background preloader

Bierer_groupe1_psy

Facebook Twitter

Articles trouvés. Stress numérique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stress numérique

Le stress numérique est la conséquence de l’amplification des mécanismes de stress par un environnement numérique omniprésent : en France le nombre de cartes mobiles (ou cartes SIM) actives (80 millions) [1] dépasse le nombre de français (66 millions) et au moins trois réseaux sont simultanément disponibles pour plus de 99% de la population. Cette dénomination, intègre le nouveau paradigme numérique (Cf. section 1), auquel est associé le caractère addictif du numérique[1]. Du stress au burnout ou syndrome d'épuisement professionnel (état d’une personne soumise à des facteurs de stress organisationnels permanents et répétitifs qui altèrent son bien-être et épuisent ses ressources)[2] et d'usages libres aux dépendances numériques (voire à l'association des deux), les enjeux sont multiples.

Numérique : nouveau paradigme et nouvelles dimensions, nouveaux risques[modifier | modifier le code] Pouce ! Mieux vivre avec le numérique. Un salarié sur trois souffre du stress de l’e-mail, du mobile, voire des réseaux sociaux.

Pouce ! Mieux vivre avec le numérique

Deux salariés sur trois roulent en lisant leurs SMS. Trois salariés sur trois sont utilisateurs (pro ou perso) du 3.0 ou parents de Y. Le numérique professionnel nous occupe plus de 4h30 par jour. Le nombre de cartes SIM actives dépasse celui du nombre de français… « Prenant acte de l’intérêt des nouveaux outils, mais aussi des risques qu’ils induisent au regard des conduites addictives, Thierry Le Fur nous invite à identifier les conditions d’un usage adapté », indique en préface Jean-Pierre Couteron. Préface de Jean-Pierre Couteron, psychologue clinicien et président de la Fédération Addiction Introduction – Vive le numérique ; vive la vie I – Bénéficier d’une éducation numérique II – Identifier les usages problématiques et agir III – Comprendre les comportements numériques addictifs Un outil préventif pour soi et les autres, pour comprendre et agir : la « Spirale des 9 C » Comment vaincre la cyberdépendance ? (Satisfaction ou compulsion)

D.

Comment vaincre la cyberdépendance ? (Satisfaction ou compulsion)

Comment "décrocher" Même lorsqu'on en fait un usage tout à fait compulsif, Internet n'est donc qu'un moyen. Il sert à nous procurer ce qu'on ne parvient par à obtenir autrement. Il ne répond pas complètement au besoin, mais il le satisfait suffisamment pour demeurer attrayant. En même temps, il laisse un manque; c'est celui-ci qui fait qu'on recommence sans cesse, dans l'espoir de mieux réussir à trouver la satisfaction. 1. La première chose à faire est d'identifier l'insatisfaction, le manque ou la faiblesse à laquelle Internet cherche à répondre. Mais parfois, la réponse est déjà claire en nous et nous n'avons qu'à la prendre en considération. Dans la plupart des cas, la réponse n'est pas déjà claire. . (1) Le désir de savoir Il faut d'abord faire un effort réel de lucidité.

Cette sensibilité est moins facile qu'on pourrait le croire à première vue. Des articles. Portable, télé, Internet... êtes-vous un techno-addict ? Vos questions sur l'addiction aux nouvelles technologies. Catherine Lejealle est docteur en sociologie, ingénieur télécom et enseignant-chercheur à Telecom Paris Tech.

Vos questions sur l'addiction aux nouvelles technologies

Elle a écrit deux livres () et a répondu le 20 novembre en direct à vos questions sur l'addiction aux nouvelles technologies Le téléphone portable est-il un outil indispensable et vital à notre vie, ou est-ce un besoin créé de toute pièce comme c'était le cas du temps des premiers téléviseurs? Daniel du 20hIl faut distinguer usage et usage et aussi différencier l'usage des fonctions de communications que sont l'appel, le SMS et MMS des autres fonctions. Appeler permet de joindre les tiers distants que l'on veut rendre proches en gommant les distances. C'était le miracle au début du mobile: Ne plus jamais être seul parce qu'on pourra toujours joindre quelqu'un en déroulant son annuaire. Je n'ai pas d'Iphone... je dois avoir raté ma vie. Finalement et en quoi cela est dangereux de jouer sur un mobile plutôt que de s'ennuyer dans le métro ou chez soi?

Le chat est fini Mots-clés : Addiction, cyberdépendance, numérique.

Comportements addictifs dans le numérique