background preloader

Intervention dans l'espace de l'écran

Facebook Twitter

Collection correspondant à la première partie. ici sont rassemblées les pratiques artistiques qui consistent à interroger la nature de l'écran à l'intérieur de celui ci, par post production ou dans la prise de vue.

Émilie Brout & Maxime Marion. Jérémie Grandsenne - Les inRocks Lab. THE POLITICS OF PERCEPTION. Son: glitch. Le Glitch est une esthétique basée sur les erreurs électroniques, les défaillances ou autres incidents numériques.

son: glitch.

Au delà de l'éventuel aspect anecdotique d'une telle approche, qui ne se réduirait qu'à un effet de forme, le glitch est un dialogue expérimental engagé avec la machine et son matériau numérique, sous son aspect instable et problématique. Dans le domaine de la musique électronique, cette tendance s'est imposée fin 90, notamment avec les compilations "Clicks and Cuts" produites par le label allemand Mille-Plateaux. La Glitch music est influencée par la musique concrète, souvent minimaliste, rhythmique, voire bruitiste. Les outils utilisés par ces créateurs vont de logiciels d'auteurs (créés dans le cadre d'installations ou de traitements spécifiques) à MAX-MSP, Pure Data, en passant par des logiciels de synthèse granulaire (création d'ondes complexes à partir de fragments sonores de l'ordre de la milliseconde), sans oublier de simples éditeurs comme SoundForge ou Peak.

Jim Campbell: Portfolio: Still Image Works: Political Protest Series. 4 x 6 feet.

Jim Campbell: Portfolio: Still Image Works: Political Protest Series

Duratrans, light box. The Political Protest series averages multiple still photographic images together through the layering of exposures. The pieces in the Political Protest series were created by averaging multiple still images of the Anti-War Protest at the 2004 Republican National Convention. These images are layered one on top of the other to realize a very dense image from the perspective of informational content. The resulting averaged image would be at the borderline of perceptibility. Ken Jacobs & Aki Onda - Nervous Magic Lantern Performance part 3/4, 2007.

De l’expérience des images / Gabrielle Reiner. Par exemple, le début de la série (les films numérotés de 1 à 10, tournés en 16 mm muet, d’une minute chacun) des Bouquets (1994-95) de Rose Lowder était « installé » en boucle sur de petits moniteurs.

De l’expérience des images / Gabrielle Reiner

Soulignant l’influence de la peinture impressionniste sur son œuvre de cinéaste, cette « installation » rendait visible à travers la simultanéité des films la précision du travail de surimpression et la force de la série. La cinéaste avait travaillé comme un peintre « sur le motif » en faisant des variations pour chaque toile. Au fil de sa visite, le spectateur se retrouvait dans un long couloir où une série de projecteurs montrait chacun un film en boucle de divers cinéastes expérimentaux historiques et contemporains.

Comment le cinéma s’expérimente-t-il à travers l’espace de sa diffusion et donc de sa rencontre avec le spectateur ? VIDEOS/INSTALLATIONS. Mictlan Nirvana Red Room Collapsing Mirage Syncopes Clamor Les hommes errants Savannah Bay.

VIDEOS/INSTALLATIONS

Marylène Negro. Robert Cahen et l’entrevoir: un entre-deux mondes. Robert Cahen, La Barre jaune, 2014, 6’, projection murale en boucle, couleur, sonore.

Robert Cahen et l’entrevoir: un entre-deux mondes

Image: Rob Rombout /Montage : Thierry Maury. Production : Pixea Studio. Collection de l’artiste. ADAGP Paris 2014 Photos : Musées de Strasbourg/Mathieu Bertola Robert Cahen, La Traversée du rail, 2014, 7’30’’, projection en boucle sur feuille écran posé au sol, couleur, sonore. Dans deux vidéos, Robert Cahen porte l’affect à son paroxysme.

Robert Cahen, Le Maître du temps - Pierre Boulez dirige "Mémoriale", 2011. Un très beau dispositif a également attiré mon attention. Dans la traversée du rail, Robert Cahen a placé une caméra fixe dans l’axe des rails d’une voie ferrée. DP_F_CahenRELU. Texts : Sylvain Couzinet-Jacques. Catalogue du Salon de Montrouge 2013/Texte de Sandra Adam-Couralet Dans le bouillonnement actuel des clichés disponibles à toute forme de manipulation et de média, Sylvain Couzinet-Jacques s’intéresse aux images sombres ou trop exposées, aux images floues, froissées, presque impossibles à décrypter.

texts : Sylvain Couzinet-Jacques

Qu’est-ce qui fait image, s’interroge-t-il ? A son tour, il utilise le medium photographique non pas pour relater le réel, mais pour redire les stéréotypes qui le composent. Jeux de la mémoire et de l’oubli. En quoi une iconographie prévaut sur la forme ? La série des Outstanding nominals est une galerie de portraits anonymes d’émeutiers de Londres, extraits de fichiers policiers que l’artiste a agrandis et zoomés. "Contemporain est celui qui reçoit en plein visage le faisceau de ténèbres qui provient de son temps. " Sylvain Couzinet-Jacques invite à penser une mémoire en mouvement, en constant remodelage et interroge les modalités d'écriture de l'histoire. english version.

Glitch art archeologie

Captures d'écran. Voile/écran. Corps et écran. Autres liens inclassables.