Agriculture

Facebook Twitter

Agriculture

Malgré la crise, le bio gagne du terrain en France. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric C'est une moisson de bonnes nouvelles pour le bio.

Malgré la crise, le bio gagne du terrain en France

Les surfaces dédiées à l'agriculture biologique en France ont augmenté de 25 % au premier semestre. Six mois qui ont vu 173 000 hectares se convertir au label AB, permettant ainsi aux cultures certifiées bio de franchir la barre du million d'hectares (4,6 % des surfaces agricoles), selon un rapport de l'Agence Bio, groupement d'intérêt public chargé de promouvoir la filière, publié mardi 2 octobre. L'agriculture, à l'origine des deux tiers de la pollution de l'eau potable en France. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Gilles Van Kote C'est l'histoire d'un verre d'eau pas tout à fait plein.

L'agriculture, à l'origine des deux tiers de la pollution de l'eau potable en France

Tout dépend de quel point de vue l'on considère les résultats de l'enquête de l'UFC (Union fédérale des consommateurs)-Que Choisir sur la qualité de l'eau potable en France, présentée mardi 20 mars. Agriculture bio: les semences de la désobéissance. La réglementation du commerce des semences favorise une agriculture productiviste et gorgée de pesticides.

Agriculture bio: les semences de la désobéissance

Inadaptée aux enjeux sanitaires et environnementaux, et de plus en plus restrictive, elle finira par pousser les paysans qui veulent «cultiver la biodiversité» à désobéir. Mauvaise graine. LoveMEATender. LoveMEATender au cinéma!

LoveMEATender

Un événement en partenariat avec la RTBF Vente du DVD sur la boutique RTBF www.boutique.rtbf.be Actualités Le Week-end du Doc !

Forêt

Pesticides. OGM. Sarkozy attaque l’écologie et défend «le petit bonheur» des chasseurs. Bain de foule, autographes… Si ce n’est pas un candidat en campagne, ça y ressemble beaucoup.

Sarkozy attaque l’écologie et défend «le petit bonheur» des chasseurs

Pour ses vœux à la France rurale, dans l’Ariège, devant le président PS du Sénat Jean-Pierre Bel, Nicolas Sarkozy a brossé dans le sens du poil son électorat traditionnel. « Si l’agriculture venait à disparaître, ce sont vos territoires qui disparaitraient », a lancé le Président. « Les chasseurs ne sont pas les ennemis » Comme il l’avait fait au Salon de l’agriculture en 2010, Nicolas Sarkozy a pris ses distances avec les questions environnementales. Variante 2012 en pleine campagne, il attaque Europe Ecologie-Les Verts : « Il y a tout un courant politique étrange qui considère que le gêneur sur la terre, c’est l’homme. VERS LA REINTRODUCTION DES FARINES ANIMALES EN FRANCE ? Le 05/12/2011 Les farines animales, cause de la maladie de la vache folle il y a 15 ans, sont de retour.

VERS LA REINTRODUCTION DES FARINES ANIMALES EN FRANCE ?

Interdites en France, elles pourraient, en effet, être partiellement réintroduites sous certaines conditions, si on en croit les mesures listées vendredi dernier (02/12/11) par le Conseil National de l'Alimentation (CNA). + Le CNA ouvre la voie à un éventuel retour : Pour le Conseil National de l'Alimentation (CNA), instance consultative des ministères de l'Alimentation, de la Santé et de l'Économie, les farines animales pourraient être réintroduites partiellement en France sous de nouvelles formes.

L’AMAP Homme de Terre sort de… terre dans le 18ème arrondissement. Le 18ème arrondissement va s’enrichir d’une nouvelle AMAP.

L’AMAP Homme de Terre sort de… terre dans le 18ème arrondissement

Dans quelques semaines, d’ici février 2012, l’AMAP Homme de Terre ouvrira ses portes dans le quartier Clignancourt-Joffrin. Un projet porté par des membres d’un jardin partagé, le jardin éphémère Baudélire, rue Baudelique, localisé lui aussi dans le 18ème. Après Les Jardins de Priape, les Paniers Pajol, l’AMAP de la Goutte d’Or, Le Haricot Biomagique, l’AMAP de la Butte, c’est donc la sixième structure d’Aide au Maintient de l’Agriculture Paysanne qui ouvre dans cet arrondissement.

A l’heure où 54 000 ha de terres agricoles disparaissent chaque année en France, soit l’équivalent d’un département entier tous les 7 ans, les AMAP représentent donc un véritable bol d’air face à l’urbanisation des terre et l’agriculture intensive. "Non à la loi qui oblige à payer pour ressemer" - Tarn. « Il faut que les paysans soient au courant !

"Non à la loi qui oblige à payer pour ressemer" - Tarn

». Membre de la commission nationale environnement de la Confédération paysanne, Alain Hébrard de Lacaune remue ciel et terre contre un projet de loi qui sera discuté lundi 28 novembre à Paris par l'Assemblée nationale. « Tous les paysans - en dehors du maïs, du tournesol… qui n'ont plus que des hybrides à leur disposition - , depuis toujours, ressèment une partie de leur récolte. C'est un droit ancestral. Avec cette loi, il s'agit ni plus ni moins, soit d'interdire les semences de ferme, soit, pour 24 espèces ou variétés, d'exiger des royalties à reverser aux semenciers (cotisation volontaire obligatoire sic !).