background preloader

Créativité, innovations économiques et sociales

Facebook Twitter

Libération. Les avantages et inconvénients des réseaux sociaux: - Le développement des nouvelles technologies a t'il modifié les loisirs et relations sociales des individus ? Les avantages : Les réseaux sociaux permettent de rester en contact avec des amis, de la famille ou même avec ses collaborateurs.

Les avantages et inconvénients des réseaux sociaux: - Le développement des nouvelles technologies a t'il modifié les loisirs et relations sociales des individus ?

Etre inscrit sur un réseau social permet aussi de rencontrer de nouvelles personnes et pourquoi pas de trouver l'amour. En effet, il existe plusieurs sites de rencontres comme Meetic ou eDarling qui permettent de développer des relations amoureuses. Les réseaux sociaux peuvent aussi être considérés comme des outils de promotion pour des entreprises commerciales et des fournisseurs de service grâce à des « pages » permettant de faire connaître l'entreprise. L'impact des réseaux sociaux sur notre vie. Qu'ils soient sur invitation, réservés aux professionnels ou ouverts à tous, les réseaux sociaux et les blogues prennent de plus en plus de place dans notre vie.

L'impact des réseaux sociaux sur notre vie

Avec des millions d'adeptes - Facebook compterait plus de 2.13 milliards d'usagés mensuels -, ils s'imposent comme outils de communication et de changement. Bien sûr, les réseaux sociaux offrent des avantages à ceux qui s'y inscrivent, mais aussi quelques inconvénients. Réseaux sociaux: 5 manières dont ils influencent nos comportements. Réseaux sociaux : les influenceurs ont-ils un impact sur les consommateurs. La mauvaise influence des réseaux sociaux sur les jeunes. SENENEWS.COM- L’accès facile aux portables, smart phone, Android, iPhone mais aussi à la connexion avec les wifi et les forfaits internet a vraiment révolutionné le monde et changé le comportement des individus surtout les jeunes.

La mauvaise influence des réseaux sociaux sur les jeunes

Sélectionné pour vous : Traitée de « dévergondée » après ses photos sexy, Queen Biz sort du silence (photos) Les jeunes d’aujourd’hui sont ceux qu’on appelle les enfants de la net-génération. L'impact des réseaux sociaux sur la société. Peut-on être accro aux réseaux sociaux ? Trois.

Peut-on être accro aux réseaux sociaux ?

C’est le nombre moyen de réseaux auxquels nous sommes inscrits depuis que nous fréquentons les plateformes sociales sur Internet selon une étude Médiamétrie. Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, Vine… Tout comme on ne compte plus le nombre de sites sur lesquels on s’inscrit, on ne compte plus réellement le temps passé à mettre son profil à jour, retweeter ses amis ou encore partager des photos de ses dernières vacances. 5 minutes dépensées par-ci par-là qui, mises bout-à-bout, nous font passer pas moins de deux heures par jour derrière notre écran d’ordinateur, de téléphone portable ou de tablette, d’après le dernier rapport de l’agence Wearesocial. Il ne faut cependant pas croire que l’addiction aux réseaux sociaux ne concernerait qu’un public jeune et hyper-connecté. Mais alors, serions-nous tous accro aux réseaux sociaux sans le savoir ?

Addiction aux réseaux sociaux : quels dangers ? Avec Facebook ou Instagram toujours à portée de main, la consultation compulsive des réseaux sociaux est-elle une addiction ?

Addiction aux réseaux sociaux : quels dangers ?

A quel moment ce comportement virtuel devient-il un problème ? Existe-t-il un danger à trop liker, tweeter, commenter ? Les explications de Michael Stora, psychologue et psychanalyste. Poster une photo de son repas, commenter la publication d'un ami, "tweeter" sa dernière réflexion philosophique... Autant de comportements qui ont envahi notre quotidien, le smartphone à la main, connectés à nos réseaux sociaux favoris.

Etre dépendant du regard de l'autre. La Cyberdépendance: Cas de l’addiction au réseau social Facebook. 1.

La Cyberdépendance: Cas de l’addiction au réseau social Facebook

Introduction La naissance du réseau social Facebook a marqué l’univers du Net en offrant un nouveau concept qui ne cesse de se propager dans le monde en général et par voie de conséquence en Tunisie. Les statistiques du site de mesure d’audience Socialbakers montrent que la Tunisie occupe au mois de septembre 2012, la 46ème place mondiale en terme de nombre de comptes Facebook avec plus de 3 157 000 comptes, enregistrant une augmentation de 5,7%, rien que pour les 3 derniers mois.

Le taux de pénétration de Facebook en Tunisie se fixe alors à 29,81% de la population tunisienne, sans conteste le plus élevé en Afrique; il est à peu près l’égal de celui du taux enregistré par l’Allemagne. Notre recherche est exploratoire et notre approche consiste à étudier le phénomène sous l’angle d’un attachement excessif au réseau social et à en étudier les antécédents. 2. L’internet est devenu le canal essentiel de communication personnelle, académique, et de recherche. 2.1. 2.1.1.

Les réseaux sociaux ont changé la vie des expatriés. Aujourd’hui, d’un simple clic, les expatriés peuvent trouver tous les bons plans dont ils ont besoin sur les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux ont changé la vie des expatriés

Agathe, 30 ans, qui vit à l’étranger depuis l’âge de 7 ans, se souvient que cela n’a pas toujours été le cas. « Quand j’étais au collège à Djibouti, en 2000, il n’y avait même pas de téléphone », raconte-t-elle. L’unique opérateur local, Djibouti Télécom, venait de s’implanter, en 1999. « Je me souviens que mes parents allaient aux soirées organisées par l’ambassade pour rencontrer d’autres expatriés et échanger des conseils pour trouver un médecin ou un coiffeur », ajoute la jeune Franco-Canadienne, expatriée au Mali depuis trois ans, qui a souhaité garder l’anonymat. Sur le seul réseau Facebook, 92 millions d’expatriés sont organisés par pays ou par communauté.

Les Français y ont leur groupe dans presque tous les pays du monde, du Pérou à l’Indonésie en passant par la Nouvelle-Zélande. . « Ils ne remplacent pas la rencontre humaine » Parler sans tabou. "Cyberharcèlement, bien plus qu’un mal virtuel" : entretien avec Anaïs Condomines. Elle-même victime de cyberharcèlement, Anaïs Condomines avait toute la légitimité pour co-écrire avec Emmanuelle Friedmann son premier ouvrage Cyberharcèlement, bien plus qu’un mal virtuel (Ed.

"Cyberharcèlement, bien plus qu’un mal virtuel" : entretien avec Anaïs Condomines

Pygmalion 18,90 €). Dans ce livre riche en témoignages, les autrices font un triste état des lieux : que cela soit dans le cadre professionnel, amical ou même amoureux, ce phénomène est devenu, comme elles l’expliquent « le miroir de notre époque ». Anaïs Condomines et Emmanuelle Friedmann mettent des mots (et des chiffres) sur ce nouveau mal. De nombreux témoignages viennent ponctuer cet ouvrage.

Ceux de Nadia Daam, Marion Seclin ou encore Rokhaya Diallo. Quand internet devient une drogue (France 3 Bretagne) Peut-on être "accro" aux réseaux sociaux ? LES RÉSEAUX SOCIAUX NOUS DÉTRUISENT □ YouTube. Gestation pour autrui : un cadre contre les dérives. GPA - Gestation pour autrui. La GPA, ou gestation pour autrui, est le fait d'avoir recours à une mère porteuse : une femme qui porte un enfant pour un couple à qui l'enfant est remis à sa naissance.

GPA - Gestation pour autrui

La GPA est interdite en France mais autorisée ou tolérée dans certains pays européens : Portugal, Belgique, Pays-Bas, Irlande, Royaume-Uni, Pologne, Slovaquie, Roumanie. Les personnes ayant recours à la GPA sont par exemple des couples homosexuels ou des femmes ne pouvant pas avoir d'enfant (sans utérus...). Mais cette pratique soulève de nombreuses questions éthiques, notamment à cause de l'utilisation du corps de la femme. Dans un avis formulé en septembre 2018, le comité consultatif national d'éthique (CCNE) s'est prononcé contre la GPA en France. Cet avis intervenait à la fin des états généraux de bioéthique qui ont duré plusieurs mois. Bioéthique. Pourquoi le médecin que vous êtes souhaite-t-il s'engager sur le thème de la GPA ?

Bioéthique

Le débat sur la GPA est présenté comme essentiellement éthique, politique, psychanalytique. On nous parle d'apprendre à redéfinir ce qu'est ce qu'une mère. Très bien. Réseaux sociaux : du like … au dislike ? - Les cahiers de l'inclusion numérique. Depuis quelques années, les #NoBan4Women, #Metoo, #OnVautMieuxQueÇa, #JeSuisCharlie …, les collectifs constitués et engagés via les réseaux sociaux : Anonymous, Occupy, Nuit Debout, …, les pétitions ou boycotts online: Care, Climat21, Change, …, se sont multipliés et amplifiés sur les réseaux sociaux, autour de nombreuses causes.

Récemment, à l’initiative de quatre associations Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France la pétition en ligne “l’affaire du siècle” vient d’atteindre 2 millions de signatures, ce qui en fait la pétition la plus signée de l’histoire! Une étude américaine du Pew Research Center a dévoilé qu’en 2018 la moitié des Américains avait fait preuve d’activisme sur un réseau social, un tiers des citoyens avait participé à des groupes de discussion sur des causes qui leur importent et que 32% avaient utilisé les plateformes sociales pour encourager leurs concitoyens à s’engager.

Vie numérique : le Web se met au service de la solidarité. Le déclic a eu lieu en décembre 2004, lors du tsunami survenu en Asie du Sud-Est : touchés par cette catastrophe qui a fait 230 000 morts, c'est sur la Toile que les Français s'étaient informés, mobilisésâ? ¦ Plus d'un donateur sur cinq avait effectué son don en ligne et, en moins d'un an, l'audience globale des 80 plus importants sites Web associatifs avait progressé de 78,5 % (étude Microsoft France/MSN Actions solidaires, 2006). C'est ainsi que la « Web solidarité » a vraiment démarré en France. Vitrine de choix pour les associations, Internet offre de nouvelles formes de coopération et réinvente la solidarité en la rendant accessible à tous. Réseaux sociaux : Nouvelle forme de solidarité ? Avec les années 2000, nous avons vu l’apparition des premiers réseaux sociaux tels qu’on les connaît comme Facebook ou Twitter.

Créés de base pour l’échange d’informations entre les utilisateurs, dans la plupart du temps, ils deviennent alors un facteur important dans l’esprit de solidarité. On retrouve des mots correspondant à la notion de solidarité dès les fonctions premières des réseaux avec les « J’aime», les «Partages»… Malheureusement il existe une part, certes minimale mais bien réelle, de personnes qui profitent de l’esprit d’entraide des autres à leurs avantages, où d’autres encore qui ne comprennent pas la possibilité de solidarité sur le web. Nous allons alors, vous montrer comment être solidaires en ligne, avec les différentes possibilités d’entraide, et aussi de différencier les possible arnaques trouvables sur le Web. L’innovation au cœur de la dynamique du capitalisme selon Schumpeter - Article - France tv Éducation. Selon Schumpeter, le caractère cyclique de l’économie ne provient ni des transformations sociales, ni des évolutions démographiques, ni des variations de la monnaie. Il trouve son origine dans l’innovation.

Schumpeter définit l’innovation comme « les nouveaux objets de consommation, les nouvelles méthodes de production et de transports, les nouveaux marchés, les nouveaux types d’organisation industrielle ». La définition la plus simple est la suivante : l’innovation est l’application économique d’une invention, par exemple la découverte de la pression a permis d’utiliser sa force dans les machines à vapeur. Les cinq types d’innovations schumpeteriennes les innovations de procédé les innovations organisationnelles les innovations de produit la découverte de nouvelles sources de matières premières l’ouverture de nouveaux marchés Grappe d’innovations et processus de destruction créatrice Toutes les innovations n’ont pas le même impact sur la croissance.