Origine & Evolution du vivant

Facebook Twitter

L'Arbre des Possibles. Amniota. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Amniota

Les amniotes (Haeckel, 1866) sont des vertébrés tétrapodes qui possèdent un amnios, ou sac amniotique, protégeant l'embryon ou le fœtus. L'embryon, protégé par un œuf à coquille dure ou par l'utérus maternel, se développe en milieu aqueux à l'intérieur de l'amnios. Quelques autres caractères propres aux amniotes sont : le condyle occipital convexela perte d'un os du toit crânien, l'intertemporalles orbites bordent le frontal.respiration costale Le clade Amniota, aujourd'hui bien soutenu[1], regroupe les classes traditionnelles des reptiles (groupe paraphylétique si l'on n'inclut pas les oiseaux), des oiseaux et des mammifères et, parmi les tétrapodes actuels, les amniotes constituent le groupe frère des lissamphibiens.

Explosion radiative des amniotes[modifier | modifier le code] Mammifère. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mammifère

Mammalia Divers mammifères MammaliaLinnaeus, 1758 Classification phylogénétique Position : Sous-divisions de rang inférieur (*) non monophylétique. Autapomorphie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Autapomorphie

En classification classique, un caractère autapomorphique, ou autapomorphie (du grec αυτο, "propre", απο, "dérivé de" et μορφος, "forme"), est un caractère dérivé (ou apomorphique), propre à un taxon, c'est-à-dire à tous ses membres, mais pas à son rang taxinomique immédiatement supérieur d'appartenance. Catégorie:Phylogénétique. Classification phylogénétique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Classification phylogénétique

Cette classification est principalement fondée sur les méthodes de la cladistique, méthode établie en 1950 par Willi Hennig[1]. Cette méthode révolutionna ainsi toute la systématique à partir de la fin des années 1960. L'analyse cladistique qui sert de base à l'établissement de cette classification considère les caractères à toutes les échelles à valeur égale : les caractères macroscopiques et microscopiques issus de l'anatomie comparée et de l'embryologie, les caractères moléculaires[2] issus de la biochimie et de la biologie moléculaire, ainsi que les données apportées par la paléontologie. Principes[modifier | modifier le code] « Erreurs » induites par la classification classique[modifier | modifier le code] Comparaison entre classifications classique et phylogénétique. La classification traditionnelle n'a pas pour fonction de retracer la parenté et l'évolution des espèces. Dernier ancêtre commun universel. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dernier ancêtre commun universel

Un arbre phylogénétique reliant tous les grands groupes d'organismes vivants au dernier ancêtre commun universel. Ce graphique est dérivé de séquences d'ARN ribosomique données. Le dernier ancêtre commun universel ou DACU[1] est le plus récent organisme (datant d'environ 3,5 à 3,8 milliards d'années)[2][3] dont sont issues l'ensemble des espèces vivants actuellement sur Terre.

L'acronyme LUCA venant de l'anglais Last Universal Common Ancestor est souvent utilisé pour désigner ce dernier ancêtre commun à toutes les formes de vie connues actuellement. Description[modifier | modifier le code] tous les êtres vivant actuellement en descendent ;chacune de ses deux cellules filles a au moins un descendant vivant aujourd'hui (sans quoi une des cellules filles est en fait le LUCA réel). LUCA ne doit pas être confondu avec le premier organisme vivant. Cladistique. Cladistique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cladistique

Exemples de cladogrammes Corpus théorique[modifier | modifier le code] Willi Hennig (1972) La cladistique cherche à établir les relations de parenté entre les taxons, sur la base d'un partage d'états de caractères considérés pertinents (états dits apomorphes, par opposition aux états plésiomorphes qui sont des états partagés mais supposés non-pertinents pour regrouper les taxons). La cladistique fournit le cadre théorique du test à faire passer aux « états » afin de rejeter ou non leur pertinence. Cette théorie a été présentée dans les années 1950 par l'entomologiste allemand Willi Hennig.

Clade. Monophylie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Monophylie

La monophylie, du grec monos « seul » et phulon « tribu », est la caractéristique d'un groupe qui contient l'espèce souche dont descendent tous ses membres. Controverse[modifier | modifier le code] Deux écoles de taxonomie s'affrontent sur le sens exact à attribuer à la monophylie. Pour les cladistes, le terme de monophylie doit obligatoirement inclure tous les descendants de l'ancêtre commun (Hennig 1966)[2], ce qui en fait un synonyme de holophylie.

Phenetics. Phenetics should not be confused with phonetics, the study of speech sounds, despite the similarity in pronunciation.

Phenetics

Phenetics has largely been superseded by cladistics for research into evolutionary relationships among species. However, certain phenetic methods, such as neighbor-joining, have found their way into phylogenetics, as a reasonable approximation of phylogeny when more advanced methods (such as Bayesian inference) are too computationally expensive.

Phenetic techniques include various forms of clustering and ordination. These are sophisticated ways of reducing the variation displayed by organisms to a manageable level. In practice this means measuring dozens of variables, and then presenting them as two- or three-dimensional graphs. Difference from cladistics[edit] Phenetics versus Cladistics. Portail:Origine et évolution du vivant. Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. [ modifier ] Bienvenue à tous sur ce portail entièrement consacré à l'origine et à l'évolution de la vie !

Portail:Origine et évolution du vivant

Mais au fait... Qu'est-ce exactement que la vie (biologique) ? Quand et comment a-t-elle pu apparaitre sur Terre (origines de la vie) ? Radiation évolutive. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Radiation évolutive

Une radiation évolutive radiation adaptative Pourquoi cette notion ? La systématique biologique. Principles of systamatics. Systematic Zoology, Vol. 23, No. 3 (Sep., 1974), pp. 446-451. Systematic Zoology, Vol. 24, No. 2 (Jun., 1975), pp. 257-262. Taxon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En taxinomie, un taxon [taksɔ̃] (du grec τάξις / taxis, « placement », « mise en ordre » ; pluriel grec taxeis, pluriel français taxons) est une entité conceptuelle qui est censée regrouper tous les organismes vivants possédant en commun certains caractères taxinomiques ou diagnostiques bien définis.

On voit donc, conformément aux définitions classiques de Simpson et de Mayr, qu'un taxon est un ensemble d'individus réels, et non un regroupement d'entités purement théoriques. [réf. nécessaire] Exemple : le taxon (la sous-espèce) désigné(e) sous le nom Canis lupus familiaris englobe la totalité des chiens domestiques. L'espèce constitue le taxon de base de la classification systématique. Plus le rang du taxon est élevé et plus le degré de ressemblance (le nombre de caractères qu'ils ont en commun) des individus concernés (Plantes, animaux, Champignons, bactéries, Chromistes) est faible, et inversement.

Sur les autres projets Wikimedia :