background preloader

VILLES-PHOTOS

Facebook Twitter

MONSIEUR PHOTO. Léon Gimpel (1873-1948), les audaces d'un photographe. Les séries photographiques Léon GimpelAmanite phalloïde© DR - SFP Gimpel utilise d'autres moyens que la presse illustrée pour diffuser ses images.

Léon Gimpel (1873-1948), les audaces d'un photographe

Avec la démocratisation de la pratique photographique, les projections publiques deviennent fréquentes au sein des sociétés d'amateurs. Gimpel présente ainsi de nombreuses séries, en noir et blanc ou en couleurs. La projection invite au récit par l'image et à la diffusion de séries démonstratives qui parfois débordent les objectifs pédagogiques pour révéler une dimension esthétique inattendue. Parfois encore, la cohérence de la série vient simplement de la permanence du sujet. Léon GimpelMotif lumineux au Bazar de l'Hôtel de Ville© DR - SFP Dans ces séries, techniques, sujets et protocoles de prises de vue s'accordent pour produire des images qui tirent parti du mode de visualisation : la projection sur grand écran et dans l'obscurité.

La mémoire des lieux. Le paysage dans la photographie primitive (1840-1870). Roger FentonLa vallée de l'ombre de la Mort© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski Pendant tout le XIXe siècle, reproduire la nature changeante a constitué une gageure pour les praticiens les plus chevronnés, à cause des insuffisances de la technique.

La mémoire des lieux. Le paysage dans la photographie primitive (1840-1870).

En revanche, lorsqu'il s'agissait de caractériser un lieu, par exemple les paysages traversés par les voies ferrées, ceux qui avaient été le théâtre d'une catastrophe naturelle où d'une bataille historique, la photographie s'est très vite imposée comme porteuse d'une indiscutable vérité. Charles Nègre, un élève de Paul Delaroche, reproduisit en 1852 l'architecture, les plages et les campagnes, avec leurs moulins, du Midi de la France dont il était originaire. Vers la même époque, Victor Regnault, un savant, que ses connaissances en chimie avaient tout naturellement dirigé vers la pratique de la photographie, s'exerça dans les environs de la Manufacture de Sèvres dont il était directeur. Commissaire.

Gustave Legray - En images - L'exil. Classes.bnf.fr/classes/pages/pdf/Salgado.pdf. La construction de la Tour Eiffel. Contexte historique Dans une France aux prises avec des difficultés politiques et économiques, et encore marquée par le souvenir de sa défaite face à l’Allemagne en 1870, s’impose l’idée d’une Exposition universelle capable de redresser le pays et de restaurer son prestige au regard du monde entier.

La construction de la Tour Eiffel

Prévue à Paris en 1889, année du centenaire de la Révolution française, l’Exposition est tout entière dévolue au fer, et son « clou » est la tour haute de trois cents mètres dessinée par Maurice Koechlin et construite par Gustave Eiffel. Analyse des images Dans le quartier du Champ-de-Mars en pleine mutation à la fin des années 1880, le chantier de la tour Eiffel qui commence en janvier 1887 est un spectacle nouveau et surprenant, régulièrement suivi par une foule de badauds et d’artistes.

Parmi eux, un photographe resté anonyme s’attache chaque mois à fixer avec son appareil la progression du pylône de fer dans le ciel parisien depuis l’une des tours du palais du Trocadéro. Interprétation. Robert Doisneau - Europe des cultures. Présentatrice Vous vous trouvez maintenant entre Montrouge et Gentilly, Robert Doisneau, Robert Doisneau, un des plus grands photographes de notre temps.

Robert Doisneau - Europe des cultures

Il a accepté de passer avec nous une journée et nous emmène voir sa banlieue. Un reportage de François Rebote. Robert Doisneau Pour essayer de justifier cette activité qui n'arrête pas même malgré mon âge, je crois qu'il y a trois éléments qui jouent : il y a la curiosité, la désobéissance et puis de temps en temps l'émerveillement. Journaliste Vous êtes parisien ? Je suis presque parisien, pas complètement. Et vous êtes content de rentrer à Montrouge ? Ah oui, je suis content de retrouver... Est-ce que je peux vous suivre ? Je préfèrerais être seul mais aujourd'hui, nous allons partir ensemble. 500e, c'est la vitesse ? Ah oui. C'est l'ouverture ? Eugène Atget. Atget, artiste méconnu mais découvert par les avant-gardes comme le Douanier Rousseau ou Lautréamont, devient une référence, un précurseur.

Eugène Atget

Dès lors, cette œuvre riche de plus de 8 000 clichés devient une source d’inspiration inépuisable pour les milieux artistiques.