background preloader

Terminologie TICE

Facebook Twitter

Top 10 des mots d’internet que vous allez oser dire en français. Chaque année, des milliers de notions et de réalités nouvelles apparaissent, liées en particulier aux nouvelles technologies et le plus souvent en anglo-américain.

Top 10 des mots d’internet que vous allez oser dire en français

Il faut pouvoir les comprendre et les nommer. Pour demeurer vivante, une langue doit être en mesure d’exprimer le monde moderne dans lequel elle évolue ! Depuis le décret du 3 juillet 1996, France terme, dispositif coordonné et animé par la délégation générale à la langue française et aux langues de France, a pour mission première de désigner en français les concepts et réalités qui apparaissent sous des appellations étrangères. Publiés au Journal officiel de la République française, les termes recommandés ne sont d’usage obligatoire que dans les administrations et les établissements de l’État mais ils peuvent servir de référence pour tout le monde !

Pourquoi utiliser un terme anglais lorsqu'il existe en français ? Ministère éducation. I - Termes et définitions brouillage, n.m.

Ministère éducation

Domaine : Informatique. Définition : Transformation du code source d'un programme destinée à le rendre incompréhensible. Mots-Clés : 60 secondes. Questionnaire Je réseaute en français dans les médias sociaux - Conseil supérieur de la langue française. 13 dictionnaires informatique et Internet. Le moteur de recherche et portail Les-dictionnaires.com s’avère utile.

13 dictionnaires informatique et Internet

Il permet tout d’abord d’interroger la définition de mots en utilisant de la base de 5 dictionnaires (dictionnaire traditionnel, wiki, synonyme, conjugaison et citations). Par ailleurs, Les-dictionnaires.com propose un annuaire des dictionnaires avec un large choix de ressources spécialisées (acronymes, gastronomie, littérature, langues étrangères, sciences et techniques…).

En outre, il est indiqué des liens vers des dictionnaires thématiques (langue française, traduction, jeux et loisirs, pratique). Dictionnaire de la vie numérique, du web, et des réseaux sociaux. Ce dictionnaire ou lexique permet de donner les définitions clé, en usage sur le web, internet, et les réseaux sociaux.

Dictionnaire de la vie numérique, du web, et des réseaux sociaux

De nombreuses terminologies naissent, et nécessitent un éclairage pointu. L’objectif est de permettre à chacun de comprendre les concepts, mots, définitions . Les définitions sont associées à des textes qui permettent d’éclairer leur sens. Web 2.0. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Web 2.0

Cartographie sensible du web 2.0 L'expression « Web 2.0 » désigne l'ensemble des techniques, des fonctionnalités et des usages du World Wide Web qui ont suivi la forme originelle du web[1]. Elle concerne en particulier les interfaces permettant aux internautes ayant peu de connaissances techniques de s'approprier de nouvelles fonctionnalités du web. Les internautes peuvent d'une part contribuer à l'échange d'informations et interagir (partager, échanger, etc.) de façon simple, à la fois au niveau du contenu et de la structure des pages, et d'autre part entre eux, créant notamment le Web social[2]. L'internaute devient, grâce aux outils mis à sa disposition, une personne active sur la toile. Outils Web 2.0.

Web 3.0 - web sémantique. Sérendipité. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sérendipité

Curation. Effet diligence, effet serendip et autres défis pour les sciences de l'information. L'effet diligence - La technologie rime t-elle avec innovation ? L’introduction des technologies dans les apprentissages pose la question de l’innovation.

L'effet diligence - La technologie rime t-elle avec innovation ?

L’introduction d’un ordinateur, d’un TBI, d’un vidéo-projecteur dans un dispositif sont-ils des facteurs de changements ? La simple présence d’un nouvel outil (numérique de surcroît) signifie t-il que le professeur s’inscrit dans un réel processus d’innovation ? Folksonomie. Littératie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Littératie

Sur les autres projets Wikimedia : Rapport sur la littératie de l'OCDE. Translittératie. A la convergence des cultures de l’information : information-documentation, médias et informatique, la translittératie est une notion récemment interrogée par les professionnels et les chercheurs en science de l’information, sans pour autant que l’intérêt de ces analyses ne se limite aux seuls experts.

Translittératie

La définition communément acceptée est celle traduite de la définition initiale de Sue Thomas « l’habileté à lire, écrire et interagir par le biais d’une variété de plateformes, d’outils et de moyens de communication, de l’iconographie à l’oralité en passant par l’écriture manuscrite, l’édition, la télé, la radio et le cinéma, jusqu’aux réseaux sociaux » Définition qui donne son poids à l’éventail de formations qu’elle implique à l’ère du papier, de l’audio-visuel et du numérique. Quelles origines, quelle définition, quel rapport avec les autres littératies, quels enjeux ? Pour mieux comprendre la notion, voici quelques textes récents : Les points de jonction entre littératie numérique et littératie médiatique. La littératie numérique et la littératie médiatique sont des concepts passablement récents; c’est sans doute pour cette raison qu’experts et universitaires du monde entier discutent ferme quand vient le temps de les définir.

Les points de jonction entre littératie numérique et littératie médiatique

Dans l’ensemble, on s’entend pour dire que le habiletés et compétences de ces deux disciplines, littératie numérique et littératie médiatique, sont étroitement liées et figurent sur la liste des compétences essentielles, en ce 21e siècle, pour toute personne qui vit et travaille dans notre monde centré sur les médias et l’information. Pour qui s’y engage, la littératie médiatique signifie plonger au cœur des médias de masse et, par conséquent, des technologies numériques qui occupent aujourd’hui une place de choix.

La littératie numérique regroupe l’ensemble des habiletés personnelles, technologiques et intellectuelles qui nous sont nécessaires pour évoluer dans un monde numérique. Cloud computing. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cloud computing[1], ou l’informatique en nuage ou nuagique ou encore l’infonuagique (au Québec), est l'exploitation de la puissance de calcul ou de stockage de serveurs informatiques distants par l'intermédiaire d'un réseau, généralement Internet. Ces serveurs sont loués à la demande, le plus souvent par tranche d'utilisation selon des critères techniques (puissance, bande passante, etc.) mais également au forfait.

Le cloud computing se caractérise par sa grande souplesse : selon le niveau de compétence de l'utilisateur client, il est possible de gérer soi-même son serveur ou de se contenter d'utiliser des applicatifs distants en mode SaaS[2],[3],[4]. Selon la définition du National Institute of Standards and Technology (NIST), le cloud computing est l'accès via un réseau de télécommunications, à la demande et en libre-service, à des ressources informatiques partagées configurables[5]. Guide du cloud computing pour les particuliers. Le Cloud Computing, expliqué en 3 schémas. Il ne se passe pas une semaine sans que j’anime un séminaire ou participe à une conférence dont le thème principal est le « Cloud Computing ».

Que ce soit pendant une heure ou quatre jours, j’ai à chaque fois le même challenge, expliquer simplement cette profonde révolution. Je viens d’imaginer trois schémas qui ont comme ambition de faciliter cette compréhension du Cloud Computing, que ce soit par des professionnels de l’informatique ou des décideurs d’entreprise. Je vous en propose une première version et serait très attentif aux commentaires qui seront faits ; j’espère qu’ils m’aideront à les améliorer et les rendre de plus en plus pertinents, donc utiles à tous.

Trois composants Ces schémas s’appliquent aux usages professionnels du Cloud Computing. Introduction. Les grands principes du Cloud Computing. DROPBOX et GOOGLE DRIVE font partie de ces outils dits du "Cloud Computing". Dans ce dossier nous n’allons parler que de ces deux incontournables.Le service offert consiste à stocker vos données sur serveur externe appartenant à ces sociétés. Si cela ne vous parle pas, vous pouvez vous représenter son fonctionnement sous la forme simplifiée d’une clé USB (ou d’un disque dur externe) que vous auriez à disposition quelque par sur Internet, accessible depuis n’importe quel ordinateur.Le service Dropbox propose une offre d’appel gratuite de 2 Go de stockage.

Bien sûr, il existe de nombreuses autres solutions de stockage de données en ligne. Les FAI (fournisseurs d’accès Internet) proposant la plupart du temps ce type de service de manière plus ou moins gratuite. Quels services pédagogiques Dropbox et Google Drive peuvent-ils me rendre ? Un conseil IMPORTANT : Mars 2013. ScoLOMFR. Vocabulaire de l'informatique et de l'internet.