background preloader

Univers SavoirsCom1

Facebook Twitter

Programmes inter-MSH : Archives de terrain en Sciences humaines et sociales - guide. Guide des bonnes pratiques pour la diffusion électronique des données en SHS Produire, utiliser, éditer des sources numériques fait aujourd’hui partie du travail quotidien du chercheur. Ce format numérique, comme le développement du web, a facilité grandement la diffusion des ressources documentaires iconographiques, sonores et/ou audiovisuelles dans le monde de la recherche et, au-delà, auprès de citoyens de plus en plus curieux et intéressés par les documents produits par les scientifiques. L’essor du libre-accès qui se développe aujourd’hui incite par ailleurs à ce que des données réputées « publiques » soient réellement rendues publiques.

Ce projet de guide de bonnes pratiques a pour objectif d’apporter, entre autres, quelques éléments de réponse à des questions qui se posent régulièrement dans les laboratoires de recherche : Que peut faire et ne pas faire l’institution qui a la volonté de valoriser les documents créés dans le cadre de la recherche ?

1. 2. 3. OpenEdition : three platforms for electronic resources in the humanities and social sciences: Revues.org, Hypotheses.org, Calenda. Manifeste des Digital Humanities. Copy Party ! 1ère mondiale le 7 Mars 2012 à La Roche sur Yon. Célébrer le rôle du domaine public dans notre société. Open GLAM. Open Glam est un réseau informel de personnes et d’organisations cherchant à favoriser l’ouverture des contenus conservés ou produits par les institutions culturelles (GLAM : Galleries, Libraries, Archives, Museums – Bibliothèques, archives et musées) Ouvrir les institutions culturelles passe par deux types d’action : l’ «open content» (ouverture des contenus) : ouverture des reproductions numériques d’œuvres qui sont elles-mêmes dans le domaine public l’ «open data» : ouverture des données concernant ces œuvres (catalogues, bases de données descriptives etc) Constatant en France un certain nombre de blocages vis à vis de ces sujets, notamment sur le plan juridique, Wikimédia France et l’Open Knowledge Foundation, toutes deux très investies dans les actions d’ouverture des contenus culturels, vous invitent à venir travailler avec elles afin d’identifier comment avancer et trouver les outils juridiques nécessaires à une simplification de la diffusion de ces contenus culturels.

Open GLAM

Orsay Commons : contre l'interdiction de photographier au musée d'Orsay. Interdire les photographies dans un lieu public, qui plus est dans un musée, lieu de la pulsion scopique par excellence, où l'on vient pour voir, est-ce une décision valable, voire applicable ?

Orsay Commons : contre l'interdiction de photographier au musée d'Orsay

Il y a quelques mois, la direction du musée d'Orsay prenait la décision aberrante d'interdire toute prise d'image dans l'institution, photographique ou filmée — il n'est pas le seul, il en est de même par exemple au Prado, à Madrid, où le commerce d'affiches et de cartes postales « à la demande » est très rentable. Raison invoquée par le musée : le confort des visiteurs. Mais comme le souligne Bernard Hasquenoph sur le site Louvrepourtous.fr, cette décision va à rebours de l'évolution actuelle des musées (ainsi le British Museum a engagé un partenariat avec Wikipédia, et le Château de Versailles organise des concours de photo avec FlickR) et du partage d'images qui, quoi qu'on fasse, est de plus en plus difficile à restreindre. Par Magali LesauvageFollow @MagLesauvage. Le bouillon des bibliobsédés.

Bibliopedia. Carte de la musique libre dans les médiathèques. Portail:Creative Commons. Biens Communs. Appel pour la constitution d’un réseau francophone autour des Biens Communs. Appel pour la constitution d’un réseau francophone autour des Biens Communs Cet appel, proposé par l’Association VECAM est un point de départ pour contribuer à un large mouvement en faveur de l’élargissement des biens communs.

Appel pour la constitution d’un réseau francophone autour des Biens Communs

Vous pouvez vous y associer, participer au débat. Une première rencontre sera proposée en septembre pour faire mouvement. Vous partagez avec nous la conviction que notre monde secoué de crises – aux conséquences multiples économiques et sociales autant qu’écologiques… – ne peut se réduire à une lecture binaire : marché contre État. D’autres manières de penser le développement existent, des manières plus respectueuses à la fois des humains et de la planète, plus créatives que celles que nos structures représentatives historiques nous assignent, plus coopératives que compétitives. Comme certains d’entre vous le savent déjà, un mouvement international des promoteurs des Biens Communs ou « commoners » en anglais, est en train de se construire.

Coopérativement, Remix the commons. Help us build a School of Open. Some of you may have heard about a School of Open, especially if you follow us on Twitter/Identi.ca/Facebook, or if you’re already a part of the P2PU community and follow their blog.

Help us build a School of Open

Whether you have or not, the School of Open is still very much a concept, and one which we invite you to join in building. What open means to you / johndbritton / CC BY-SA What is School of Open? The School of Open is a collaboration between Creative Commons and P2PU (Peer 2 Peer University). Its aim is to provide easily digestible educational exercises, resources, and professional development courses that help individuals and institutions learn about and employ open tools, such as the CC licenses. Why is CC doing this? Portail des savoirs.