc sous forme de récit, puis un épais dossier d'une cinquantaine de pages complète l'ouvrage.

À l'ère 2.0 (maintenant 3.0), il est plus important que jamais de parler avec les adolescents de la portée des réseaux sociaux. Je suis encore un peu mitigée au sujet du ton du récit. TROUSSE - TCMFCQ. Facebook lance un portail de prévention du harcèlement des adolescents. C'est un fléau qui n'a de cesse de grimper : le harcèlement en ligne devient le quotidien de nombreuses personnes à travers le monde, et le plus souvent, ce sont les adolescents qui en souffrent, principalement du fait de leur hyper connections aux réseaux sociaux.

Un harcèlement identique à celui que les enfants subissent déjà à l'école, indépendamment des âges : " Le cyberharcèlement et le harcèlement dans la vraie vie sont similaires " déclare Marc Brackett, directeur du centre de l'intelligence émotionnelle de l'Université de Yale " C'est plus une question de personne que de médium, les cyberharceleurs le sont aussi dans la vraie vie. " Et Facebook, de par sa popularité, se présente comme un véritable vecteur de ce cyberharcèlement pour des millions d'enfants. La plateforme avait déjà opéré quelques changements permettant d'endiguer le phénomène, principalement résumés à la simplification du processus de signalement. 6th graders win Startup Weekend with game that teaches pre-teens how to code. GenerationCode founders Fiona Brennan (left) and Semira Lacet-Brown. Photo: Rebecca Yeung. It took two middle schoolers to come up with a game that could teach kids to code — developing an approach that could revolutionize the way technology is taught in schools.

It’s called GenerationCode. Seabury Middle School sixth graders Fiona Brennan and Semira Lacet-Brown and their team of nine professional adults took top honors at Startup Weekend at University of Washington last weekend. Lacet-Brown has been learning to code for two years and she’s been having a hard time finding a tool that suits her level of skills, noting that there aren’t any coding games for middle schoolers. The girls took the top prize at Startup Weekend, a 54-hour event where entrepreneurs, engineers, designers, and developers all come together to pitch their ideas for businesses, form teams and build products. The game is targeted to 9- to 12-year-olds.

“This is our generation,” Brennan said. HS Outils adaptés-parents. Parents - Outils en lien avec l'hypersexualisation Adieu les images sexistes Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée Être ou paraître : Les jeunes face aux stéréotypes sexuels. Guide d'accompagnement GUIDE pour les parents d'adolescentes. GUIDE pratique d'information et d'action du CALACS de Rimouski L’image corporelle véhiculée par les médias : quels effets sur les jeunes? Parlez-lui, votre regard compte pour elle. Sexy inc.

TROUSSE complète. Vidéos traitant de l’influence de l’hypersexualisation sur la jeunesse québécoise. Le culte de la beauté : voyez 7 films sur l'apparence physique. Chirurgie plastique, injection de botox, musculation, aérobie, épilation au laser, teinture, manucure, pédicure… Nous sommes prêts à tout pour s’embellir et se rapprocher d’un modèle idéal de beauté. Nous vivons dans une société où les apparences physiques comptent, où la publicité nous bombarde d’images de modèles de beauté inatteignables à atteindre et où les personnes physiquement attirantes sont constamment mises en valeur et avantagées. Rien pour améliorer les problèmes d’estime de soi, d’intimidation et de maladies graves, telles que l’anorexie ou la boulimie, chez les jeunes. Nous vivons sous le lourd « culte de la beauté ». Cette obsession de l’apparence physique ne date pas d’hier. La recherche d’un idéal esthétique a toujours été une source de motivation chez l’humain.

Les générations futures réussiront-elles un jour à apprendre à s’aimer et à s’accepter telles qu’elles sont? La beauté même Qu’est-ce que la beauté? Imparfaite La couleur de la beauté La mode est-elle blanche? Imparfaite by Andrea Dorfman. New York City's "I'm A Girl" Campaign Falls Short. Féminisme, queer, genre, sexualités. 11 janvier 2013 - Collectif Sous le tapis le pavé Sous le tapis le pavé (HTML) (PDF,2.9 Mo) (PDF,3.6 Mo) De la remarque insistante en soirée à une agressivité latente, d’un machisme gentiment étouffant à une main au cul, les violences sexistes sont multiples et prennent plusieurs formes. Elles se cachent et se déchaînent aussi dans l’intimité, au sein des couples.

Comment parler de ces violences dans nos milieux ? Comment dire : mon copain m’enferme, me bat, m’insulte, oui mon copain, qui est aussi votre pote, avec qui vous militez depuis des années… Vivre et militer ensemble, cela crée des liens particuliers, avec des codes et des principes tacites. Que faire quand on apprend telle ou telle histoire sordide, qu’on reçoit telle ou telle confidence ? Que faire en collectif ? Nous voulons que le sujet des violences sexistes dans nos milieux ne soit plus un tabou, un sujet négligé, dont les femmes parlent entre elles en sourdine, comme si elles étaient, somme toute, les seules concernées. Parler du féminisme et du genre à des enfants et des ados. Je m’aventure en terrain légèrement inconnu, car je m’adresse généralement, par défaut, à un public adulte (non, je ne parle pas d’un site porno).

Je sais que des adolescent·e·s me lisent mais je n’adapte pas mon discours en fonction de publics précis. Ce post évoque différentes ressources et s’adresse à à des adultes (parents, professeurs, éducateurs/trices…) qui souhaiteraient parler de féminisme et de genre à des enfants ou des ados, mais aussi évidemment à ces derniers·e·s. Je ne remets pas ici les différents blogs et sites que je recommande déjà dans les liens (colonne de gauche). Ce serait super que vous partagiez les ressources que vous connaissez et/ou utilisez en commentaire, ce sera utile pour tout le monde (y compris moi!). Je ne donne que quelques exemples, que je ne classe pas forcément en fonction des publics car certaines s’adressent à des enfants et ados de tous âges. Général – Sur un thème précis: l’histoire faite / vue par les femmes. Pour les ados – Quelques livres: Jeux - Derrière le miroir. Tempeh-princess: afternoonsnoozebutton: Have... •

On jase : l'estime de soi est une denrée beaucoup trop rare chez les ados. Je suis vraiment pas quelqu’un qui a toujours eu un shitload de confiance en soi. À mon arrivée au secondaire, j’étais toute seule, hyper gênée et je longeais les murs. Heureusement, j’ai su comment développer mon estime. Évidemment, y’a plein d’autres obstacles qui se mettront sur ma route et qui pourront détruire le peu d’estime que j’ai su amasser, mais dans la vie, si on travaille sur soi le plus tôt possible, on sera mieux équipé pour vaincre les prochaines affaires pas l’fun qu’on rencontrera.

Durant l’adolescence, il arrive énormément de choses qui peuvent nous mettre à terre. L’intimidation, par exemple. Il n'y a pas vraiment de recette miracle pour s’en sortir, à part acquérir de la confiance pour prouver aux intimidateurs qu’on est pas mal une coche au-dessus d’eux. Crédit photo S’accrocher à un gars/des amis qui ne nous traitent pas comme il se doit, C’EST NON. Le plus important, c'est de savoir bien s’entourer.

Crédit photo S’habiller comme on veut, C’EST OUI! Crédit photo. Answer - Sex Ed, Honestly -- Teens and Social Media: More than Just Facebook. Have you heard the news about Facebook? Article after article say that Facebook has a problem—teen engagement is on the decline. Does this spell doom for the world’s largest social network? Hardly. The official word is that millions of teens are still on Facebook, and the number of teens using the social network are holding steady. Facebook is just one of many places where teens are online. As a sexual health professional you have spent time and resources on outreach and engaging your audience with status updates, photos and links. But teens aren’t just sticking with Facebook; they’re spreading their social media use across channels.

What’s Hot With Teens Right Now Snapchat Snapchat offers teens a simpler, more private social experience than Facebook. Instagram Instagram’s popular photo sharing service got a big boost when it let users share video. Vine Twitter launched Vine in 2013, and it shares its parent’s penchant for keeping things brief. Tumblr Messenger Apps. Infographics. Answer - Sex Ed, Honestly -- Teens and Social Media: More than Just Facebook. Accueil - Zéro Cliché ! Sexualité et Influence$ | Table Jeunesse Samuel-de-Champlain. Bonne nouvelle….. le projet Sexualité et Influence$ s’est vu décerner le Prix Égalité 2013 du Secrétariat à la condition féminine dans la catégorie « Modèles et comportements égalitaires ». Une soirée gala a eu lieu le 13 mars 2013 où la ministre Agnès Maltais remettait le prix aux représentantes présentes.

Soulignons l’excellent travail de partenariat qui a permis la réalisation du projet qui contribuera certainement à développer chez les jeunes des rapports plus sains et plus égalitaires. Sur la photo de gauche à droite: La ministre Agnès Maltais, Isabelle Lepage (chargée de projet), Chantal Plamondon (organisatrice communautaire au CSSS Champlain—Charles-Le Moyne), et Nathalie Marcil, Infirmière scolaire CSSS Champlain—Charles-Le Moyne). Historique du projet En 2008, lors d’une rencontre de la Table Jeunesse Samuel-de-Champlain, les membres ont fait part de leurs grandes inquiétudes relativement à la problématique de l’hypersexualisation. Objectifs Réalisations 1. 2. 3. 4. 1. 2. 3. 1. Top 22 Viral Memes About Boys! A Must Read For Anyone Raising One. N'autre école n°36: La pédagogie contre le sexisme. Les organisatrices de programmes pour filles : Soutenir le pouvoir d'agir des filles c'est... Les organisatrices de programmes : Qu'est-ce qui freine le renforcement du pouvoir d'agir ?