background preloader

Developpement

Facebook Twitter

Visual Studio Code - L'éditeur de code gratuit de Microsoft. Visual Studio Code – L’éditeur de code gratuit de Microsoft Alors je ne sais pas si vous suivez les confs Microsoft ici, mais moi oui, et j'y ai trouvé quelques trucs plutôt cool. Notamment, si vous êtes développeur, sachez que Microsoft vient de mettre en ligne un éditeur de code source pour Windows, OSX et Linux, qui est gratuit et qui permet d'éditer et de débugger votre code, sans avoir besoin de la version payante de Visual Studio.

Cet outil baptisé Visual Studio Code intègre toutes les fonctionnalités attendues pour ce genre d'outils (snippets, indentation automatique, coloration syntaxique, auto complétion, code refactoring...etc) et supporte une douzaine de langages différents, avec une petite préférence (comprenez, plus de fonctionnalités) pour ASP.net et NodeJS. Il intègre un gestionnaire de paquets et de dépôts et peut communiquer avec Git et des outils de diff. De plus si ça vous dit, il est même possible de développer des plugins pour VS Code. Understanding How Open Source Software Developers Make Money. There are many myths about (OSS) and perhaps the most common is this: open source and profit are mutually exclusive.

Surely there are those who believe that all software should be open and free, but they are a minority (not dissimilar to art purists). The truth is: many OSS developers and projects do generate revenue. Some earn just enough money to survive while others produce so much money that they put proprietary alternatives to shame. How’s that for irony? That being said, profiting as an OSS developer does require a slight paradigm shift. Rather than seeing your software as the product itself, the trick is to see your software as a platform or catalyst that paves the way for other revenue streams. Offer Support and Services By far the most common method of income is to provide a service alongside the OSS product. Compiled binaries. Maintenance services. Lectures and workshops. Sell Instructional Material Users of OSS tend to be those who are self-taught lone wolves.

Documentation.

Services Utilitaires

Actualités du développement. Online coding. Application ou version mobile de votre site internet ? Avec l’explosion des tablettes et la démocratisation des smartphones, les habitudes de navigation ont changé. Il y a encore quelques années, pour aller sur internet, nous utilisions uniquement un ordinateur.

La compatibilité de votre site internet se résumait à la taille de l’écran et au navigateur utilisé (version, javascript …). Mais avec ces nouvelles technologies, la donne a changé et il vous faut vous adapter. Pour votre site internet, le choix entre une application et une version mobile dépendra de nombreux paramètres. Peser le pour et le contre entre leurs avantages et leurs inconvénients respectifs. Quelque soit votre choix, l’important sera d’offrir un maximum de confort et d’ergonomie aux visiteurs utilisant une solution mobile (smartphone, tablette …). Une application dédiée à votre site web Les principaux inconvénients d’une application Le premier facteur qui vous limitera dans votre choix sera vos connaissances. Un confort d’utilisation incomparable Une simple version mobile. La ruée vers l'or du natif et l'effet réseau. Il y a des mots à la mode régulièrement, des buzz-word qui s’imposent durant plusieurs mois et qui s’en vont aussi vite.

Des mots qu’on se met à entendre à longueur de journée, qui font les titres de tous les blogs spécialisés et des conférences, et qu’on entend soudainement plus. Le native advertising est à la mode en ce moment. Pour ceux qui sont dans la publicité depuis quelques années, le native n’est autre que du publi-redactionnel, un contenu publicitaire, c’est à dire une publicité qui se fait passer pour du contenu afin de mieux capter l’attention du lecteur / internaute. Alors que penser, le native n’est-il qu’un buzz-word n’apportant au final rien de nouveau au marché? Le native est-il une vraie tendance de fond? Comment le natif a sauvé Facebook L’audience de Facebook est définitivement mobile. On peut dire que Facebook a survécu grâce à ses applications, natives.

Google et Facebook dominent le marché de la publicité mobile à hauteur de 75%, avec quels formats? L’effet réseau.

Android System & Apps

Apps iPhone. API Réseaux Sociaux Facebook etc. CSS - HTML. DOM. Chrome developpement tools. Firefox Developpement Tool. Dart & Go (Google Languages & Projects) Design Patterns. Design Web. Drupal - Joomla - Wordpress. HTML5/Javascript Mobile Frameworks. Facebook Apps. Apps Frameworks. Games Development. Java. JavaScript - AJAX. Google Apps Script. Google API. Google App Engine. GAE - GWT. PHP Frameworks. Python. 4.3 Programming. RIA Contest : Flex / Silverlight / GWT / Echo3 / JavaFX | Blog X. Après le Xebia Web Framework Contest de l’année dernière, le thème du XKE du mois d’Octobre était un nouveau contest dédié aux RIA. Le but de cette journée était de développer une application de gestion de playlist de morceaux de musique. En promoteurs des méthodes Agiles, les spécifications furent données sous forme d’un Product Backlog. Trois sprints d’une durée de 90 minutes ont permis à tous de suivre l’évolution des différentes réalisations.

Un web service SOAP fournissait les différentes données: Artiste, Album, Titres et Pochettes d’album. Les frameworks RIA testés Cinq équipes ont été constituées, cinq frameworks ont donc été choisis : Le nombre d’équipes étant limité, la liste des frameworks choisis l’est aussi, et nous avons donc nécessairement mis de côté certains frameworks qui auraient certainement eu leur place dans le contest. Au terme de cette journée, chaque équipe a pu exprimer un retour d’expérience significatif, que vous trouverez ci-dessous.

Product Backlog Flex Echo3.

RIA FLEX

RIA Flash. RIA GWT. RIA JavaFX. RIA Silverlight. S'y retrouver dans les Groupes, Google Group et Google Code. SkyDrive. Twitter Apps. User scripts. À voir côté Serveur. GRDDL glaner des descriptions de ressources dans les dialectes des langages. Note de groupe de travail du W3C du 28 juin 2007 Cette version : Dernière version : Version précédente : Rédacteurs : Harry Halpin, University of Edinburgh Ian Davis, Talis Auteurs et contributeurs : Cf. la section Remerciements Copyright © 2006-2007 W3C® (MIT, ERCIM, Keio), All Rights Reserved.

Copyright © 2006-2007 W3C® (MIT, ERCIM, Keio), tous droits réservés. Résumé GRDDL est un mécanisme destiné à glaner des descriptions de ressources dans les dialectes des langages (N.d.T. Statut de ce document Cette section décrit le statut du document au moment de sa publication. Ce document est une note de groupe de travail, développée par le groupe de travail GRDDL. La publication de la note de groupe de travail marque l'achèvement des travaux sur ce document par le groupe de travail GRDDL. Introduction GRDDL et XHTML : Planifier une réunion <! <! <! <!