background preloader

Québec

Facebook Twitter

Tant que maman reste à la maison. Tanya Tagaq: Being An Aboriginal Woman Is Like Being Scared At A Horror Movie. All The Time. Part way into a discussion of environmental issues, Tanya Tagaq, fuelled by a mix of frustration at the current state of the Canadian government, passionate hope for the future and an endorphin high from the workout she completed right before our interview, calls Prime Minister Stephen Harper a "douchebag.

Tanya Tagaq: Being An Aboriginal Woman Is Like Being Scared At A Horror Movie. All The Time

" "Oh my God! " the Polaris Prize-winning Inuk throat singer exclaims when she realizes what she's said. "There are so many bad quotes in here! Please let it be nice. Les femmes autochtones surreprésentées dans les cas d'homicides et de disparitions. Le reportage de Frédéric Arnould.

Les femmes autochtones surreprésentées dans les cas d'homicides et de disparitions

Canada : Le comité parlementaire faillit à sa tâche de protéger les femmes autochtones. Black History Month: Canada Had Slavery? For Canadians, the launch of Black History Month on Feb. 1 may bring to mind slavery and Canada’s noble legacy of emancipation through the Underground Railroad, which enabled thousands of slaves to escape to Canada (then British North America) over a 20-year period.

Black History Month: Canada Had Slavery?

But few realize that slavery was also practiced in Canada, albeit on a much smaller scale than in the American South. African slaves were brought here as chattel by the French and English and forced to work as servants and farmhands. Author and historian Afua Cooper has described slavery in the Great White North as “Canada’s best kept secret.” She says that between 1628 and 1833, Canada had approximately 8,000 slaves, but it’s a part of the country’s history that is not well known. “Canada conveniently forgot its own history of slave-holding, because that would make the country look immoral, indecent,” says Cooper. “We can’t rewrite history, and we have to embrace all parts of who we were—the good, the bad, and the ugly.”

De l’aide pour que les pères prennent la place qui leur revient - Communauté. Voilà pourquoi la Maison de la famille Drummond a lancé le projet «Pères en action dans nos OCF».

De l’aide pour que les pères prennent la place qui leur revient - Communauté

Tasse toi mononcle! Dès mon premier billet sur ce site, un internaute commentait si l’on peut employer l’expression, en me traitant de féminazie.

Tasse toi mononcle!

Cela ne m’ébranle pas outre-mesure. J’ai vu neiger. J’ai bien observé la façon dont pleuvent les insultes et les suspicions sur les femmes qui prennent la parole pour constater les comportements répréhensibles de certains hommes dans tous les secteurs de la société. Les féministes de ma génération sont habituées qu’on essaie de les disqualifier elles et leurs propos en les traitant d‘enragées, d’hystériques, d’agressives, de frustrées, de castratrices, de mal baisées voire de laideronnes pas baisables pantoute. Une pétition de 23 000 noms réclame une enquête publique. Ottawa — La pression s'accentue sur le gouvernement fédéral pour qu'il mette sur pied une commission d'enquête publique sur l'assassinat et la disparition de centaines de femmes autochtones au pays.

Une pétition de 23 000 noms réclame une enquête publique

L'Association des femmes autochtones était à Ottawa jeudi pour déposer une pétition de 23 000 signatures demandant au gouvernement d'agir dans le dossier et de mettre sur pied une commission d'enquête nationale. La présidente de l'organisation, Michèle Audette, estime qu'une telle commission est «un incontournable et une nécessité». Trop de féministes, vraiment? La violence a-t-elle un sexe? La théorie de la symétrie de la violence, ou : comment banaliser les violences patriarcales faites aux femmes.

La violence a-t-elle un sexe?

Depuis quelque temps, je me suis mise à parler d’inégalités sociales, notamment celles concernant la violence conjugale. Or, s’il est difficile d’en parler en tant qu’ancienne victime, il l’est encore plus d’en parler en tant que féministe. Pourquoi? Parce que pour faire gentil, pour pas être trop pas-fine, féministe enragée, tout ce que tu voudras, quand je parle de ce fléau qu’est la violence conjugale, je me vois toujours apposer à mes textes (et à mon corps défendant) des phrases telles que « Notez que j’utilise le masculin et le féminin pour désigner agresseur et victime pour alléger le texte ». Avortement, culture du viol, même combat. Bonjour.

Avortement, culture du viol, même combat

Tuerie de l'École polytechnique de Montréal. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tuerie de l'École polytechnique de Montréal

Plaque sur le mur extérieur de l'École polytechnique commémorant les 14 victimes de la tuerie. La tuerie de l'École polytechnique est une tuerie en milieu scolaire qui eut lieu le à l'École polytechnique de Montréal, au Québec (Canada). L’antiféminisme aggrave les violences faites aux femmes. En commémoration du drame de Polytechnique, L’R des centres de femmes du Québec dévoile les résultats tirés de recherches réalisées dans les centres de femmes de L’R qui illustrent que l’antiféminisme tend à maintenir des femmes en situation de violence.

L’antiféminisme aggrave les violences faites aux femmes

Libre opinion - Les travailleuses du sexe se font montrer la porte. Connexion Maria Nengeh Mensah - Porte-parole de l’Alliance féministe solidaire et professeure à l’École de travail social de l’UQAM 22 novembre 2013 Société / Actualités en sociétéLibre opinion - Les travailleuses du sexe se font montrer la porte. Dérapages sexistes dans la lutte étudiante. La grève de 2012 a été le terrain d’une lutte. Elle a aussi été le lieu d’une reconduction du sexisme. Martine Desjardins en femme au bord de la crise de nerfs à la sortie des premières négociations avec le gouvernement. Table de concertation de Laval en condition féminine.

Femmes et printemps québécois. Le féminisme québécois raconté à Camille - Micheline Dumont. Qui est donc cette jeune femme qui court dans la rue? Où va-t-elle? À l’image de cette jeune femme, les Québécoises ont avancé vers leur liberté et leur autonomie, parfois en courant, parfois à petits pas. Jesuisféministe.com.