background preloader

BIB HORS LES MURS

Facebook Twitter

Graine de Dahu - Boîtes à livres. Une boîte à livres c'est quoi ?

Graine de Dahu - Boîtes à livres

Le principe est basé sur le bookcrossing né aux États-Unis et dans les pays anglo-saxons et qui commence à se répandre en France depuis quelques années. Il s'agit d'échanger des livres de manière libre et gratuite, en les déposant dans un lieu public. Afin d'identifier plus facilement ces zones d'échange, Graine de dahu propose l'installation de boîtes pouvant contenir une trentaine de livres. En plus de pouvoir repérer plus facilement où déposer et prendre un livre, et de protéger ces derniers contre les intempéries, ces boîtes offrent plusieurs avantages : être une interface entre lecteurs dans des lieux divers favoriser la convivialité sur les lieux d'implantation proposer au lecteur un choix diversifié être un support d' animations " Un lieu de convivialité, propice aux interactions sociales, un point de lecture diversifiée et accessible 24h/24, n'hésitez plus et installez votre boîte !

Vous êtes ici \Boîtes à livres Le dahu aime voyager! Des cabines téléphoniques transformées en bibliothèque - Géo Ado. Mardi 5 février 2013 à 17h01 par Nathalie Michel Bibliothèques, Cabines téléphoniques Es-tu déjà entré(e) dans une cabine téléphonique ?

Des cabines téléphoniques transformées en bibliothèque - Géo Ado

Avant que nous ayons tous un portable, il fallait trouver une cabine, au coin d’une rue, pour passer un coup de fil. D’abord à pièces, puis à carte, ces cabines appartiennent aujourd’hui au passé. Que faire des 290 000 cabines téléphoniques qui demeurent en France ? C’est une idée franco-allemande ! Les passants pourront y déposer les livres dont ils ne veulent plus ou en prendre un, selon leur humeur. Photo : ©MdEY et neo-planete.com. A Berlin, la bibliothèque retourne à l’état sauvage. Dans la capitale allemande, des cabines téléphoniques customisées qui permettent d’échanger gratuitement des livres rencontrent un beau succès.

A Berlin, la bibliothèque retourne à l’état sauvage

En cette caniculaire fin d’été berlinois, les rails rouillés restent silencieux sous le soleil de plomb. Rien ne distinguerait le quai 17 de la gare de Grunewald des autres sites ferroviaires désaffectés qui parsèment la capitale allemande, si ce n’est sa sinistre portée historique : de ce point sont partis, entre 1941 et 1945, plus de 50 000 Juifs à destination des camps de la mort. Sur le quai, une macabre chronologie est gravée dans le métal : « 12.11.1943 / 1 190 Juifs / Auschwitz », « 29.11.1943 / 1 000 Juifs / Auschwitz »… Un lieu à la symbolique puissante pour installer une bibliothèque sauvage. En face de la gare – dont les autres voies sont toujours en activité et transportent les voyageurs en direction de la ville de Potsdam –, une cabine téléphonique fatiguée attend patiemment la visite de lecteurs vagabonds.

Bibliothèque de rue. Cabines téléphoniques. Boite à lire, une bonne idée pour les municipalités. Boite à lire à Honfleur On en trouve dans différentes villes de France (et sûrement d’Europe).

Boite à lire, une bonne idée pour les municipalités

Elles sont l’oeuvre d’artistes locaux ou des services municipaux. Elles élisent domicile dans des lieux de passage, des jardins publics, sur des places, près de la gare, près des écoles, près d’établissements publics. Elles prônent le partage, l’échange, la culture pour tous, l’économie solidaire. Elles trouvent leur origine dans le phénomène du bookcrossing qui consiste à faire circuler les livres en les libérant dans la nature. Lors de notre passage, une charmante mamie venait justement déposer un livre. Au niveau design, si vous tapez « boite à lire » dans la partie images de votre moteur de recherche, vous verrez un ensemble de réalisations toutes plus originales les unes que les autres tant dans le choix des matériaux (bois, métal, verre, plexiglas) que dans les formes (mini chalet, mini maison, étagères, serre horticole).

Mise à jour du 14 juin 2016. Boite à lire. Savoie Récup - Association de récupération Chambéry. Libérons les livres !

Savoie Récup - Association de récupération Chambéry

Notre projet est de libérer les livres, magazines, journaux de leur étagères et de leur lecteur trop possessifs. Pour cela, nous ouvrons des espaces de libre échange de livres partout à Chambéry. Notre cible première sont les lieux publics. Libres d’accès 24h/24, 7j/7, ces lieux seront les piliers de l’ouverture de la lecture au plus grand nombre. Local poubelles, aires à conteneurs, abris-bus, cabines téléphoniques, il est temps de se réapproprier ces espaces ! Toute organisation peut adopter une bibliothèque libre !