background preloader

Élevage du ver à soie

Facebook Twitter

Dubble Maouwh - Illustration - GraphismeProjets Graphisme / Informatique : La sériciculture (livret et cd-rom) Notre élevage de vers à soie. Cet animal est domestiqué depuis très longtemps, c'est à dire qu'il est élevé par l'Homme.

Notre élevage de vers à soie

Il ne vit plus dans la nature à l'état sauvage. L’homme l’élève pour la soie qu’il fabrique. Il est tellement habitué à l’élevage, qu’il ne pourrait plus vivre en liberté, il ne saurait plus aller tout seul d’une feuille à l’autre. Avant, cette chenille vivait sur un arbre qui s’appelle le mûrier. L’élevage des vers à soie en CEVENNES et à AUMESSAS. Tout commence en Avril avec la naissance des premiers bourgeons et les graines de vers à soie qui sont les oeufs de l’année précédente qu’un papillon femelle, chrysalide tout juste sortie de son cocon, a pondu immédiatement après s’être accouplée.

L’élevage des vers à soie en CEVENNES et à AUMESSAS

Elle meurt aussitôt, laissant quelques 500 oeufs mesurant moins d’un millimètre de diamètre. A Aumessas presque toutes les familles possédaient une magnanerie (mot venant de magnan, ver à soie) dans le grenier. Si on observe bien les façades des maisons cévenoles, le dernier étage semble rajouté, trop haut pour un grenier et trop bas pour un étage normal. Il abritait les ‘‘appartements du magnan’’. De longues planches reposant sur des tréteaux servaient de tables que l’on appelait claies, pour l’élevage des vers à soie. Culture,élevage,reproduction de vers à soie avec des feuilles de mûrier,chenilles,bombyx mori,photos,élever,dessin. Visite de l'élevage de vers à soie à la Magnanerie de Saillans.