background preloader

Girl powa

Facebook Twitter

Jeux vidéo : les femmes, des joueurs comme les autres ? Stéréotypes, brimades, menaces de mort ou de viol.

Jeux vidéo : les femmes, des joueurs comme les autres ?

Aujourd’hui, il semble bien difficile d’être une femme dans Le monde du jeu vidéo. Les récents événements, notamment les affaires Zoe Quinn et Anita Sarkeesian, n’ont pas manqué d’agiter la communauté des gamers et au-delà. Et nombre de médias de présenter ce milieu comme éminemment conservateur et misogyne. Une publicité dont se seraient bien passés les passionnés de jeux vidéo qui vient encore détériorer une image déjà écornée auprès du grand public.

Effet «loupe» d’Internet, mais une problématique bien réelle Mais ces agissements reflètent-ils l'état d'esprit de l’ensemble des gamers ? « Les velléités sexistes dans le jeu vidéo s'expriment surtout sur Internet. Kayane, gameuse pro spécialistes des jeux de combat Le monde vidéoludique reste néanmoins, dans son ensemble, un espace où l'on peut jouer sans être en permanence sous le feu des insultes des machistes. Des femmes «fières» et «passionnées» Crédits : Thibault CamusAPSIPA. Les femmes et les jeux-vidéo : des clichés malheureusement basés sur la réalité ? Cet article ne va probablement pas faire plaisir à plusieurs d’entre vous mais force est de constater que je dois vivre dans un environnement atypique malgré ce que les blogueurs, twittos et autres médias racontent sur les femmes et les jeux-vidéo. « Les femmes jouent aux jeux-vidéo comme les hommes, les femmes sont des cibles marketing privilégiées, les femmes jouent aux mêmes jeux que les hommes… » STOP, ARRÊTEZ… c’est pipo !

Les femmes et les jeux-vidéo : des clichés malheureusement basés sur la réalité ?

En tout cas… autour de moi… C’est étrange car j’ai toujours pensé évoluer dans une sphère « différente ». En effet, puisque j’ai pas mal d’amis geeks (rédacteurs ici même) j’ai toujours pensé représenter plus ou moins une norme. Et pourtant je ne peux qu’observer autour de moi que la majorité des femmes que je fréquente (amies, relations, collègues) ne jouent pas aux jeux-vidéo, voir en ont une image rabaissée (c’est pour les hommes, les jeunes, les geeks, les débiles…). La mère de famille gameuse = FAKE 1/ On va éliminer le critère de région. La moitié des gamers sont des femmes... et ça fait râler. Jeux vidéo : cette étude va changer votre perception des gamers. Une étude publiée par le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (Sell), fait le point sur les consommateurs de jeux vidéo, à l’occasion de l’ouverture du salon professionnel Idef.

Jeux vidéo : cette étude va changer votre perception des gamers

Capture d’écran de l’Essentiel du jeux vidéo. Selon l’étude, 55% des 11-64 ans jouent aux jeux vidéo en France, alors qu’ils étaient seulement 20% en 1999. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, les applications mobiles ont certes, permis d’accélérer la tendance, mais seulement 13% utilisent leurs smartphones pour jouer. Les jeux physiques séduisent toujours autant et même plus que les applis mobiles avec 27% des joueurs qui préfèrent avoir une manette en mains.

D’ailleurs, un foyer français sur deux est équipé d’une console. Si plus de la moitié des Français jouent aux vidéo, deux chiffres sont particulièrement intéressants et confirment une tendance qui existe déjà depuis quelques années. La moyenne d’âge des joueurs est de 38 ans ! Des subventions pour les jeux vidéo qui luttent contre le sexisme. Deux députées socialistes veulent soumettre des aides aux jeux vidéo qui favorisent l’égalité femmes-hommes.

Des subventions pour les jeux vidéo qui luttent contre le sexisme

La sexisme dans l’univers vidéo-ludique fait depuis longtemps débat. Entre les proportions improbables des héroïnes, la vision de la “demoiselle en détresse” considérée comme un trophée – un objet à collectionner pour l’homme, comme le souligne Anita Sarkeesian dans sa série vidéo ”Tropes vs. Women in Video Games” – ou encore l’histoire du Gamergate mettant en lumière la sous-représentation des femmes et la misogynie qui peut exister dans les métiers du milieu, on est bien loin de l’égalité femmes-hommes, et ce même si la gent féminine représente la moitié des gamers.

Catherine Coutelle et Edith Gueugneau, deux députées socialistes, ont décidé de porter ce débat à l’Assemblée en interpellant le gouvernement quant aux conditions d’éligibilité au crédit d’impôt au jeu vidéo (CIJV), rapporte le site spécialisé Next Inpact. Jeux vidéo Vs Femme.