background preloader

Blogs et forums

Facebook Twitter

L'addiction au monde virtuel chez les jeunes : I - La cyberdépendance une drogue sans substance - La cyberdépendance TPE 2009-2010. Le terme d'addiction à Internet a été prononcé la première fois lors de la réunion annuelle de l'Association Américaine de Psychologie à Toronto en 1996.

I - La cyberdépendance une drogue sans substance - La cyberdépendance TPE 2009-2010

La psychologue Kimberly Young y présentait une communication sur « l'addiction à Internet :l'émergence d'un nouveau désordre clinique ». Addiction Étymologiquement, l'addiction est « le don de son corps en gage pour une dette non payée »c'est à dire esclave de quelque chose . En effet, il y a bien dans l'addiction une perte de liberté. L'addiction prend donc une grande part dans la vie sociale et/ou professionnelle. Cyberdépendance Désignant,à l'origine, toute dépendance à l'ordinateur, ou plus largement à l'univers informatique, ce terme est aujourd'hui utilisé principalement pour désigner une dépendance qui s'instaure chez une personne faisant un usage intensif des moyens de communication offerts par Internet ou par extension aux jeux vidéos en réseau , au téléphone portable,au chat etc...

Le jeu pathologique Geek Hardcore gamer No-life. La « nomophobie », ou la peur panique de se retrouver sans téléphone portable. Pendant un déjeuner avec une amie, Russell Clayton, doctorant à l’université du Missouri, a la surprise de voir sa convive le laisser précipitamment parce qu'elle a oublié son téléphone portable.

La « nomophobie », ou la peur panique de se retrouver sans téléphone portable

Interloqué, il a l'idée de se pencher sur le sentiment de manque, voire de peur, qui habite certaines personnes lorsqu'elles sont séparées de ces petits objets devenus visiblement indispensables. Le téléphone portable est devenu "une extension de nous-même", à la manière du sonar de certains animaux, si bien qu’on peut parler d’"iSelf", de "soi connecté".Privé de son mobile, la personne souffrant de "nomophobie" a l’impression d’avoir perdu une part d'elle-même, et cela "peut avoir un impact négatif sur ses performances mentales". Psychologiquement diminué Pour ses expériences, Clayton a fait appel à des étudiants. Cette angoisse avait déjà été identifiée en 2013 dans un sondage de la société anglaise d’enquêtes en ligne YouGov, qui travaillait sur le sujet depuis cinq ans :

Cyberdependance.ca - Quand l'utilisation d'Internet devient un problème. Témoignage : ancien no-life , no-social-life - Cyberdépendance. Avec l'évolution des nouvelles technologies, certaines personnes, des fois plus fragiles que d'autres, tombent dans le piège du jeu vidéo...

Témoignage : ancien no-life , no-social-life - Cyberdépendance

Et beaucoup n'arrivent plus à limiter ses heures de jeux, alors ça empire ça empire... J'ai 15 ans, et je suis ancien cyber dépendant. C'est triste à dire maintenant, dire qu'avant on était geek, comment les autres vous réagir ? Wah t'es geeks ! Sors un peu gros geek ! Autant le dire, j'ai loupé le début de mon adolescence. Le temps avance, rentrée 4ème. Arrive la fin 2014... Début 2015. Et voilà le déclic. Le PC ? Ce petit texte est fini. La cyberdépendance vous... fait dépendre du PC. Je peux remercier que mon cerveau, peut être Dieu ?

Cyberdépendance. Les ondes des téléphones portables : dangereuses pour la santé. Les dangers du téléphone portableArticle d’un visiteur : Marie-Héléne Bonjour à toutes et à tous, je souhaitais poster un commentaire pour alerter les utilisateurs du téléphone portable sur les dangers de cet appareil.

Les ondes des téléphones portables : dangereuses pour la santé

En effet, de nombreuses études sur le sujet notamment publiée par l’OMS parle d’un danger de santé publique. Le portable serait mis en cause dans des cas de cancers. Je tiens à préciser que ces dangers ne se retrouvent pas exclusivement sur les téléphones car la cause de ces maux sont ce qu’on appelle « des ondes électromagnétiques ». Ces ondes sont présentent sur nos différents appareils électroniques présent dans notre vie quotidienne.

Étant moi même ultra sensible aux ondes des téléphones, j’ai jugé primordial d’informer les autres utilisateurs. De plus, je lance également un appel aux personnes qui auraient trouvé des solutions pour atténuer la diffusion nocive de ces ondes. Je vous remercie par avance. Sources : Libération, Le Figaro, Les Echos…