background preloader

Assurance et actuariat

Facebook Twitter

Histoire de l'assurance - Index de l'Assurance. Les origines L’assurance en tant que “secours mutuel” ou “recherche de protection” existait dès la plus haute Antiquité.

Histoire de l'assurance - Index de l'Assurance

Des traces de pratiques s’apparentant à de l’assurance existent notamment en Mésopotamie, où s’effectuait une répartition entre commerçants des coûts engendrés par les vols et pillages des caravanes. D’autres exemples sont également présents en Égypte et dans la Rome Antique. Le prêt à la “grosse aventure” et la naissance de l’assurance maritime Mais ces pratiques restent éloignées de l’assurance moderne qui trouve véritablement ses sources dans le “prêt à la grosse aventure”. Ce type de prêt adapté au commerce maritime était déjà pratiqué par les Grecs et les Romains. Repris à partir du XIIème siècle, le prêt “à la grosse” connut plusieurs abus au niveau des taux d’intérêt qui encouragèrent le pape Grégoire IX à interdire le prêt usuraire en 1234. L’activité d’assurance maritime légiférée Le développement de l’assurance vie L’assurance moderne à partir du XIXème siécle.

Histoire et origine des assurances - bonjour. Depuis des siècles, l'homme a recours à l'assurance pour protéger ses biens matériels.

histoire et origine des assurances - bonjour

En effet, on trouve les premières références à l'assurance vers l'an 2000 avant J. -C., sous forme de contrats écrits stipulant des modalités de répartition des pertes lors d'activités de transport, notamment par caravanes ou par voie maritime. Il faut dire qu'à cette lointaine époque, les pirates, les bandits et les pilleurs faisaient partie du « décor social » tant sur terre que sur mer ! Ainsi, à Babylone, le Code d'Hammourabi prescrivait qu'en cas de perte ou de vol des marchandises, le transporteur désigné serait relevé de sa responsabilité de livraison, s'il était en mesure de prouver ne pas être complice du méfait.

La perte était alors répartie à l'ensemble des marchands participants de la caravane. . § 23. . § 103. 1000 ans plus tard, les habitants de Rhodes inventent la mutualisation. Les grecs et les romains introduisent l'assurance santé et l'assurance vie. Charpentier. Recently, one of my students asked me about optimization routines in R.

Charpentier

He told me he that R performed well on the estimation of a time series model with different regimes, while he had trouble with a (simple) GARCH process, and he was wondering if R was good in optimization routines. Actually, I always thought that mixtures (and regimes) was something difficult to estimate, so I was a bit surprised... Indeed, it reminded me some trouble I experienced once, while I was talking about maximum likelihooh estimation, for non standard distribution, i.e. when optimization had to be done on the log likelihood function.

And even when generating nice samples, giving appropriate initial values (actually the true value used in random generation), each time I tried to optimize my log likelihood, it failed. So I decided to play a little bit with standard optimization functions, to see which one performed better when trying to estimate mixture parameter (from a mixture based sample). Proportional to. La Fédération Française des Sociétés d'Assurances - Référence de. Histoire de l´assurance. Bienvenue sur le site des compagnies d'assurance.

Histoire de l´assurance

Vous trouverez toutes les informations sur l'assurance en France, les compagnies d'assurance, les contrats d'assurances et leurs conflits. De premières méthodes de transfert de risques sont signalés chez les babyloniens, dès le IIe millénaire av. J. -C. Le système développé est repris dans le Code d´Hammourabi. 1000 ans plus tard, les habitants de Rhodes inventent la mutualisation. Les grecs et les romains introduisent l´assurance santé et l´assurance vie. L´assurance se complexifie en Europe après la renaissance. Au sens moderne, l´assurance remonte au grand feu de Londres de 1666, qui détruisit 13200 bâtiments. Aux États-Unis, la première compagnie est créée en 1732.

BibliographieSOURCESaSS.pdf (Objet application/pdf)