background preloader

Sociologie des organisations

Facebook Twitter

Sociologie des logiques d'action. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sociologie des logiques d'action

La sociologie des logiques d'action est une théorie de sociologie des organisations développée par quatre auteurs dans un ouvrage intitulé "Les nouvelles approches sociologiques des organisations" (Henri Amblard, Philippe Bernoux, G. Herreros, Y.F Livian). Elle s'oriente dans trois directions : Principe des logiques d'action[modifier | modifier le code] Théorie de l'acteur stratégique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théorie de l'acteur stratégique

La théorie de l'acteur stratégique a été élaborée par Michel Crozier et Erhard Friedberg au cours des années 1970. Il s'agit d'une théorie centrale en sociologie des organisations, développée au sein de l'analyse stratégique. Elle part du constat suivant : étant donné qu'on ne peut considérer que le jeu des acteurs soit déterminé par la cohérence du système dans lequel ils s'insèrent, ou par les contraintes environnementales, on doit chercher en priorité à comprendre comment se construisent les actions collectives à partir de comportements et d'intérêts individuels parfois contradictoires.

Au lieu de relier la structure organisationnelle à un ensemble de facteurs externes, cette théorie essaie donc de l'appréhender comme une élaboration humaine, un système d’action concret. Erhard Friedberg. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Erhard Friedberg

Erhard Friedberg est un sociologue français d'origine autrichienne né en 1942. Chercheur au CNRS, puis Professeur de sociologie à Sciences Po, il a mené toute sa carrière en France. Il est un des plus importants chefs de file de ce qu'on appelle "L'école française de sociologie", développée par Michel Crozier depuis les années 60. Un modèle théorique de l'organisation[modifier | modifier le code] Michel Crozier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michel Crozier

Pour les articles homonymes, voir Crozier. Michel Crozier Michel Crozier est un sociologue français, né le 6 novembre 1922 à Sainte-Menehould (Marne) et mort le 24 mai 2013 à Paris. À partir de 1999, il est membre de l'Académie des sciences morales et politiques (élu au fauteuil de François Lhermitte). Biographie[modifier | modifier le code] L'analyste des organisations[modifier | modifier le code] Après un diplôme HEC Paris et une Licence en Droit en 1949, Michel Crozier part sur le terrain aux États-Unis pour étudier les syndicats. 14 mois d'études lui donnent le goût de l'enquête et du travail sur le terrain. Revenu en France, il publie les résultats de son enquête, passe un doctorat en droit et entre au CNRS avec pour projet d'étudier « pourquoi les employés n'ont pas la conscience de classe que leur suppose la théorie marxiste ? Philippe Bernoux.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Philippe Bernoux

Philippe Bernoux est sociologue, Docteur d'État, Directeur Honoraire de Recherches au CNRS. Enseignant-chercheur en sociologie du travail et des organisations, il a mené de nombreuses recherches dans les entreprises, sur leur création, leur organisation, leur fonctionnement et l'effet des nouvelles technologies. Il est le fondateur du GLYSI (Groupe lyonnais de sociologie industrielle, CNRS-université de Lyon II devenu aujourd'hui le Centre Max Weber) qu'il a dirigé pendant douze ans. Il a enseigné dans une école d'ingénieurs (INSA de Lyon), à l'université, dans des centres de formation continue (CNAM-IESTO) et donné des conférences dans de nombreuses entreprises.

Il a beaucoup étudié le changement dans les entreprises, et les organisations. Il faut aussi préciser son investissement actif dans de nombreux groupes associatifs, conférences-débats et organismes en relation avec la citoyenneté et la démocratie participative. En collaboration: Le pouvoir dans les organisations. Structure et dynamique des organisations. Cette analyse fouillée et novatrice des structures de l'entreprise, intègre les résultats des recherches les plus récentes des sciences du management, de l'économie, de la sociologie et de la psychologie.

Structure et dynamique des organisations

Les notions classiques d'organigramme et de division du travail sont éliminées au profit de concepts de coordination, de flux ou courants d'échanges, d'identification des différentes pièces qui constituent, comme un jeu de construction, les configurations possibles de toute organisation vivante. Ce livre a été écrit pour tous ceux qui s'intéressent à la façon dont les organisations se structurent : les cadres qui agissent dans ce domaine, les spécialistes qui les conseillent, les professeurs qui y consacrent leurs recherches, et les étudiants qui veulent l'apprendre. Ce livre est la traduction française d'un incontournable de la gestion The structuring of organizations de Henry Mintzberg, dont le succès atteste la qualité.

Au sommaire. Le manager au quotidien. Un grand classique du management accessible à tous Pour améliorer son travail, il faut d'abord bien le connaître et le comprendre.

Le manager au quotidien

Henry Mintzberg apporte ici la réponse à la question clé : comment travaillent les managers ? Ce livre montre ce que font vraiment les cadres et les dirigeants dans leur travail de tous les jours. L'auteur a mené une vaste étude auprès de nombreux managers de tout niveau ; il a analysé leurs agendas et passé plusieurs journées à les suivre au quotidien en notant tout ce qu'ils faisaient.

Henry Mintzberg dessine ainsi les traits de la fonction de dirigeant et distingue dix rôles essentiels autour desquels son travail s'articule (des rôles interpersonnels, des rôles liés à l'information et des rôles décisionnels). Mieux le dirigeant comprend son propre travail et se comprend lui-même, plus il sera sensible aux besoins de son organisation et meilleure sera sa performance. Cet ouvrage brillant est devenu un classique du management.

Henry Mintzberg.