background preloader

QUEER & TRANS

Facebook Twitter

TRANS INTER action - Association pour les personnes trans, intersexes et leurs allie-e- OUTrans – Association féministe d’autosupport trans à Paris – Entraide pour les personnes trans et/ou en questionnement, par des personnes trans : groupes de parole, formations, documentation… Entre "TERF" et "transactivistes", féministes et militants LGBT se déchirent sur la question trans. Le sujet a débarqué aux yeux du public sous forme de quasi-blague.

Entre "TERF" et "transactivistes", féministes et militants LGBT se déchirent sur la question trans

Rappelez-vous, c'était en juin 2018 : lors d'une émission d'Arrêts sur images, Arnaud Gauthier-Fawas, solide gaillard barbu, provoque la stupeur (et l'hilarité) d'une bonne partie d'Internet en réprimandant Daniel Schneidermann : "Je ne suis pas un homme, monsieur ! (...) Il ne faut pas confondre identité de genre et expression de genre, sinon on va déjà mal partir. Je suis non binaire, ni masculin ni féminin, et je refuse qu'on me genre comme un homme". Cette interpellation, qui peut sembler lunaire aux non-initiés, cache en fait une bataille politique et militante tellement passionnelle qu'elle peut dégénérer en affrontements violents dans les réseaux militants. La clef repose sur la distinction entre la notion de sexe et celle de genre.

"Les terf au bûcher" Ce désaccord engendre un contexte de violence verbale dans les milieux militants. Les personnes transgenres, lourdement discriminées. Acceptess-Transgenres. Existrans – L'Existrans, la marche des trans et des intersexes, et de celles et ceux qui les soutiennent. TRANSGRRRLS – Par des meufs trans, pour les meufs trans. La Mutinerie. Transféminisme – Observatoire Des Transidentités. Crédit : Sophie Labelle, Cadre juridique, faits, propos et conséquences Commençons avec la première phrase : « Un problème majeur avec ce projet de loi est qu’il propose de modifier quelque chose d’aussi important que la Loi canadienne sur les droits de la personne et le Code criminel pour inclure quelque chose qui n’est même pas définissable. »[1] Phrase importante s’il en est : partout dans le monde, le conflit et les revendications trans se sont déplacées dans le champ politico-juridique et impacte la manière de réguler le fait trans comme fait social et non plus comme fait médico-psychiatrique.

Transféminisme – Observatoire Des Transidentités

L’obstacle principal devient le droit. . « Le projet de loi C-16, Loi modifiant la Loi canadienne sur les droits de la personne et le Code criminel, a été déposé à la Chambre des communes le 17 mai 2016 par la ministre de la Justice, l’honorable Jody Wilson-Raybould1. Murphy entendait s’opposer à cette proposition de loi et donc à ce qui allait permettre de protéger cette population. . [3] [14] C. TransPédé.eGouines cependant – Un manifeste queer. « Le transféminisme, un vrai programme politique » par Chloé Dubois. Multimilitante, Karine Espineira puise dans ses luttes pour forger son parcours universitaire.

« Le transféminisme, un vrai programme politique » par Chloé Dubois

Dans une perspective transféministe, la sociologue franco-chilienne ne cesse de se poser cette question : « C’est quoi, être trans dans une société comme la nôtre ? » Cofondatrice de l’Observatoire des trans-identités (ODT), pensé pour être un lieu de production et de diffusion des savoirs trans, Karine Espineira veut faire parler l’Université sur le terrain militant, sans aucune hiérarchie. Chrysalide - Association trans militante lyon. Transféminisme. Université de Lille - Academia.edu. Sam Bourcier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sam Bourcier

Sam Bourcier est sociologue, maître de conférences à l'université Lille III[1] et militant queer. D'abord connu sous son nom de naissance, Marie-Hélène Bourcier, puis sous la dénomination Marie-Hélène/Sam Bourcier[2], ou M-H/Sam Bourcier, il utilise maintenant le nom de Sam Bourcier[3] et le pronom personnel masculin. Biographie[modifier | modifier le code] Sam Bourcier, née Marie-Hélène Bourcier le 30 octobre 1963 à Berlin, son père étant colonel d'infanterie, fait ses études secondaires à la Maison d'éducation de la Légion d'honneur[4]. Paul B. Preciado. Preciado en 2016, New York.

Paul B. Preciado

Œuvres principales Paul B. Preciado[1],[2], anciennement Beatriz Preciado, est un philosophe espagnol né le 11 septembre 1970 à Burgos. Clovis Maillet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Clovis Maillet

Clovis Maillet, né en 1981, un artiste performeur et historien médiéviste. Avec Louise Hervé, il forme le duo Louise Hervé et Clovis Maillet qui crée des conférences-performances érudites. Biographie[modifier | modifier le code] Clovis Maillet fait des études en histoire et histoire de l'art à l'école des hautes études en sciences sociales[1].

Il poursuit ses études en anthropologie historique et obtient une thèse La parenté hagiographique : d'après Jacques de Voragine et les manuscrits enluminés de la Légende dorée, qu'il soutient en 2010 à l'EHESS[2],[3]. Karine Espineira. Karine Espineira est une sociologue des médias franco-chilienne.

Karine Espineira

Elle est chercheuse associée à l'université Nice-Sophia-Antipolis depuis 2012. Elle membre associée au Laboratoire d'études de Genre et de Sexualité (UMR LEGS), Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis, depuis 2017. Imaginaires Institutionnalisations Représentations. TERF EST UNE INSULTE – Menaces, misogynie et violence des transactivistes. Quel est le point de départ de la polémique sur la place des trans dans le féminisme ? Hier, Lauren Provost, directrice de la rédaction du Huffpost, a annoncé la dépublication d’un texte signé par 60 personnes, et intitulé «Question trans : les colleuses contre les féminicides se divisent et toutes les femmes sont menacées».

Quel est le point de départ de la polémique sur la place des trans dans le féminisme ?

Le texte, qui avait été publié le jour même, remettait en cause le fait qu’une femme trans puisse se déclarer femme. La polémique fait écho à une série de tweets publiés le 22 janvier par l’activiste féministe Marguerite Stern (par ailleurs signataire de la tribune du Huffpost) qui mettait en cause la place des trans dans les luttes féministes. Et avaient déjà suscité de vives réactions. Voici un thread qui me vaudra probablement plus d’insultes et de menaces que je n’en n’ai jamais eu avant mais tant pis. J’ai besoin d’expliciter mes positions au sujet du mouvement queer. Portez des robes, des talons et des perruques, maquillez vous, si vous voulez.

Le collage de trop Bref. Trans : suffit-il de s’autoproclamer femme pour pouvoir exiger d’être considéré comme telle ? Avertissement Publiée à l'origine par le Huffington post, le jeudi 13 février 2020, la tribune ci-dessous a provoqué une vive polémique.

Trans : suffit-il de s’autoproclamer femme pour pouvoir exiger d’être considéré comme telle ?

Au point que le site a décidé de la retirer. Même si la question que ce texte soulève est délicate, il faut pourtant pouvoir débattre de tout, de façon argumentée et civilisée. Voilà pourquoi nous avons choisi de le remettre en ligne, avec l'accord de son auteurs et des signataires. Depuis la première parution de ce texte, leur nombre a d'ailleurs bondi de 60 à près de 140. Le collectif de colleuses d’affiches contre les féminicides se divise autour de la « question trans ». "Personnes qui ont leurs règles", "identité de genre"… mais qu'est-ce qu'être une femme ? "Personne qui a ses règles".. pourquoi ne pas tout simplement utiliser le mot "femme" ?

"Personnes qui ont leurs règles", "identité de genre"… mais qu'est-ce qu'être une femme ?

C’est ce qu’a suggéré l’écrivaine Joanne K. Rowling dans un tweet, qui lui a valu des accusations de "transphobie". Selon ses détractrices et détracteurs, certains hommes ont des règles. De même que d’autres personnes, qui indépendamment de ce phénomène physiologique, ne sont ni hommes ni femmes. Tout est une question de définition. Tous les mots concrets sont les supports de conventions sociales qui séparent une catégorie d’objets ou de personnes selon des caractéristiques observables Qu’un homme proclame qu’il se "sent femme", il obtient à l’instant même le statut de "femme trans", et comme "les femmes trans sont des femmes", cet homme en devient une de fait, sur la base de son ressenti et de son discours. A quoi sert un mot ?