background preloader

HOLACRATIE

Facebook Twitter

Zappos, l'entreprise qui bannit les chefs. L'homme dort dans une caravane, à quelques kilomètres des casinos de Las Vegas.

Zappos, l'entreprise qui bannit les chefs

Son animal de compagnie est un alpaga - un spécimen que l'on confond souvent avec le lama. A quarante et un ans, Tony Hsieh - prononcez « Shay » - n'est pourtant pas loin d'être milliardaire. Diplômé de Harvard, il a bâti sa fortune en vendant sa première entreprise (LinkExchange) à Microsoft pour 265 millions de dollars. Son patrimoine a beau avoir explosé depuis (820 millions de dollars), il a troqué le confort des grandes fortunes pour une vie en communauté, faite de veillées et de feux de camp. « La caravane est ma chambre.

Sociocratie. Governance Institute.

sociocratie

Bernard Marie Chiquet, bernardmarie@igipartners.com. Holacracy : un système de gouvernance centré sur la raison d'être. Après une expérience de dirigeant et d’entrepreneur, Bernar-Marie Chiquet travaille à développer de nouvelles structures et modes de gouvernance plus ouverts à travers l’Holacracy.

Holacracy : un système de gouvernance centré sur la raison d'être

Alors, une gouvernance ouverte, ça favorise les modèles ouverts ? L’Holacracy consiste en une nouvelle définition du pouvoir au sein des organisations, quelle est cette nouvelle forme de pouvoir ? La meilleure façon que j’ai trouvée pour répondre à cette question est de nous décaler et de regarder comment fonctionne les villes. J’ai lu récemment que dans une ville comme celle de Paris, il y a à peu près entre 2,5 et 3 jours de stock de nourriture. Ce qui veut dire que si tous les transports approvisionnant en alimentation la ville de Paris s’arrêtaient, les parisiens commenceraient à mourir de faim au bout de 3 jours. Vers une organisation holocratique de son entreprise. Dans la vie il y a ceux qui émettent des théories et il y a ceux qui les mettent en pratique.

Vers une organisation holocratique de son entreprise

Le problème se pose alors de savoir si la mise en place d’une théorie est faite par idéal ou pour des raisons pratiques. Dans le cas précis de la théorie d’organisation proposée par Brian Robertson il s’agit de rendre l’entreprise plus agile et réactive en partant du principe simple que chaque salarié est au fait localement de ce qui pourrait être amélioré. Or aujourd’hui, dans nos organisations actuelles, il existe une hiérarchie par laquelle tout doit passer pour être digéré et (éventuellement) mis en place. Ainsi, le salarié qui sait a priori ce qu’il faut faire pour traiter un problème donné se trouve confronté à trois problèmes : A première vue, il semble donc que les organisations pyramidales actuelles ne soient pas compatibles avec la nécessité d’agilité et de souplesse dont doivent faire preuve les entreprises d’aujourd’hui. Zappos supprime tous les postes de managers et opte pour l'holacratie.

L'e-marchand de chaussures a décidé d'adopter une organisation totalement agile.

Zappos supprime tous les postes de managers et opte pour l'holacratie

Exit les managers, le travail est effectué par des équipes auto-organisées. L'e-commerçant américain de chaussures et de mode Zappos, réputé pour son obsession du service aux clients, avait déjà adopté des codes organisationnels assez particuliers. Christophe Mistou : L’homme qui a adopté l’Holacracy à grande échelle. Ils font partie de cette grande équipe d’entrepreneurs du XXIème siècle.

Christophe Mistou : L’homme qui a adopté l’Holacracy à grande échelle

Ceux qui détiennent l’avenir du travail entre leurs mains car ils ont compris, avant tout le monde, les limites d’un système sur le déclin. Parmi eux, Christophe Mistou fait figure de véritable symbole. Conscient de la nécessité d’un changement de mentalité, il a pris les devants en vantant les mérites de l’Holacracy au sein d’une très grande entreprise de 13 000 personnes qui n’est autre que Castorama… “Le problème, c’est que si l’on ne prend pas de risque, on risque encore davantage” Erica Jong. Zappos supprime tous les postes de managers et opte pour l'holacratie. Management. L'holacratie, une nouvelle forme d'organisation très en vogue. Entreprise sans chef « Le management classique, qui demande au salarié de cracher son jus, pour le jeter ensuite, ça ne nous allait pas.

Management. L'holacratie, une nouvelle forme d'organisation très en vogue

Alors on a voulu renouer avec nos fondamentaux, pour remettre l'église au milieu du village », expliquent Isabelle Baur et Rémy Dourdain. Une entreprise sans chef, c'est ce que propose l'holacratie. Ou comment gommer le processus de décision verticale et ses dérives, pour privilégier le choix collectif. C'est précisément ce que cherchaient les dirigeants de Scarabée Biocoop. Lire aussi : Ces sociétés qui cultivent le bien-être au travail Valeurs communes « L'organisation pyramidale classique, qui favorise la prise de pouvoir par certaines personnes, était difficilement tenable dans une coopérative comme la nôtre. Vingt-six experts Attention, le nouveau modèle ne signifie pas qu'il n'y ait plus de pilote dans l'avion. Lire aussi : IMA allège la hiérarchie et responsabilise ses salariés.

L'holacratie : et si on se passait des chefs ? Briser la logique pyramidale pour établir un modèle égalitaire : c'est le pari de l'holacratie.

L'holacratie : et si on se passait des chefs ?

Avec à la clé, la promesse d'une organisation efficace et d'un meilleur engagement. Les start-up n'ont généralement pas froid aux yeux. 5 choses à savoir sur l'holacratie. Supprimer les positions de pouvoir et la bureaucratie, donner plus d'agilité à l'entreprise...

5 choses à savoir sur l'holacratie

Les bienfaits supposés de l'holacratie sont tels que ce système de gouvernance mis au point en 2001 par un éditeur de logiciels américain, Ternary Software, a depuis fait des émules. Le cas le plus emblématique fut celui de Zappos, qui annonçait début 2014, qu'il passait à ce mode d'organisation enterrant la notion de hiérarchie. "Adopter l'holacratie, c'est tout à coup se voir renvoyer toutes les incohérences de son organisation et se donner la possibilité d'y remédier", explique, enthousiaste, Bernard Marie Chiquet, qui, à travers son cabinet iGi Partners, accompagne Kingfisher, Danone, ou encore bientôt Décathlon, pour tester le "concept" sur des unités pilotes.

Quels sont les grands principes qui régissent l'holacratie ?