www.eleves.ens.fr/home/bolgar/Mécanique quantique.pdf
Mesures quantiques non destructives - Physique quantique - Serge Haroche
Tomographie à rayons X La tomographie par absorption de rayons X est une technique non destructive qui permet la reconstruction d'images « en coupe » d'un objet à trois dimensions. Son principe repose sur l'analyse multidirectionnelle de l'interaction d'un faisceau de rayons X avec la matière, par enregistrement avec des détecteurs du rayonnement transmis après traversée d'un objet. Les données acquises lors de la prise de mesure (dont la durée varie d'une fraction de seconde à quelques heures selon l'installation) sont collectées suivant des orientations multiples dont le nombre et le pas sont fonction du type d'appareil et de la finesse de résolution. À l'aide de ces données, une image numérique est calculée et reconstruite mathématiquement en niveaux de gris ou de couleurs dont chacun traduit point par point le coefficient d'atténuation local du faisceau incident. Celui-ci, après calibration et étalonnage, peut être traduit en échelle de densité. Tomographie à rayons X
3 démonstrations de la loi des gaz parfaits (et digressions) | Matières Vivantes Mon enseignement, qui comme l’an dernier à la même époque m’a tenu éloigné de ce blog, se termine d’ici 3 semaines. Tant que je suis encore chaud, une petite note qui me sera bien utile l’an prochain pour réorganiser mes cours et penser un petit peu à l’enseignement de la physique, voire à sa vulgarisation en général. Il se trouve que dans mon cours d’introduction à la mécanique statistique, j’ai démontré 3 fois la loi des gaz parfaits. Les trois façons de faire ne sont pas inintéressantes à comparer. 3 démonstrations de la loi des gaz parfaits (et digressions) | Matières Vivantes
Nanostructures at Surfaces (EPFL Laboratory Lausanne) Nanostructures at Surfaces (EPFL Laboratory Lausanne) Professor Harald Brune's research program focuses on the exploration of the novel physical and chemical properties arising when metals shrink to the nanoscale. Starting from a detailed understanding of epitaxial growth, derived from variable temperature scanning tunneling microscopy (STM) experiments compared with theoretical modeling, we use self-assembly to grow metallic nanostructures with the desired morphology, size, and spacing at single crystal surfaces. These samples are then investigated either by spatially integrating measurements, revealing the properties of the ensemble of nanostructures, or by addressing some of the properties of interest directly at the atomic scale by means of STM.
Relativité de la simultanéité Soit deux évènements simultanés dans R (x1,t) (x2,t), ces évènements correspondent aux évènements (x'1,t'1) (x'2,t'2) dans le référentiel R' . D'après les transformations de Lorentz l'on a: Dilatation des durées, Contraction des longueurs, Paradoxes Dilatation des durées, Contraction des longueurs, Paradoxes
La Relativité Générale La Relativité Générale La Relativité Générale La théorie de la gravitation de Newton, publiée en 1687 dans les "Principia Mathematica", a expliqué la chute des corps, le mouvement des planètes autour du soleil, le modèle Copernicien du système solaire, le mouvement des comètes, les lois empiriques de Képler. A mesure que les instruments d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le...) s'affinaient, des décalages ont été observés, notamment l'avance de périhélie (Le périhélie est le point de l'orbite d'un corps céleste (planète, comète, etc.) qui est le plus rapproché du Soleil (grec : helios) autour duquel il tourne.) de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre hydrostatique, c'est-à-dire sous...)
From c-Numbers to q-Numbers
Introduction Mécanique Quantique Slides - fabien.besnard cours
Jusqu’à présent, toutes les méthodes de fabrication manipulent les atomes en très grande masse. Même la fabrication ultra fine des puces informatiques traite les atomes de façon statistique. Car les atomes sont extraordinairement petits par rapport à notre échelle. La nanotechnologie moleculaire, par Frederic Levy. La nanotechnologie moleculaire, par Frederic Levy.
Le physicien Yakir Aharonov avec son éternel cigare. Crédit : Hayadan.org Effet Aharonov-Bohm : une clé de la physique des nanotubes - 2 Photos Le champ magnétique généré par une boucle de courant est décrit par les équations de Maxwell, où il est désigné par B. Ces équations montrent qu’il est possible de dériver l’existence de ce champ ainsi que du champ électrique E à partir d’un vecteur A. On peut montrer que, pour un très long solénoïde constitué de boucles de courants empilés, alors que les champs B et A ne sont pas nuls à l’intérieur du solénoïde, le champ B l’est presque juste à l’extérieur de la surface du solénoïde (mais loin de ses extrémités) alors que le champ A ne l’est pas. Effet Aharonov-Bohm : une clé de la physique des nanotubes Effet Aharonov-Bohm : une clé de la physique des nanotubes