background preloader

Contributif

Facebook Twitter

Depliant_fr.pdf. Partage, P2P… bienvenue dans l’économie collaborative! Boostés par les outils web et la crise, la consommation collaborative émerge comme une véritable alternative à une société propriétaire.

Partage, P2P… bienvenue dans l’économie collaborative!

De la voiture partagée au booksurfing, Antonin Léonard dissèque les nouvelles tendances. Un jour, nous regarderons le XXe siècle et nous nous demanderons pourquoi nous possédions autant de choses affirmait récemment Bryan Walsh dans TIME Magazine qui consacrait la Consommation Collaborative comme l’une des dix idées amenées à changer le monde. L’économie du partage se propage : du transport aux voyages en passant par l’alimentation, le financement de projets et la distribution, tous les secteurs ou presque voient cette nouvelle économie émerger.

ISARA LYON - 2013 - Mémoire en ligne : La contribution de l'agriculture biologique au développement local. Société contributive... territoires contributifs ? Coordination : Michel Briand (Membre du Conseil National du Numérique) Cette session est articulée autour de trois temps : Personnes et associations, acteurs locaux de cette émergence d'une société contributive Territoires et gouvernance contributive : émergence de réseaux, de projets, de nouvelles modalités de gouvernance Chemins et possibles qui favorisent le croisement de société et de territoires contributifs Pour cette séquence autour de dynamiques en émergence, nous proposons une animation collaborative pour donner à voir, confronter, nommer, et imaginer nos perceptions des approches contributives sur nos territoires dont voici les grandes lignes prévues.

Société contributive... territoires contributifs ?

L'économie contributive, de quoi parle t on ? (vidéo de 9mn) Vous pouvez consulter l'espace de prise de notes partagées pour les 3 sessions : Retrouvez également la carte mentale produite par notre chantier collectif : Comprendre l'économie contributive en 9 minutes. Banque du temps - Belgiki - Wiki for Belgium. Une banque du temps a pour but de faciliter l'entraide gratuite entre les bénévoles de tout âge d'une même commune (et éventuellement ses associations) dans le domaine de la vie quotidienne.

Banque du temps - Belgiki - Wiki for Belgium

Son fonctionnement est calqué sur celui d'une banque réelle. Habitants, Lieux et Mémoires (HLM) : Le portrait d'un territoire par ses habitants. Habitants, Lieux et Mémoires, le portrait de la Rive Droite par ses habitants. HLM (Habitants, Lieux et Mémoire), un projet de récit collectif du territoire par ses habitants, bientôt en ligne (on croise les doigts) !

Habitants, Lieux et Mémoires, le portrait de la Rive Droite par ses habitants.

Le calendrier a de curieux hasards qui parfois nous forcent à sortir du bois. Cette semaine, en effet, François Lamy, le ministre délégué chargé de la Ville a annoncé la mise en place d’un comité d’experts chargé de plancher sur la mémoire des quartiers populaires. Dans le même temps, paraissait une étude produite par des étudiants de Sciences-po Paris dans laquelle il est question du projet PINS (Plateforme d’Innovation Numérique et Sociale), projet conduit par le Grand Projet des Villes de la Rive Droite (nous) depuis 2010, qui consiste en la création d’une plateforme de services publics innovants.

Quels liens entre ces deux nouvelles, demanderez-vous ? Manifeste citoyen pour une ville coopérative - Forum Éco Cité. Michel Bauwens : « Uber et Airbnb n’ont rien à voir avec l’économie de partage » Pour ce théoricien de l’économie collaborative, seul le vrai « pair-à-pair » et la culture d’un « bien commun » constituent une réponse à la crise écologique et de civilisation de l’Occident.

Michel Bauwens : « Uber et Airbnb n’ont rien à voir avec l’économie de partage »

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Claire Legros (Propos recueillis par) Ancien chef d’entreprise, Michel Bauwens étudie depuis une dizaine d’années l’économie collaborative et ses réseaux qui s’organisent pour créer des outils partagés et mutualiser les savoirs et le travail. Auteur de « Sauver le monde, vers une société post-capitaliste avec le peer-to-peer » (Les Liens qui libèrent), il est l’un des théoriciens des « communs », un modèle économique et politique d’avenir selon lui, et une réponse à la crise écologique et de civilisation liée à la raréfaction des ressources. A condition que l’Etat joue pleinement son rôle de régulateur. SR-1352_Rockefeller_Map_reader.pdf. Let's Talk Community Engagement. Envision Sacramento Asked: How would you rate the overall quality of life in our community?

Let's Talk Community Engagement

Engage Oakland Asked: Would you favor more fenced dog parks in Oakland? Rendre inaliénables les biens communs, par Ugo Mattei. Lorsqu’un Etat privatise une voie ferrée, une ligne de transport aérien ou un hôpital, qu’il cède la distribution d’eau potable ou vend des universités, il exproprie la communauté d’une partie de ses biens ; une expropriation symétrique à celle qu’il réalise sur la propriété privée lorsqu’il souhaite construire une route ou tout autre ouvrage public.

Rendre inaliénables les biens communs, par Ugo Mattei

Dans un processus de privatisation, le gouvernement vend quelque chose qui n’est pas à lui, mais qui appartient proportionnellement à chacun des membres de la communauté, de la même manière que, lorsqu’il saisit un champ pour construire une autoroute, il acquiert par la coercition une propriété qui n’est pas la sienne. Cela revient à dire que toute privatisation décidée par l’autorité publique — représentée par le gouvernement du moment — prive chaque citoyen de sa quote-part du bien commun, comme dans le cas d’une saisine de bien privé.

Taille de l’article complet : 2 012 mots. Vivre hors sol - Amis de l’économie du partage, ne vous voilez pas la face : les 3 arguments de la conso collab sont fallacieux. Résilience urbaine. La résilience désigne à l’origine la capacité d’adaptation et de récupération d’une personne à la suite de difficultés.

Résilience urbaine

Depuis les années 2000, ce mot s’est peu à peu appliqué à d’autres entités, à tout ce qui est capable de surmonter des épreuves, ou des crises pour atteindre de nouveaux équilibres. Il permet de faire face à l’incertitude des systèmes complexes. Or, la ville est en quelque sorte le summum de la complexité, tout comme l’être vivant. Collaborative Cities. Les boucles locales d’innovation : la démocratie pour reterritorialiser la mondialisation. Depuis plus de vingt ans, les collectivités locales et les petites et moyennes entreprises (PME) étaient noyées dans la mondialisation, subissant de plein fouet les décisions des grands groupes.

Les boucles locales d’innovation : la démocratie pour reterritorialiser la mondialisation

Les territoires étaient perçus comme de simples réserves de main-d’œuvre se différenciant les uns des autres par leurs salaires, leur productivité ou leur niveau d’infrastructures.